background preloader

Chang’e-3

Facebook Twitter

China's Moon landing and data release (the full video) 月球探月数据管理系统. Untitled. Fun with a new data set: Chang'e 3 lander and Yutu rover camera data. Posted By Emily Lakdawalla Topics: pretty pictures, pics of spacecraft in space, amateur image processing, the Moon, Chang'E program, explaining image processing In a recent guest blog post, Quanzhi Ye pointed to the Chinese version of the Planetary Data System, and shared the great news that Chang'e 3 lander data are now public.

Fun with a new data set: Chang'e 3 lander and Yutu rover camera data

The website is a little bit difficult to use, but last week I managed to download all of the data from two of the cameras -- a total of 35 Gigabytes of data! -- and I've spent the subsequent week figuring out what's there and how to handle it. So, space fans, without further ado, here, for the first time in a format easily accessible to the public, are hundreds and hundreds of science-quality images from the Chang'e 3 lander and Yutu rover. Index. Quand la Chine a roulé sur la Lune. Les Chinois sur la Lune : dans les pas des grandes nations spatiales. Les Chinois dans la Lune.

Les Chinois sur la Lune : dans les pas des grandes nations spatiales

Ils en rêvaient. C’est fait. Dans la nuit de samedi à dimanche, le pays est devenu le troisième à réussir un alunissage en douceur. La sonde spatiale Chang’e-3 s’est posée sur le sol lunaire et y a déchargé “lapin de jade”, un véhicule d’exploration bourré d‘électronique. Durant 3 mois il va explorer notre satellite, effectuer des analyses et envoyer des images 3D de la lune.

Les Chinois ne comptent pas s’arrêter là. Et l’enjeu est loin d‘être seulement technologique. Nouveau défi, nouvel exploit et à nouveau 3ème position derrière les Etats Unis et la Russie, 2008 : première sortie dans l’espace. Les vols habités vont se multiplier et deviennent une priorité, car la Chine ambitionne aussi de se doter d’une station orbitale d’ici 2020. L’interview : Notre journaliste scientifique, Jeremy Wilks, s’est entretenu à ce sujet avec Karl Bergquist, du département des relations internationales de l’Agence spatiale européenne. Jeremy Wilks, euronews : Karl Bergquist, ESA. China’s Chang’e-3 Moon Rover Descends to Lower Orbit Sets Up Historic Soft Landing. All systems appear to be “GO” for the world’s first attempt to soft land a space probe on the Moon in nearly four decades.

China’s Chang’e-3 Moon Rover Descends to Lower Orbit Sets Up Historic Soft Landing

China’s maiden moon landing probe – Chang’e-3 – is slated to attempt the history making landing this weekend on a lava plain in the Bay of Rainbows, or Sinus Iridum region. Chinese space engineers at the Beijing Aerospace Control Center (BACC) paved the way for the historic touchdown by successfully commanding Chang’e-3 to descend from the 100 km-high lunar circular orbit it reached just one week ago on Dec. 6, to “an elliptical orbit with its nearest point about 15 km away from the moon’s surface”, according to a statement from China’s State Administration of Science, Technology and Industry for National Defense (SASTIND). UPDATE: CCTV is providing live landing coverage The first pictures taken from the alien lunar surface in some 37 years are expected to be transmitted within days or hours of touchdown planned as early as Saturday, Dec. 14, at 9:40 p.m. Ken Kremer. Alunissage réussi pour Chang'e-3.

Alunissage attendu pour le premier véhicule lunaire chinois. La Chine lance son projet de base lunaire. Trop d'eau sur la Lune pour la mission chinoise Chang’e-3. Carte de la distribution des molécules d'eau et des radicaux hydroxyle OH° (bleu) tracée à partir des données fournies par l’instrument de la NASA Moon Mineralogy Mapper embarqué sur la sonde de l’ISRO Chandrayaan-1.

Trop d'eau sur la Lune pour la mission chinoise Chang’e-3

Crédit ISRO/NASA/JPL-Caltech/Brown Univ. /USGS Trop d'eau sur la Lune pour la mission chinoise Chang’e-3 - 1 Photo La découverte d’eau sur la surface de la Lune renforce son attrait pour y installer une base habitée mais elle laisse perplexe les scientifiques chinois qui planchent sur l’envoi d’un petit télescope ultraviolet embarqué sur le rover Zhonghua de Chang’e-3. Le lancement de cette mission est prévue en 2013. Des scientifiques chinois de l’Académie des sciences ont en effet calculé que la diffusion causée par des molécules d’eau vaporisées dans la lumière du Soleil pourrait fausser les observations réalisées à partir de télescopes installés sur la Lune. Sur la Lune, l’eau s’évapore sous l’effet de la lumière solaire.

Avec Chang'e 3, la Chine va poser un rover sur la Lune à la fin de l'année. Troisième mission chinoise à destination de la Lune, Chang'e 3, dont le lancement est prévu en fin d'année, comporte l'atterrissage d'un rover.

Avec Chang'e 3, la Chine va poser un rover sur la Lune à la fin de l'année

Une performance technologique qui signera un nouveau progrès spatial chinois et confirmera à ce pays son statut de troisième puissance spatiale. © CNSA Avec Chang'e 3, la Chine va poser un rover sur la Lune à la fin de l'année - 3 Photos Après le report à 2015 du lancement de la sonde indienne Chandrayaan 2, la Chine poursuit, seule, sa course à la Lune. De son côté, la Nasa, dont les objectifs à long terme prévoient la colonisation de la Lune, doit lancer début septembre la sonde Ladee d’étude de l’atmosphère et la poussière lunaires.