background preloader

Autre

Facebook Twitter

La Relève et La Peste. L’invasion du Coca Cola n’impacte pas seulement sur l’obésité.

La Relève et La Peste

Alors qu’environ 35 % des adultes américains sont obèses et 69 % en surpoids, on pourrait tout simplement s’arrêter là, ou ralentir notre consommation… mais ce ne sont pas les seules conséquences de la marque de sodas. A force de vouloir s’implanter sur chaque parcelle de la terre, les firmes américaines oublient (ou plutôt ne veulent pas voir) que leur suprématie a des conséquences.

Un appel au boycott a été lancé, au nom de la préservation des nappes phréatiques. Coca Cola utilise 300 milliards de litres d’eau pour sa consommation, tous continents confondus. Mais dans certains pays qui sont déjà en pénurie d’eau potable, cette méthode est une provocation. Coca Cola Company a voulu se racheter une conscience ou plutôt plusieurs, premièrement en arrosant généreusement les associations de santé publique pour redorer leur image, deuxièmement en voulant faire passer l’environnement pour l’une de ses priorité.

@vpecresse Transformons les panneaux publicitaires en œuvres d'art. Imaginez une ville où les affiches publicitaires seraient remplacées par des œuvres d’art.

@vpecresse Transformons les panneaux publicitaires en œuvres d'art

Imaginez que ce soit légal et que chaque année, à l’image de la fête de la musique, les villes se transforment en galeries éphémères. Imaginez que le temps d'un instant, nous encouragions les artistes urbains à produire en pleine rue au lieu de les poursuivre en justice… « La rue est le cordon ombilical entre le citoyen et la société » Victor Hugo La publicité est omniprésente, au risque parfois de saturer notre espace visuel en toute légalité. Ne laissons pas la rue au seul pouvoir économique et tentons, avec l'art urbain, de nous réapproprier cet espace commun. La pétition qui veut remplacer la pub par des œuvres d'art dans la rue. Art Station : l’initiative qui veut remplacer la pub par de l’art dans le métro. Imaginez un instant… Ce matin, comme toujours, vous descendez sur votre quai de métro habituel pour vous rendre au travail.

Art Station : l’initiative qui veut remplacer la pub par de l’art dans le métro

Et là, surprise ! Au lieu des traditionnelles campagnes de publicité pour le dernier smartphone sorti des usines chinoises d’Apple ou du dernier plat surgelé prêt à tomber dans votre assiette, vous voyez… des œuvres d’art ! Une fresque de street-art, une belle photo en noir et blanc, une reproduction d’une peinture d’histoire du XVIIIe… Le rêve ! Et ce rêve, une pétition en ligne a été lancée pour le rendre réalité. © Art Station.

Flashé à 157 km/h au lieu de 90, le conseiller général PS est relaxé - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé. Finalement, Francis Da Ros n’aura pas eu à employer très longtemps un chauffeur pour ses déplacements.

Flashé à 157 km/h au lieu de 90, le conseiller général PS est relaxé - Média Alternatif - Stratégie du chaos contrôlé

Hier, le tribunal de police a annulé la procédure dont il faisait l’objet pour une erreur dans la rédaction du procès-verbal. Le 8 janvier dernier, le conseiller général avait été flashé par les gendarmes. Sans doute pressé, l’homme circulait à une vitesse de 157 km/h sur un axe limité à 90 km/h. Convoqué devant le tribunal de police, l’élu a été représenté par son avocat qui s’est employé, dans sa plaidoirie, à démontrer que le procès-verbal établi par les gendarmes comportait une erreur assez notoire. (…) Le ministère public, convaincu par les arguments de la défense a plaidé lui aussi pour la nullité du procès-verbal en raison d’un problème de localisation. Source : Ladepeche. A Auroville, l’utopie s’est couchée. A Auroville, l’utopie s’est couchée Vs mprntz n sntr, mrchz n ptt dm-hr qnd sdn : n grnd glb cvrt n sn scl pr ds mrts d trr rg.

A Auroville, l’utopie s’est couchée

Le Burkina dit stop au coton OGM de Monsanto.. et fait une super récolte. Pour booster leur activité, les producteurs de coton burkinabé ont eu une idée : en finir avec les semences OGM de Monsanto.

Le Burkina dit stop au coton OGM de Monsanto.. et fait une super récolte

Emmanuel Adely : « La seule subversion aujourd’hui est de ne rien acheter. Depuis quand consignez-vous toutes vos dépenses et pourquoi ?

Emmanuel Adely : « La seule subversion aujourd’hui est de ne rien acheter

Le projet remonte à 2005 avec J’achète (Inventaire/Invention), votre journal d’une année de consommation… Emmanuel Adely Quand j’ai mené des ateliers en prison, j’ai eu la surprise naïve de voir que les détenus cantinaient pour améliorer leur ordinaire en achetant de la nourriture ou en louant la télévision. J’ai eu une révélation : quand on n’a plus aucun droit, on a encore celui d’acheter, c’est même un devoir. Official White House Photographer Pete Souza Reveals His Favourite Photos Of Obama. La Relève et La Peste. Il n’y a que la vérité qui blesse.

La Relève et La Peste

La campagne publicitaire de Biocoop a fait le choix de dénoncer le taux de pesticides présent dans une pomme classique, et par conséquent, de valoriser l’absence totale de modifications dans une pomme Bio. L’objectif commercial a été interprété comme du boycott de la part de trois organisations, Interfel, l’ANPP (producteurs de pommes) et la FNPF. Le Tribunal de Grande Instance de Paris a rendu son jugement le 21 septembre 2016 et condamne la société Biocoop pour dénigrement et appel au boycott des pommes non-bio.

Le scandale ne s’arrête pas en si bon chemin et le plus intéressant reste à venir… Vous la sentez venir la petite pression des lobbies ? L’histoire commence lorsque Biocoop lance sa campagne publicitaire, qui a duré du 15 au 30 septembre 2014. Mais une ordonnance de référé en date du 28 octobre 2014 émise par le Président du Tribunal de Grande Instance de Paris avait tout simplement rejeté leur requête. Crédit Photo : Biocoop. Management. Droit. Économie. En Norvège, Ikea a recréé un appartement de Syrie pour montrer l'horreur de la guerre. Une initiative pour que les clients visitant les appartements modèles du magasin n’oublient pas les souffrances des Syriens.

En Norvège, Ikea a recréé un appartement de Syrie pour montrer l'horreur de la guerre

À Slependen, en Norvège, Ikea a installé dans les rayons de l’un de ses magasins, du 16 au 31 octobre, la réplique d’un appartement de Jamarana (dans la banlieue de Damas), pour attirer l’attention du public sur la crise des réfugiés. Cette opération, menée conjointement par la Croix-Rouge norvégienne et l’agence de communication POL, a permis de mettre en lumière les difficultés vécues au quotidien par le peuple syrien, victime d’une terrible guerre civile depuis 5 ans.

L’instalation, intitulée “25m2 de Syrie”, reproduit l’appartement d’une femme s’appelant Rana, qui y vit avec ses quatre enfants. Rana a raconté son histoire aux équipes de la Croix-Rouge : “Quand nous avons dû fuir pour des raisons de sécurité, nous n’avions pas assez pour louer mieux.