background preloader

Economie collaborative

Facebook Twitter

Google. Top 30 des villes pour l'économie collaborative en France. Par Alexis Vintray.

Top 30 des villes pour l'économie collaborative en France

Une étude du cabinet Asterés sur l’économie collaborative (méthodologie détaillée en fin d’article) vient souligner quelles villes sont les plus en pointe dans l’économie collaborative incarnée par Leboncoin, Blablacar ou AirBnB. Bordeaux, Lille et Tours en tête de l’économie collaborative Ce ne sont pas les très grosses villes qui prennent la tête de ce classement mais plutôt des capitales régionales, avec Bordeaux en première place, et Lille en seconde.

Derrière, ce sont des villes de taille moyenne : Tours, Perpignan, Amiens, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Orléans, Le Mans, Angers et Dijon en 11ème place. À l’inverse, les trois plus grandes villes françaises sont à la traîne dans ce classement puisque Paris est 14ème, Lyon 18ème et Marseille se situe en 30ème et dernière position. Le partage, une notion au cœur de la ville de demain. Le thème du partage est un sujet extrêmement pertinent et tout à fait d’actualité pour toutes les personnes qui travaillent aujourd’hui sur la ville, comme c’est mon cas.

Le partage, une notion au cœur de la ville de demain

L’économie du partage est en effet au cœur du nouveau paradigme que nous voyons actuellement émerger au sein des villes, lieux d’agrégation et de vie, qui va vers de nouvelles économies de plus en plus servicielles et d’usage – le service étant aujourd’hui la clé de la qualité de vie dans la ville. En d’autres termes, l’économie du partage vient parfaitement répondre à la transformation vers la transition urbaine – vers une ville durable, humaine, vivante – car elle fait appel à la consommation, à la production et à l’usage collaboratifs. Cultiver l’économie collaborative dans les territoires. Publication Emile HOOGE avec Antonin LEONARD sur Huffington Post.

Cultiver l’économie collaborative dans les territoires

L’économie collaborative propose de nouveaux modèles, porteurs de sens, pour le développement des territoires : de nouveaux modes de consommation privilégiant l’usage sur la possession, de nouvelles manières de produire en pair-à-pair, de nouvelles relations de confiance fondées sur le partage, les réseaux sociaux et la proximité et de nouvelles formules participatives pour financer des projets.

Cette économie émergente rassemble désormais de nombreux acteurs aux statuts variés, de la coopérative à la start-up en passant par l’entrepreneur indépendant, l’association et même certaines grandes entreprises. Elle offre une grande diversité de solutions et de services qui rencontrent des attentes concrètes du côté des usages. 1- Créer une base de connaissances pour partager les « codes sources » de projets collaboratifs 2- Créer des incubateurs d’un nouveau genre pour des entrepreneurs collaboratifs Image CC Flickr.

Les collectivités locales doivent soutenir l'économie collaborative. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Madrelle (Sénateur de la Gironde, président du Conseil général) et Vincent Feltesse (Président de la Communauté urbaine de Bordeaux, député de la Gironde) Si la crise est régulièrement commentée et analysée, les solutions peinent à émerger.

Les collectivités locales doivent soutenir l'économie collaborative

Comme souvent, la théorie est en retard sur les usages. Lille, ville collaborative : la preuve en 10 projets. Face à ses défis, la capitale du Nord se réinvente !

Lille, ville collaborative : la preuve en 10 projets

À une semaine du lancement de Sharing Lille, évènement consacré à l’économie collaborative au service des territoires, plongée dans son dynamisme. Transitions économique et numérique, bouleversement de nos modes de travail et de production, défis environnementaux, nouveaux flux migratoires, montée du vote contestataire, taux de chômage élevé en particulier chez les jeunes… La nouvelle région Hauts de France incarne à elle seule presque tous les défis des générations futures.

