background preloader

Stalingrad

Facebook Twitter

Подвиг сталинградских зенитчиц. Подвиг сталинградских зенитчиц Статьи Говорят, что у войны не женское лицо.

Подвиг сталинградских зенитчиц

Да, это так, но Великая Отечественная война показала, что женщины и молодые девушки плечом к плечу с мужчинами сражались на фронте, защищая свою землю, свой дом, свою семью. 22 августа 1942 года началась Сталинградская битва: 6-я немецкая армия форсировала Дон и захватила на его восточном берегу, в районе Песковатки, плацдарм шириной 45 км, на котором сосредоточилось шесть дивизий. 23 августа 14-й танковый корпус противника прорвался к Волге севернее Сталинграда, в районе поселка Рынок, и отрезал 62-ю армию от остальных сил Сталинградского фронта.

В тот же день немецкая авиация нанесла массированный удар по Сталинграду с воздуха, совершив около две тысячи самолето-вылетов. Массированная немецкая бомбардировка 23 августа разрушила город, убила более 40 тысяч человек, уничтожила более половины жилого фонда довоенного Сталинграда, превратив тем самым город в громадную территорию, покрытую горящими руинами. Учебка. Amazon.co. Society & Culture - Volgograd marks Battle of Stalingrad date. Yakov Pavlov. Maison Pavlov. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maison Pavlov

La maison Pavlov (russe : дом Павлова—dom Pavlova) est le nom d'un bâtiment fortifié tenu par les Soviétiques durant la bataille de Stalingrad du au . Il tient son nom du sergent Yakov Pavlov qui a commandé un temps le peloton de la 13e division de la garde qui a pris et défendu le bâtiment. La résistance de la maison Pavlov a été très utilisée par la propagande soviétique, qui a largement « enjolivé » l'Histoire[1]. Des références à la maison Pavlov sont faites dans plusieurs jeux vidéo.

Cette maison servit en particulier de modèle à Vassili Grossman dans son roman Vie et Destin sous le nom de maison "6 bis". Kourgane Mamaïev. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kourgane Mamaïev

Vue aérienne du mémorial du kourgane Mamaïev. Document inédit en 3 volets : Stalingrad, sur France 2. - LeBlogTvNews. Dans le cadre du 70ème anniversaire de la fin de la guerre, France 2 diffuse STALINGRAD, document inédit en trois parties.

Document inédit en 3 volets : Stalingrad, sur France 2. - LeBlogTvNews

Ce mardi 5 mai à 22h50 (Episode 1) et vendredi 8 mai à 22h40 (Episodes 2 et 3). STALINGRAD. Un champ de ruines où en moins de 3 mois vont mourir 800.000 soviétiques et 400.000 allemands. Hitler veut la ville qui porte le nom de Staline et celui-ci répond par l’oukaze : « Plus un pas en arrière ». Le Général soviétique Chouikov répond aux chars et aux avions du Général allemand Paulus par les snipers et la guérilla urbaine. Un film documentaire écrit par Pascale Lamche et Daniel Khamdamov. Betamw. Stalingrad. Wehrmacht. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wehrmacht

La Wehrmacht (prononcé en allemand : [ˈveːɐ̯maxt] (littéralement « force de défense »)) est le nom porté par l’armée allemande dans le IIIe Reich d'Adolf Hitler à partir de la réforme de 1935 et jusqu'en août 1946, quand la capitulation allemande du dans le cadre de la Seconde Guerre mondiale est formellement reconnue. Elle est issue de la transformation de la Reichswehr, l'armée allemande créée par le traité de Versailles de 1919 consécutif à la défaite allemande dans la Première Guerre mondiale. Armée rouge.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armée rouge

Un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1946, cette armée, tout en gardant le surnom d'Armée rouge, prend le nom officiel d'Armée soviétique (Советская Армия, Sovetskaïa Armia), qu'elle conserve jusqu’à la dislocation de l'Union soviétique en décembre 1991. Les débuts pendant la guerre civile[modifier | modifier le code] 1919 - division de Taman. Front du Don. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Front du Don

Formation[modifier | modifier le code] Il s’agit du nom donné à l’ancien front de Stalingrad à partir du , c'est un des trois fronts qui participent à la contre offensive soviétique lors de la bataille de Stalingrad. Initialement les positions du front barrent l'Isthme Don - Volga et comprennent une tête de pont sur la rive droite du Don. Konstantin Rokossovski. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Konstantin Rokossovski

