background preloader

Concepts antiracistes

Facebook Twitter

La tyrannie de la respectabilité (aka « Respectability Politics ) Aujourd’hui, je veux vulgariser la notion de Respectability Politics avec vous (que je vais franciser la politique de respectabilité, n’ayant rien trouvé en français comme traduction).

La tyrannie de la respectabilité (aka « Respectability Politics )

Vous la connaissez bien. Sans connaître ce gros mot, vous connaissez bien le discours dont on parle lorsqu’on évoque cette notion. Je sais que certains, versant dans l’anti-américanisme primaire, ne croient pas au bienfait de reprendre certains concepts du discours antiraciste américain, mais partout où il y a de la suprématie blanche, ces concepts auront de la résonance (cf référence à l’article plein de ressources de Trudy plus bas, ainsi que celui de Tits and Sass pour un point de vue d’une travailleuse du sexe noire).

Mon credo est simplement de les contextualiser, ce que je vais tenter de faire ici. La problématique de l'appropriation culturelle. [Cet article est une traduction de « What’s Wrong with Cultural Appropriation?

La problématique de l'appropriation culturelle

These 9 Answers Reveal Its Harm »] Donc vous venez d’arriver à une soirée d’Halloween. Vous pensez porter un costume d’enfer, mais à la place de vous complimenter, quelqu’un vous dit que votre costume est de l’appropriation culturelle. Comprendre le colorblind(ness) Why Exclusionary Racial Preferences Are Racist. Petites notes sur l’appropriation culturelle. Concept du coup de clavier ici.

Petites notes sur l’appropriation culturelle

C’est à l’arrache. Condensé de commentaires sur l’appropriation culturelle. Parce qu’on en revient toujours là. Dans les discussions suscitées par cette affaire de policiers qui font une « soirée négro » (ouais, je sais, haut niveau), une énième affaire de blackface, on voit souvent s’élaborer une distanciation par rapport à ce comportement avec l’idée de justifier l’appropriation culturelle comme un ouverture au monde. Une large partie du développement est issue de lectures très intéressantes sur divers blogs francophones et anglophones.

Il s’agit ici d’une simple succession de notes sur pourquoi le sujet est important. L’appropriation culturelle n’est pas un échange culturel. L’appropriation culturelle c’est l’adoption ou le vol d’icônes, rituels, normes esthétiques et comportement d’une culture ou sous-culture par une autre. L’appropriation culturelle dérive de l’impérialisme, du capitalisme, de l’oppression et de l’assimilation. A voir ! J'aime : Having A Color Blind Approach To Racism Is Actually Racist. Racism sucks.

Having A Color Blind Approach To Racism Is Actually Racist

I think we can all agree on that; well, all of us who are aware that it is still a prevalent problem that affects everything from an average jail sentence to whether or not I’m going to be followed around in a clothing store. Unfortunately, some people who see themselves as very progressive and anti-racist are doing more harm for victims of racism than good. Le racisme comme système - Une heure de peine... Lorsque l'on tape "racisme" sous google, la première proposition qui apparaît est "racisme anti-blanc".

Le racisme comme système - Une heure de peine...

Et sur les liens proposés, il faut attendre le quatrième pour avoir une critique de cette notion. Les sociologues affirment souvent que le "racisme anti-blanc" n'existe pas : une idée mal comprise, parce que souvent appréhendée avec ce qu'il faut de mauvaise foi pour se lancer dans la fausse indignation contre la "bien-pensance". Derrière cette idée, ce qu'il y a en jeu, c'est la compréhension de ce qu'est le racisme. Le plus souvent, celui-ci est perçu comme un sentiment individuel - en grande partie parce que les mouvements et politiques anti-racistes contribuent largement à le cadrer ainsi. Pourtant, du point de vue sociologique, ce n'est pas cela le racisme.

Qu'il y ait, dans ces quelques exemples, du racisme, c'est certain. Un malaise apparaît alors. Le problème de cette deuxième définition du racisme, c'est que si on la prends au sérieux, alors il n'y a plus de racistes ! Why Yellow Fever Is Different than “Having a Type” Jun 03, 2013 at 6am I’m one of the many 20-something East Asian women living in the Bay Area.

Why Yellow Fever Is Different than “Having a Type”

Because of that fact, I’ve lost count of how many guys have walked up to tell me that their ex-girlfriends are Asian. Racial pickup lines such as “Konichiwa, Hello Kitty!” Sadly have ceased to surprise me at all. Recently, a Tumblr called “Creepy White Guys” with screencaps of real messages received by Asian women from men on OkCupid rose to mainstream fame with BuzzFeed coverage.

Last year the documentary Seeking Asian Female was released by local filmmaker Debbie Lum. However, what astonishes me to this day is when some of my educated and amicable guy friends and male coworkers say that they don’t understand what’s so bad about Yellow Fever. Let’s say you were born into a family of hardcore Giants fans.You had no personal choice in the matter.

You grow up to be a handsome, confident man with various passions in life. Race to the Bottom.