background preloader

QG8 - En quoi la dynamq d’un grp peut-elle construire sa cohésio

Facebook Twitter

La dynamique de groupe :
- Leadership
- Phénomènes d’influence
- Décision de groupe
La cohésion des groupes :
- Facteurs de cohésion

Le travail en groupe n'est pas, en lui-même, une garantie de plus grande efficacité ni même de cohésion.

La qualité du groupe se construit à partir de la dynamique et des relations qui s’y développent. La prise en charge du groupe, le traitement des phénomènes d’influence et la prise de décision collective sont autant de variables conduisant, ou non, à la cohésion.
A partir, notamment de l'observation de scénarios, de vidéos, de récits ou de témoignages, sans être pour autant directement impliqué dans des simulations inspirées d’expériences menées sur les groupes, l'élève est capable de :
- caractériser le style de leadership ;
- repérer et analyser les phénomènes d’influence ;
- identifier les particularités de la prise de décision en groupe ;
- apprécier le niveau de cohésion d’un groupe à partir de phénomènes relationnels simples.

Les facteurs de la cohésion au sein d'une équipe de travail – les experts RH by GERESO. Cet article a été publié il y a 8 ans, 1 mois.

Les facteurs de la cohésion au sein d'une équipe de travail – les experts RH by GERESO

Il est probable que son contenu ne soit plus à jour. « La valeur de l’équipe n’est pas fonction de l’addition des capacités individuelles, mais de leurs combinaisons dans une complémentarité active. » Raymond Chappuis Une équipe n’existe et ne se donne efficacement à son travail que dans la mesure où elle présente une certaine cohésion. En physique, la cohésion indique « la force qui unit les molécules d’un liquide ou d’un solide ». Ainsi, appliquée à un groupe, la notion de cohésion renvoie aux facteurs qui maintiennent ensemble les membres d’un groupe et leur permettent de résister aux forces de désintégration.

Le degré d’attraction du groupe Le degré de cohésion dépend, pour les membres du groupe, du degré d’attraction de celui-ci. Les objectifs qui déterminent le sens de l’action menée.Les modalités de participation : rôles attribués à chacun, évolution de ces rôles.L’organisation matérielle.Le style de leadership. Le groupe informel. Comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes. Article publié le 22/02/2016 Créer un environnement de travail où chacun a sa place, une structure ouverte aux idées neuves mais qui conserve les bases solides des enseignements et de l’expérience des seniors tel est l’enjeu des équipes intergénérationnelles.

Comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes

Mais comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes, à l’instar des baby-boomers et de la génération Y ? Rencontre avec Guillaume Lucas, Directeur Consulting Europe de l’Ouest et du Sud de Lumesse, l’un des leaders mondiaux des solutions de gestion des talents qui a dernièrement présenté un livre blanc intitulé "La force des équipes intergénérationnelles". En quoi des équipes intergénérationnelles peuvent-elles être une force pour l’entreprise ? Dans l’actuel contexte des débats autour du recul de l’âge des départs à la retraite, des voix se font entendre craignant un possible conflit intergénérationnel au sein des entreprises. Gérald Dudouet.

Comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes. En quoi la dynamique d’un groupe peut-elle construire la cohésion ? - En STMG, à Jacques Cartier ... Recrutement : les 3 compétences de base du manager - Les Echos. Politique Loi Macron : le recours au 49-3 se confirme Le gouvernement, qui « veut aller vite », compte de nouveau utiliser l’article 49-3, pour le vote, en seconde lecture, de la loi Macron.

Recrutement : les 3 compétences de base du manager - Les Echos

Une DOSSIER Loi Macron : un texte fourre-tout pour doper l’économie Professions réglementées, travail le dimanche, justice prud’homale, épargne salariale, transport par autocar... avec son projet de loi pour l'activité et la... Les 7 formes de pouvoir qui structurent les entreprises. Améliorer votre leadership en maîtrisant ces leviers utiles pour influencer et convaincre les autres.

Les 7 formes de pouvoir qui structurent les entreprises

Le pouvoir peut se manifester sous différentes formes et les leaders se doivent d'apprendre à gérer chacune d'entre elles. "Le pouvoir a vite tendance à nous monter à la tête, nous explique la psychologue Nicole Lipkin. Nous ne sommes pas bien entraînés à gérer celui qui nous est donné. " La psychologue parle de toutes ces formes de pouvoir dans son dernier ouvrage, "What Keeps Leaders Up At Night".

