background preloader

Promouvoir la lecture contre l'exclusion sociale

Facebook Twitter

Association Française pour la Lecture. Un appel aux bénévoles pour partager avec les enfants le plaisir de la lecture. Les publics éloignés de la lecture : Quartier livre en prison. Gwenola Le Deuff, enseignante spécialisée en prison, a encadré, en collaboration avec l’enseignante d’arts plastiques Marie Compagnon, la réalisation de meubles destinés à recevoir les ouvrages, dans le cadre du « Facile à lire ». « Marie a proposé le projet aux détenus, qui ont manifesté leur intérêt.

Les publics éloignés de la lecture : Quartier livre en prison

Il s’est d’abord agi de dessiner les futurs meubles. Les tablettes ont ensuite été réalisées par une cartonniste, Perrine Bazin, le maniement de cutters n’étant pas facile à organiser en prison. Les détenus ont ensuite fabriqué les montants, la structure, le montage, la peinture et la décoration. » Les six détenus ont été choisis parmi des personnes qui étaient plutôt éloignées du livre et de la lecture, au départ, afin de susciter un nouvel intérêt. À Plœmeur, 20 % des détenus sont en situation d’illettrisme et 40 % rencontrent des difficultés de lecture. On peut les emprunter, les conserver et les rapporter à sa guise. Faites des mots en prison, dispositif national Gérard Alle. Premières pages. Podcast - Des livres à soi en Seine-Saint-Denis. Mercredi, pour la trentième année, le salon du livre de jeunesse ouvrira ses portes à Montreuil.

Podcast - Des livres à soi en Seine-Saint-Denis

Mais au- delà de cette manifestation de grande ampleur c’est un travail quotidien que mènent les équipes du salon pour faire entrer les livres dans le quotidien des familles les plus éloignées de la lecture. Avec le projet « des livres à soi, des livres chez soi » qui réunit une vingtaine de Mamans de Clichy Sous Bois et leurs enfants. la volonté est d’accompagner l’ébauche d’une bibliothèque familiale. A travers un parcours initiatique, des ateliers, des visites chez les libraires et une aide pécuniaire, ces familles voient les livres entrer dans leur quotidien grâce à leurs enfants. Périphéries a rencontré au centre social l’Orange bleue ces familles qui cheminent vers la lecture. 30ème Salon du livre jeunesse de Montreuil Quand les livres relient Bibliothèques sans frontières Bibliothèques sans frontères lancent l'appel "l'Urgence de lire" Ne jetez pas vos livres Engagement solidaire.

"Des livres à soi" : présentation. Ce programme de médiation par le biais de la littérature jeunesse révèle toute la potentialité de celle-ci pour prévenir l’illettrisme et réduire les inégalités d’accès à la culture dans les quartiers prioritaires politique de la ville.

"Des livres à soi" : présentation

Pour prévenir l’illettrisme des enfants, le projet vise et « forme » les parents ! Sa méthodologie leur donne, quelle que soit leur « compétence lecture », la confiance et les moyens pour s’approprier et partager les livres de jeunesse avec leurs enfants et constituer une bibliothèque familiale, grâce à une série d’actions interactives : – Formations à la médiation littéraire des professionnels des structures sociales de proximité où se tient l’action et dotations en livres. – Ateliers de familiarisation, manipulations et appropriation des livres jeunesse avec les parents.

Comment les raconter, les partager, prendre le chemin de la bibliothèque et de la librairie ? L’illettrisme en France. D’après l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, en France, le nombre de personnes concernées par l’illettrisme est estimé à 2,5 millions (7% de la population âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France), avec un taux deux fois supérieur (jusqu’à 15%) constaté dans les quartiers les plus défavorisés.

L’illettrisme en France

Dans le monde, 860 millions d’hommes et de femmes sont confrontés à l’incapacité de lire, compter, écrire, privés de ces compétences de base pourtant nécessaires à la vie de tous les jours, à l’exercice de leurs droits, à l’émancipation des femmes… Les pays industrialisés, où la scolarité est obligatoire, ne sont pas épargnés. L’illettrisme touche tous les domaines, tous les âges, tous les espaces de vie. La moitié des personnes en situation d’illettrisme a plus de 45 ans. 50 % d’entre elles exercent une activité professionnelle. Un accès au livre très inégal selon le milieu social Lire avec ses parents est déterminant. Lecture Jeunesse.