background preloader

Un monde redessiné

Facebook Twitter

Justice

Culture. Agriculture. Enseigner à l'ère numérique. Un monde de ruptures: le grand soir des modèles mentaux - FrenchWeb.fr. En principe, avec l’âge vient la sagesse et chacun développe, au gré de ses expériences et de ses lectures, certaines convictions qui s’affirment et se renforcent et au travers desquelles on comprend mieux le monde qui nous entoure. C’est ainsi que de nombreuses cultures moquent l’innocence des jeunes et célèbrent la sagesse des anciens.

Mais une telle croyance, un tel modèle mental, ne fonctionne que si les conditions fondamentales de l’environnement ne changent pas. Autrement dit, cela n’est vrai que dans les périodes de continuité. En période de ruptures, cela n’est plus vrai. Or nous sommes précisément dans une telle période où tous nos modèles sont impitoyablement remis en cause. «A ce moment, une armée puissante aurait dû arriver d’Italie pour combattre Attila, mais il n’y avait plus d’armée Romaine.» J’ai grandi dans les années 70 et l’époque était aux restructurations industrielles, le mot restructuration signifiant plus exactement fermeture. Mais au final, restons positifs. « L’éducation et la connaissance vont remplacer les technologies » – Le blog de Jean-François Fiorina. Benjamin Vedrenne-Cloquet est un pionnier des Edtechs. Il est à la fois président et fondateur d’une entreprise d’investissement spécialisée dans l’éducation et l’information, EdtechX Holdings, et créateur d’EdtechX Europe, des conférences transversales où tous les acteurs de l’écosystème de la Edtech se rencontrent.

Objectif : développer le secteur Edtech à l’échelle mondiale en y favorisant l’investissement. Point de vue pertinent et quelque peu iconoclaste sur le secteur des Edtechs et ses problématiques associées ! Jean-François Fiorina : quel est votre parcours professionnel ? Benjamin Vedrenne-Cloquet : je suis président et fondateur de EdtechX Holdings qui est une entreprise d’investissement spécialisée dans le secteur de l’éducation, de l’information et de l’Edtech, cotée au NASDAQ depuis octobre 2018. Je suis également fondateur d’un réseau de conférences EdtechX Europe qui connecte les écosystèmes Edtech et les investisseurs du secteur en Europe et en Asie. Data, algorithmes et intelligence artificielle : le CNOM publie ses recommandations. Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) a publié un Livre Blanc et 33 propositions pour soutenir le développement d’une société numérique au service des soignants et des patients.

Présentation. Sous la coordination du Dr. Jacques Lucas et du Pr. Serge Uzan, le Conseil national de l’Ordre des médecins a publié un livre blanc consacré aux « Médecins et patients dans le monde des data, des algorithmes et de l’intelligence artificielle » et formule 33 propositions. Ce livre blanc explore notamment l’impact actuel et futur des nouvelles technologies pour l’exercice de la médecine, pour la formation initiale et continue des médecins, pour la recherche médicale, et pour la place des patients dans le système de santé. A travers ce document, le le Conseil national de l’Ordre des médecins appelle à « identifier dès maintenant les risques que la société numérique comporte afin de les combattre tout en soutenant tous les bénéfices qu’elle peut apporter au service de la personne ».

Prédire les crimes. En 1956, dans sa nouvelle Minority Report, portée à l'écran par Steven Spielberg, Philip K. Dick l'imaginait déjà. Soixante-dix ans plus tard, un logiciel capable de prédire le lieu et l’instant où un individu s’apprêtera à commettre un délit ne relève plus de la science-fiction. Dans certaines villes comme Chicago, Londres ou Munich, ces programmes sont en effet devenus réalité. Accompagnant l'évolution des sociétés modernes vers le tout-sécuritaire, la police expérimente de plus en plus ces nouveaux outils technologiques. Grâce à un algorithme capable d'analyser l’énorme masse de données personnelles que nous produisons et laissons en permanence sur le numérique, ces logiciels spécialisés peuvent en effet établir des listes d’individus susceptibles d’être mêlés à des actes répréhensibles.

Fascinant et glaçant Mais l'utilisation des nouvelles technologies à des fins prédictives pose un grand nombre de questions éthiques et morales. La communication à l’ère quantique… ça aura l’air de quoi ? Le futur du marketing et de la communication est en train d’apparaître… Si vous vous destinez à y travailler, quelle chance vous avez ! Tout est à réinventer. La communication est encore globalement au Moyen-Age, ou plutôt au début de la Renaissance, un peu comme la médecine au 17ème siècle ou la physique au temps de Newton. On sait regarder les masses de consommateurs, pour ensuite les cibler soit avec des canons, que sont les grands médias, ou avec des flèches individualisées qui tuent la relation une fois la cible atteinte. En clair, chaque individu a appris à se prémunir des dégâts de la publicité massive, ou d’un faux one-to-one, tout aussi agressif. Netflix va bousculer la télévision et les salles de cinéma; nous avons des ad-blockers sur nos téléphones et ordinateurs, et depuis longtemps une poubelle à côté de la boîte aux lettres.

Le marketing doit passer de l’art de la guerre à l’écologie relationnelle. Mais l’écologie relationnelle, qu’est-ce que c’est ? Commençons par une fable.