Son analyse se base sur les cinq types d'autorité introduits par les psychologues John French et Bertram Raven en 1959, ainsi que deux autres types définis par la suite. Pouvoir légitime : une personne qui se trouve dans une position supérieure a le contrôle sur celles qui possèdent un poste inférieur au sein d'une organisation. Pouvoir coercitif : une personne dirige par la force et les menaces. "Aucune situation ne se prête à son utilisation, insiste la psychologue. Comment favoriser la cohésion des équipes.

Génération Y : un faux concept, de vraies valeurs. On les dit méfiants, individualistes, impatients et réfractaires à toute forme d’autorité.

Génération Y : un faux concept, de vraies valeurs

Mais aussi adaptables, réactifs et lucides. Depuis qu’ils ont accédé au monde du travail, il y a une dizaine d’années, les moins de 35 ans – la génération Y – font couler beaucoup d’encre. Ils sont à la fois les chouchous des publicitaires, un cas d’étude pour les sociologues et le fonds de commerce de nombreux consultants. Selon les spécialistes, ces jeunes seraient tellement différents de leurs aînés qu’il faudrait leur accorder un traitement particulier au sein de l’entreprise. Vidéo travail de groupe. La fin du stress au travail : l'exemple de Google. Survivre à un conflit avec un collaborateur. Vous avez des divergences d’opinions, de valeurs et d’intérêts avec vos collaborateurs.

Survivre à un conflit avec un collaborateur

Cette situation vous stresse et génère beaucoup de pertes de temps, vous vous sentez dans l’obligation expresse de le régler. Eh bien dites vous que c’est normal. Le conflit au boulot, c'est quoi ? Mesurez le succès de vos équipes en fonction de leurs interactions. La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès. La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès 3.50/5 - 10 votes Dernière révision : 06.11.2013 Auteur(s): Nathalie Crepin (Article vu 12,595 fois) La cohésion de groupe : « Vivre ensemble, mourir ensemble !

La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès

». « L'enfer, c’est les autres » avait écrit Jean-Paul Sartre pour sa pièce de théâtre Huis clos (1944). Intuitivement, tous les passionnés de sport savent que derrière tout succès d’une équipe, il y a bien plus qu’une somme de talents individuels. En quoi la dynamique d'un groupe peut-elle construire sa cohésion ? - Réviser le cours - Ressources Humaines et Communication.

Les organisations doivent veiller à maintenir leur cohésion pour mobiliser autour de leur projet ou de leur culture d'entreprise.

En quoi la dynamique d'un groupe peut-elle construire sa cohésion ? - Réviser le cours - Ressources Humaines et Communication

L'esprit d'équipe se cultive et ne s'impose pas comme une évidence. Les organisations, outre leur stratégie de production ou commerciale, doivent prévoir des mesures pour préserver la cohésion sociale entre les salariés de tous les niveaux hiérarchiques, entre les salariés ayant une ancienneté et les nouveaux arrivants. La cohésion n'existe que si les managers veulent y investir du temps et des moyens.

Tous les styles de leadership ne sont pas favorables à la cohésion et à l'esprit d'équipe. D'autres facteurs sont nécessaires comme une bonne communication interne, la confiance, la mise en responsabilité… Formation Améliorer la cohésion d'équipe, atelier théâtre : formation Se perfectionner avec Orsys. » Constitution et fonctionnement d'une équipe Connaître les étapes constitutives d'une équipe.

Formation Améliorer la cohésion d'équipe, atelier théâtre : formation Se perfectionner avec Orsys

Savoir adapter son comportement à chaque étape. Murder party - Cohésion d'équipe - Team building - Théâtre à la Carte - Animation séminaires évènements. Renforcez votre cohésion d'équipe grâce à nos animations, jeux d'entreprise ou murder party !

Murder party - Cohésion d'équipe - Team building - Théâtre à la Carte - Animation séminaires évènements

Mettez le team building au service de votre équipe et de sa cohésion ! Comment favoriser les échanges au sein de votre équipe et permettre ainsi un travail collaboratif plus performant ? Cohésion d'équipe, Séminaire Atelier cohésion - Teambuilding Entreprise. Cohésion d’équipe L’esprit d’équipe n’est pas une notion propre à l’entreprise : n’importe quel groupe social progresse grâce à cette cohésion. Pour être performante, l’équipe doit avoir développé une synergie efficace.

