background preloader

Financement Presse

Facebook Twitter

Les aides à la presse : plus de 2 milliards d’euros. Par Alexis Constant La presse française reçoit chaque année plus de 2 milliards d’aides publiques.

Les aides à la presse : plus de 2 milliards d’euros

D’abord, des aides directes (aides à la diffusion, au pluralisme, à la modernisation) qui se sont élevées à 373 millions d’euros en 2013 (dont 120 millions pour les abonnements de l’État à l’AFP), d’après les crédits de paiements du projet de loi de finance 2013, qu’a analysés le financier et ex-journaliste Benjamin Dormann dans son essai Ils ont acheté la presse (Éditions Jean Picollec).

À ce montant, s’ajoute une ribambelle de soutiens indirects pour un montant de 1,9 milliard en 2013. Des aides fiscales, ensuite : l’État accorde à la presse un taux « super réduit » de TVA à 2,10% sur les ventes, un régime spécial des provisions pour investissements (certaines dépenses peuvent être retranchées du bénéfice imposable des entreprises), et une exonération de taxe professionnelle.

—Sur le web. Vous aimez cet article ? 131210_MinistereCultureCom_AidePresse-200titres.pdf. Indépendance de la presse : L'Etat achète les journalistes avec 5 milliards de subvention ! L’Etat a donné 5 milliards d’euros aux journaux!

Indépendance de la presse : L'Etat achète les journalistes avec 5 milliards de subvention !

Au nom de la liberté de la presse. Cherchez l’erreur. Téléchargez la liste en pdf ici et regadez la bien, commencez par la fin, vous verrez que même le journal de la CFDT est payé par l’Etat, tout comme Nous Deux, France Footbal et Rustica. Dingue! Ne vous étonnez pas que personne n’ose lever le petit doigt. 23 projets innovants sélectionnés en 2013 par le FINP. Télécharger le rapport 2013 du FINP au format PDF 39 projets déposés, 23 retenus et quelques tendances qui se dégagent, grandes ou petites.

23 projets innovants sélectionnés en 2013 par le FINP

Après 8 mois de fonctionnement du Fonds pour l’Innovation Numérique de la Presse Google & AIPG (FINP), c’est d’abord la diversité qui frappe. Diversité des acteurs, diversité des projets. Les éditeurs de la presse quotidienne régionale et nationale (6 et 5 projets sélectionnés) et les pure players (5 projets) affichent un dynamisme certain. Arrivent ensuite les news magazines avec 3 projets financés par le FINP. L’info locale, une dynamique particulière La presse régionale accélère grandement sa stratégie numérique. Les Mags changent de rythme Le changement de rythme est une tendance du moment loin d’être réservée à la presse locale. Vidéo, automatisation, perso & data (Big ou pas) La vidéo est l’un des autres grands sujets du moment. Autres développements coûteux mais qui témoignent des changements profonds en cours dans la presse : la data. HTC News. Thursday, May 15, 2014 2:37 PM GMT Google, via son nouveau fonds d'aide à l'innovation numérique dans la presse, a accordé en 2013 quelque 16 millions d'euros à 23 médias français, en tête Le Nouvel Observateur, L'Express, Le Figaro et Le Monde, dotés de près de 2 millions chacun, a annoncé Google jeudi.

A travers ce fonds, créé par Google pour apaiser la presse française qui lui réclamait des droits au titre du référencement, Google a financé l'an dernier 23 projets. « Parlez-nous de la niche fiscale des journalistes, monsieur Cohen » Les journalistes qui fustigent les niches fiscales protègent-ils la leur ?

« Parlez-nous de la niche fiscale des journalistes, monsieur Cohen »

Ce mercredi matin sur France Inter, un auditeur de la matinale de Patrick Cohen a fait ressurgir ce serpent de mer que sont les avantages fiscaux accordés à la profession. Originaire de Loire-Atlantique, Claude ne s’est pas démonté et a interpellé directement l’animateur radio : « J’aimerais beaucoup que monsieur Cohen nous parle des niches fiscales des journalistes. J’aimerais, par équité, que vous en parliez autant que les niches fiscales des restaurateurs. » Aides publiques à la presse écrite. Cette aide concerne d'une part les éditeurs de presse faisant porter leurs publications, d'autre part les réseaux assurant le portage de presse, c'est-à-dire l'activité de distribution spécifique au domicile des abonnés, sans utiliser le transport de presse postal.

Aides publiques à la presse écrite

Les publications éligibles sont les titres d'information politique et générale au maximum hebdomadaires, ou les publications qui apportent régulièrement des informations et des commentaires sur l'actualité de l'ensemble des disciplines sportives. L'aide est calculée sur la base de la progression du taux de portage entre l'année N-3 et l'année N (pour une aide versée en 2015, il faut prendre en compte la différence d'exemplaires distribués par portage entre 2012 et 2015). Le taux de portage est calculé en divisant le nombre total d'exemplaires portés : Pour les éditeurs, la progression du taux de portage est ensuite multipliée par 0,005 € et par le nombre d'exemplaires portés en année N-1. Aides_etat_a_presse_ecrite. Jusqu'où aider la presse ?