background preloader

Guerre Froide

Facebook Twitter

Norvège: dans l'Arctique, une base militaire change de propriétaire. Publié le : 29/01/2021 - 22:08 C'est une base navale secrète, tout au nord de la Norvège, connue sous le nom d’Olavsvern.

Norvège: dans l'Arctique, une base militaire change de propriétaire

Une véritable ville creusée dans la montagne d'où patrouillaient dans l’Arctique pendant la guerre froide les sous-marins de l’Otan. Dans les années 2010 elle a pourtant été vendue à une entreprise privée. Elle a même accueilli un temps des navires de recherche russes avant d’être rachetée et d’avoir retrouvé sa vocation militaire au début du mois. Une histoire tout droit sortie d’un scénario à la James Bond. Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux De l’extérieur, la base navale d’Olavsvern ressemble à n’importe quel port en eau profonde avec son quai, ses hangars, Mais son véritable secret est dans la montagne, au bout d’un tunnel de 900 mètres.

Cette base qui a été un centre stratégique pour l’Otan dans sa guerre contre les sous-marins russes a pourtant connu bien des vicissitudes. Cuba, bras de fer nucléaire. Chute du mur de Berlin : trente ans après, 9 cartes sur le décalage persistant entre l’ex-RDA et le reste de l’Allemagne. Davantage d’athées.

Chute du mur de Berlin : trente ans après, 9 cartes sur le décalage persistant entre l’ex-RDA et le reste de l’Allemagne

La République démocratique allemande (RDA) était un régime communiste athée, qui décourageait la pratique religieuse. Trente ans après, cet héritage reste marqué. Les disparités sont encore fortement marquées géographiquement entre les arrondissements de l'ex-Allemagne de l'Est et la partie ouest du pays. C'est dans le Land de Thuringe qu'on trouve le plus fort taux de personnes sans religion déclarée avec 94,1 % à Weimar, ou encore 88,1 % à Brandebourg-sur-la-Havel. Une population plus âgée. Ce graphique représente l'évolution du taux de fécondité – nombre d'enfants par femme – en RDA (puis dans l'est de l'Allemagne) et en Allemagne de l'ouest de 1977 à 2017. Un héritage politique toujours marqué à gauche. Un chômage difficile à résorber. Des revenus environ 20 % plus faibles. Ce graphique représente l'évolution du revenu médian annuel en Allemagne, entre la partie est et la partie ouest du pays, de 1991 à 2016. Des exploitations agricoles gigantesques.

2e Guerre Mondiale - Apres Hitler #1. Dossiers vidéo et radio Ina - Construction du mur de Berlin: 50 ans, dossier RETOUR SUR Construction du mur de Berlin: 50 ans - Archives vidéo et radio. Documentaire - War game Dossier secret de Varsovie. Ryszard Kukliński. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ryszard Kukliński

Ryszard Kukliński en 1998[1] Ryszard Jerzy Kukliński (13 juin 1930 à Varsovie, Pologne - 11 février 2004 à Tampa, Floride) est un colonel de l'armée de la République populaire de Pologne connu pour avoir passé des informations à la CIA sur les plans du Pacte de Varsovie envers l'OTAN[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Au début des années 1970, il entre en contact avec la CIA. Kuklinski, qui était alors le chef du département de planification stratégique de l’état major de l’armée polonaise - en contact étroit avec les maréchaux et généraux soviétiques dont le ministre de la défense le maréchal Usitnov - savait que les plans soviétiques étaient offensifs.

Grâce aux documents livrés par Kuklinski, les USA furent en mesure de dévoiler à l'URSS qu'ils voyaient clair dans son jeu, ce qui eut pour conséquence de dissuader cette dernière d'une attaque-surprise et de désamorcer la menace d'invasion. Pacte de Varsovie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le palais présidentiel de Varsovie, où fut signé le pacte. Le pacte de Varsovie groupait les pays d'Europe centrale (appelée aussi Europe de l'Est) avec l'URSS dans un vaste ensemble économique, politique et militaire.

L' alliance militaire fut conclue le entre la plupart des États du bloc communiste par le traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle.

Vidéos

Stanislav Petrov, who averted possible nuclear war, dies at 77 - BBC News. Guerre froide : l'homme qui sauva le monde. Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, en pleine guerre froide, le lieutenant-colonel Petrov est de service.

Guerre froide : l'homme qui sauva le monde

Sa mission : surveiller depuis son bunker un écran de contrôle destiné à donner l’alerte en cas d’attaque nucléaire. Lorsque le militaire soviétique voit apparaître cinq points représentant des missiles en provenance d’une base américaine, le doute l’envahit : pourquoi les États-Unis attaqueraient-ils à ce moment précis ? N’écoutant que son instinct, Stanislav Petrov décide de ne pas avertir son état-major. Il s’agissait bien d’une fausse alerte, due à une erreur technique… Par ce geste courageux, voire inconsidéré, Petrov a peut-être évité une riposte de l'URSS et, de fait, la fin de ce monde. En 2006, le héros oublié était invité en grande pompe aux États-Unis, l’ancien pays "ennemi", pour y rencontrer le journaliste Walter Cronkite, le documentariste David Hoffman et les stars Robert De Niro, Matt Damon ou encore Kevin Costner.

Déclaration de Molotov (Paris, 2 juillet 1947)