background preloader

Justice

Facebook Twitter

Prostitution

Urvoas : "Le risque existe que la machine judicaire se grippe" Vous êtes garde des Sceaux depuis deux mois et la démission de Christiane Taubira.

Urvoas : "Le risque existe que la machine judicaire se grippe"

Quel est votre constat? Dans un souci de vérité et de transparence, il faut reconnaître que la justice est à bout de souffle. Le ministère n'a plus les moyens de payer ses factures. Quand les prisons, les détenus et la politique carcérale deviennent des produits d'investissements. Cela doit devenir la plus grande prison de Belgique.

Quand les prisons, les détenus et la politique carcérale deviennent des produits d'investissements

Près de 1 200 détenus dans un « village » pénitentiaire à proximité de Bruxelles, avec trois unités pour hommes, deux unités pour femmes, un établissement d’enfermement psychiatrique et un pour les jeunes. Surdimensionné, trop cher, construit sur des terres agricoles : le méga-projet suscite des oppositions. Cette nouvelle prison est aussi controversée parce qu’elle doit être bâtie et gérée en partenariat public-privé (PPP). Le marché a été confié à un consortium composé de deux entreprises de BTP et d’une banque d’investissement australienne (Macquarie). Un champ d’activité comme un autre pour cette banque qui investit dans les transports, les infrastructures d’eau, les hôpitaux… et les cellules. Ce projet belge de privatisation d’une prison s’inscrit dans la droite ligne d’un mouvement entamé au début des années 1980.

Privatisation du travail des détenus ou de l’accueil des familles 5,9 milliards de loyer par an Rachel Knaebel. A qui profite la taule ? #DATAGUEULE 47. Taubira obligée de céder à Bouygues : l’Etat en prend pour trente ans. Bouygues va construire la future cité judiciaire - 26/11/2011. Fin du suspense sur le projet du futur palais de Justice de Paris dans le nouveau quartier des Batignolles (XVIIe).

Bouygues va construire la future cité judiciaire - 26/11/2011

Le groupement emmené par Bouygues Bâtiment Ile-de-France avec l'architecte Renzo Piano (le père du Centre Pompidou) a été choisi hier par le conseil d'administration de l'Etablissement public du palais de Justice de Paris (EPPJP). Le futur palais de Justice implanté le long du périphérique, près de la porte de Clichy, culminera à 160 m de haut. « L'architecture contemporaine et originale de l'édifice imaginé par Renzo Piano ne ressemble en rien aux tours érigées au XXe siècle », assure Jean-Pierre Weiss, directeur général de l'EPPJP, soucieux de ne pas dévoiler le projet architectural tant que la procédure n'est pas arrivée à son terme. La compétition qui opposait le géant du BTP à Vinci Construction France est donc désormais terminée. Le contrat devrait être signé, sauf surprise, en février pour un démarrage du chantier en 2013.

Florence Hartmann : "Reconquérir la justice par la justice" - Monde. Florence Hartmann, l’ex-journaliste du "Monde", l’ancienne porte-parole du procureur du Tribunal international pour l’ex-Yougoslavie de la Haye (TPIY), vient d’être condamnée par ce même tribunal à 7 jours de prison.

Florence Hartmann : "Reconquérir la justice par la justice" - Monde

Son crime ? N’avoir pas payé 7.000 euros d’amende. Un combat pour la liberté d’expression Pourtant elle n’abandonne pas le combat. France : Premiers succès de l'agence qui plume les voyous. L'Agrasc, qui saisit et fait fructifier les biens des criminels, a mis la main sur un butin de 130 millions d'euros en huit mois d'existence. 290 voitures, 531 comptes bancaires, 160 immeubles.

France : Premiers succès de l'agence qui plume les voyous

Les débuts de «l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués» (l'Agrasc) sont prometteurs. Cette agence d'Etat, qui est placée sous la tutelle conjointe de Michel Mercier le garde des Sceaux et de François Baroin à Bercy, a été créée par la loi du 9 juillet 2010 et a débuté son activité en février.

Le possible nouveau procureur de Paris suscite la polémique. Par Thierry Lévêque PARIS (Reuters) - La possible arrivée d'une personnalité très proche de la majorité au poste le plus sensible de la magistrature française, celui de procureur de Paris, suscite les critiques des syndicats de magistrats.

Le possible nouveau procureur de Paris suscite la polémique

Le ministère de la Justice a annoncé vendredi soir qu'il proposait l'actuel directeur de cabinet du ministre Michel Mercier, François Molins, 58 ans. Les syndicats de magistrats y voient une manoeuvre du pouvoir exécutif pour tenter de contrôler les enquêtes qui menacent l'Elysée et la majorité. Préalablement à la nomination du chef du premier parquet de France, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) donnera un avis mais cet avis n'est que consultatif.

En outre, la composition du CSM a été récemment modifiée avec une majorité de non-magistrats désignés par l'exécutif. Le Syndicat de la magistrature, (SM, classé à gauche) a protesté dès samedi.

Droit

Isabelle Prévost-Desprez, l'insoumise du palais - Société. Article paru dans le "Nouvel Observateur" du 7 janvier 2010 "S'ils osent s'en prendre à elle, alors qu'est-ce qui nous attend !

Isabelle Prévost-Desprez, l'insoumise du palais - Société

", se demande un collègue d'Isabelle Prevost- Desprez, vice-présidente du tribunal de Nanterre. Cette juge chevronnée, réputée pour son franc-parler, est en conflit avec Philippe Courroye.