Et si de New York à Paris, l’économie collaborative a d’abord touché les métropoles mondiales, bon nombre d’initiatives citoyennes et entrepreneuriales plus diffuses se développent aujourd’hui à l’échelle locale. Elles s’appuient sur des communautés et le pouvoir du numérique pour réinventer la façon de vivre et d’interagir sur un territoire. 1. Vous avez de l’espace disponible chez vous ? 2. Enjeux et perspectives de la consommation collaborative. Travailleurs indépendants : le revers du modèle de l’économie collaborative. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sarah Belouezzane Il n’est pas possible de les rater.

Travailleurs indépendants : le revers du modèle de l’économie collaborative

L’économie collaborative : un nouveau modèle socio-économique ? - L’économie collaborative : un nouveau modèle socio-économique ? - Dossier d'actualité. ©fotolia.com L’économie collaborative recouvre, à la fois, des plateformes d’échanges de biens et de services entre particuliers sans recherche de profit et des plateformes d’offres commerciales.

L’économie collaborative : un nouveau modèle socio-économique ? - L’économie collaborative : un nouveau modèle socio-économique ? - Dossier d'actualité

En plein essor, l’économie collaborative tend à faire évoluer le modèle socio-économique et concurrence les activités traditionnelles. Les pouvoirs publics sont confrontés à de nouveaux défis : accompagner le dynamisme de ce secteur de l’économie tout en protégeant les travailleurs des comportements abusifs et en garantissant une fiscalité équitable. Une mission parlementaire sur le sujet a été confiée au député de l’Ardèche Pascal Terrasse qui doit remettre son rapport au début de l’année 2016. La France et les États-Unis champions de l'économie collaborative. Plus de 270 plateformes d'économie collaboratives opèrent dans l'Hexagone, qui représente à lui seul 23% du marché mondial dans ce domaine.

La France et les États-Unis champions de l'économie collaborative

Lorsque l'on parle d'économie collaborative, on pense aux mastodontes américains comme Airbnb. Mais la France aussi arrive à se démarquer! À l'exemple de Blablacar ou du site Leboncoin, plus de 270 plateformes collaboratives se développent dans l'Hexagone. Parmi elles, les trois quarts sont françaises. Le marché de la consommation collaborative dans le monde est estimé à 15 milliards de dollars en 2015. Deux Américains sur dix ont déjà utilisé un service de l'économie de partage. L'équipement (prêt, partage, échange ou location) est le premier secteur de consommation collaborative des Français.

Enjeux et perspectives de la consommation collaborative. Économie collaborative, économie du partage : quels enjeux pour demain ? Le compte-rendu. Les activités dites de « l’économie collaborative » (sharing economy) se développent à grande vitesse.

Économie collaborative, économie du partage : quels enjeux pour demain ? Le compte-rendu

Ainsi, d’après une étude de PwC, le chiffre d’affaires de l’économie collaborative à l’échelle mondiale pourrait passer de 15 milliards de dollars en 2013 à 235 milliards à l’horizon 2025[1]. Championne française, l’entreprise Blablacar compte aujourd’hui 20 millions d’utilisateurs dans le monde. Ces activités suscitent néanmoins de vifs débats, sur leurs effets économiques, environnementaux et surtout sociaux.

Le palmarès des villes les plus adeptes de l'économie collaborative. Une étude du cabinet Asterès révèle le classement des villes françaises qui adhèrent le plus aux plateformes de l'économie du partage.

Le palmarès des villes les plus adeptes de l'économie collaborative

Bordeaux prend la première place, loin devant Paris, Lyon ou Marseille. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT Sur les trente villes étudiées, Bordeaux sort championne de l'économie du partage en France devant une autre grande métropole, Lille.

En mesurant le taux de pénétration des plateformes collaboratives dans chaque ville, l'étude dresse également un classement par secteur. Ces observations trouvent leur explication dans une analyse simple: «L'économie du partage répond à un manque ou à un besoin et non à une véritable alternative», explique Charles-Antoine Schwerer. 20 Minutes plonge dans l'économie collaborative.