Les interactions créées entre les individus génèrent alors autant de motivation que de résultats. La synergie créée par le groupe est plus importante que la somme des compétences de chaque individualité. C’est donc en favorisant les interactions entre les collaborateurs que le groupe gagnera en performance. Les styles de leadership selon Hersey et Blanchard.

Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, les créateurs du leadership situationnel (ou management situationnel), il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. Paul Hersey et Kenneth Blanchard ont développé la théorie dite du leadership situationnel (ou management situationnel), selon laquelle il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’objectif d’un leader consiste à accroître progressivement le niveau de maturité de ses collaborateurs afin de développer leur autonomie dans le travail.

L’autonomie s’entend ici comme le croisement de la compétence (le collaborateur sait ou ne sait pas faire) et de la motivation (le collaborateur veut ou ne veut pas faire). Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. Les 4 « lois » du leadership situationnel. Mesurez le succès de vos équipes en fonction de leurs interactions. La cohésion de groupe : l’alchimie vers le succès. En quoi la dynamique d'un groupe peut-elle construire sa cohésion ? - Réviser le cours - Ressources Humaines et Communication. Développer votre performance managériale. Comment fixer et partager des objectifs précis ? Comment adapter efficacement son management à chaque situation ?

Comment permettre à la diversité des talents de s'exprimer en tenant compte des différents profils de vos équipes ? Votre CCI organise régulièrement des rencontres RH et des formations à l'attention des dirigeants d'entreprise. Henry Mintzberg, ethnographe des organisations modernes. Principal représentant de la sociologie des organisations, Henry Mintzberg a révélé la fragmentation de l'activité du manager, analysé la stratégie des entreprises et remis en cause la formation des managers distillée dans les Business Schools. Arrivant en vélo à ses rendez-vous et préférant la chemise à carreaux au costume-cravate, Henry Mintzberg a toujours cultivé un anticonformisme qui s'étend à ses méthodes de travail.

Il combine de façon surprenante les méthodes de recherche de terrain les plus empiriques et les synthèses encyclopédiques - et néanmoins critiques - de tout ce qui a été écrit sur le thème qu'il étudie. Il veut donner de la réalité une vision simple, concrète et globale, et se livre pour construire ses modèles à des analyses d'une complexité et d'un raffinement peu communs. Accès réservé. Chris Argyris: quand l'entreprise apprend. Ce fils d'immigrés grecs aux Etats-Unis s'est attaché à améliorer le management en travaillant sur la façon dont les personnes apprennent dans l'entreprise et sur la manière d'adapter les organisations en fonction de cet apprentissage. L'entreprise est souvent présentée selon un schéma simpliste: les dirigeants fixent les règles et les objectifs, mettent en place l'organisation et évaluent les résultats. Et la réalisation est assurée par des employés, encadrés par une hiérarchie.

La réalité est moins linéaire. Chris Argyris - comme Michel Crozier ou James March - a analysé cette réalité et proposé des méthodes pour améliorer le management. Accès réservé. La culture d'entreprise: essentielle mais délicate à manier. Faite de valeurs et de représentations, enrichie par des rites, des mythes et des symboles, la culture d'entreprise joue un rôle central dans la vie des entreprises. Mais elle ne se fabrique pas à volonté… Personne n'a jamais obligé les cadres d'IBM, le géant américain de l'informatique, à porter un costume bleu, une chemise blanche et une cravate. Les mystères du leadership. Diriger, c'est vendre de l'espoir par Manfred Kets de Vries.

Que reste-t-il de mystérieux dans le leadership ? Une littérature abondante détaille les qualités nécessaires au leader et comment le devenir. Plus rares sont les auteurs qui cherchent à comprendre pourquoi des hommes - et des femmes, mais moins nombreuses - ont la passion de diriger, et comment certains y parviennent mieux que d'autres. Kets de Vries se classe parmi ces derniers. Il réussit à nous donner des éclairages intéressants, voire originaux, sur la plupart des aspects du leadership, depuis les problèmes de restructuration de l'entreprise jusqu'aux questions d'organisation en passant par la sélection des futurs dirigeants, leur formation et le difficile passage des pouvoirs entre générations. Son approche est principalement psychologique, mais sans jargon ni dérive.

Alternatives Economiques Education.