Konstantin Konstantinovitch Rokossovski (en russe : Константин Константинович Рокоссовский ; en polonais : Konstanty Rokossowski), né le 21 décembre 1896 à Varsovie (selon le recensement de 1920) ou à Velikié Louki (selon son autobiographie), mort le 3 août 1968, est un officier supérieur soviétique qui fut commandant dans l'Armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale et ministre de la Défense en Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code] Fils de Josef Xavier Rokossovski (1853-1902), inspecteur des chemins de fer, et de Antonina Ovsyannikov (? -1911) enseignante, il est issu d'une famille polonaise ayant perdu ses titres de noblesse au milieu du XIXe siècle mais d'où sont issus plusieurs officiers de Cavalerie. Orphelin à 14 ans, Konstantin commence à travailler dans la construction[1]. Front de Stalingrad. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Front de Stalingrad

Formation initiale ( - )[modifier | modifier le code] Lors de sa formation, le , il a pour commandant Semion Timochenko, pour chef d’état major Pavel Bodin et pour commissaire politique Nikita Khrouchtchev. Il est formé à partie de 3 armées de réserve qui deviennent (selon leur positionnement du nord au sud): Andreï Ieremenko. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andreï Ieremenko

Andreï Ivanovitch Ieremenko, Eremenko ou Yeremenko (en russe : Андрей Иванович Ерёменко), né le et décédé le , est un militaire soviétique qui s'illustra particulièrement pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut nommé maréchal de l'Union soviétique le . Biographie[modifier | modifier le code] Famille et jeunesse[modifier | modifier le code] Le petit Andreï est né dans une humble famille de paysans du village de Markovka, aujourd'hui dans l'oblast de Louhansk, en Ukraine.

Première Guerre mondiale 1914-1918[modifier | modifier le code] Vassili Tchouïkov. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vassili Ivanovitch Tchouïkov (en russe : Василий Иванович Чуйков ; - ) était un maréchal soviétique. Né dans une famille paysanne de condition modeste le 12 février 1900, Tchouïkov rejoint l'Armée rouge en 1918, après la Révolution russe de 1917. L'année suivante il devient membre du Parti communiste. Il rentre plus tard à l'Académie militaire Frounzé.

Nikita Khrouchtchev. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Nikita. Fils de paysans du gouvernement de Koursk, il fut forgeron dans sa jeunesse avant de devenir commissaire politique durant la guerre civile et de gravir les échelons de la hiérarchie soviétique avec l'aide de Lazare Kaganovitch. Il défendit les Grandes Purges de Joseph Staline et approuva des milliers d'arrestations. En 1939, Staline le nomma à la tête du parti communiste en Ukraine et il poursuivit les purges dans la région.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Khrouchtchev redevint commissaire et joua le rôle d'intermédiaire entre Staline et ses généraux. Front sud-ouest. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Première formation[modifier | modifier le code] historique opérationnel[modifier | modifier le code] Composition au 22 juin 1941[modifier | modifier le code] Du nord au sud : qui regroupent, entre autres, quatre corps mécanisés : les 8e (Ryabitchev), 9e (Rokossovsky), 19e (Feklenko) et 22e, Nikolaï Vatoutine. Semion Timochenko. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Semion Konstantinovitch Timochenko (en russe : Семён Константинович Тимошенко) (18 février 1895-31 mars 1970) est un militaire soviétique. Il fut maréchal de l'Union soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Semion Timochenko naquit à Fourmanka, près d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine. D'origine modeste (son père était paysan), il fut recruté dans l'armée impériale russe, en 1915, et servit comme cavalier sur le front pendant la Première Guerre mondiale.

Opération Uranus. Nikolaï Voronov. Fedorenko. Golovanov. Novikov. Stavka. Gueorgui Joukov. Alexandre Vassilievski. Stalingrad battle data : units, commanders and men. Stalingrad battle data : units, commanders and men. Bataille de Stalingrad. 70 ans après – Dans les tranchées de Stalingrad. MOBILISATION — Sans oublier les volontaires soviétiques... Outre les Allemands, les Roumains et les Italiens, à Stalingrad, les forces de l'Axe alignaient également des unités hongroises et croates. Ainsi que des volontaires soviétiques... 22 juin 1941, l'Allemagne envahit l'Union Soviétique. La Russie commémore avec fierté les 70 ans de Stalingrad.