background preloader

Entreprises et numérique

Facebook Twitter

Création d’entreprises : l’informatique en 3ème position. Par Emilien Ercolani, le 04 février 2016 10:47 Spécialiste des documents juridiques en ligne, LegalStart a dévoilé un observatoire intéressant sur la création d’entreprises notamment. Internet et l’informatique sont en 3ème position dans le Top 10 des secteurs d’activité. Lancé il y a deux ans, LegalStart participe au « choc de simplification » qu’avait annoncé le gouvernement. En ligne, il propose en effet de créer une entreprise, une association, déposer une marque, modifier les statuts, recruter un salarié, etc.

En 2015, 2 800 entreprises (toutes formes sociales confondues) se sont créées par ce biais. Fort des chiffres qu’il accumule au fil du temps, le site a donc décidé de créer son premier observatoire. On notera notamment que les auto-entrepreneurs sont très présents. L'échec des méthodes d'innovation. Cela fait longtemps que j’ai renoncé à lister les méthodes promettant de produire une innovation de façon contrôlée, fiable et à moindre risque.

Vous les avez vous aussi croisées à de nombreuses reprises dans votre activité. Qu’elles soient présentées sous forme de livre, de sessions de formation, voire même de logiciels, elles promettent de vous faire franchir pas à pas des étapes prédéfinies qui vont vous livrer l’amour le succès l’innovation. Tout cela sans risque… Et pourtant, il faut bien faire collectivement face à l’échec des méthodes d’innovation. Méthode : nom féminin (latin methodus, du grec methodos, de hodos, chemin) “Ensemble ordonné de manière logique de principes, de règles, d’étapes, qui constitue un moyen pour parvenir à un résultat” (dictionnaire Larousse).

Il y a quelque chose de fascinant dans cette promesse pour toute entreprise technologique, qu’elle soit une startup ou un grand groupe. C’est une mauvaise nouvelle pour tout le monde. 1. 2. Si cela vous concerne. 3. La transformation numérique des grandes entreprises ou le changement permanent, Le Cercle. Tourisme - Transport Accor s’allie à un géant chinois de l’hôtellerie Accor va prendre une participation de 10 % dans le groupe chinois Huazhu. Ce dernier récupère en franchise locale les réseaux Ibis, Novotel et Mercure. Tourisme : le nouvel eldorado chinois Le marché touristique chinois s’impose peu à peu comme le nouveau poids lourd mondial. Excédés par UberPOP, les taxis veulent bloquer Paris Le tribunal de commerce s’est déclaré incompétent pour interdire le service controversé d’Uber. Besançon : SKINsoft, pionnière de l’édition informatisée des collections. Publié par Monique Clémens, le 05 décembre 2014 INFORMATIQUE. En s’appuyant sur la technologie du full web - application dont l'intégralité des fonctionnalités est accessible via le net -, la petite société bisontine s’est positionnée sur un marché de niche : l’édition informatisée des collections.

Un savoir-faire qui vaut à SKINsoft quelques jolis contrats avec musées, fondations, collectionneurs privés et même entreprises ou collectivités, en France et déjà un peu à l’export. Elle vient d’ailleurs de signer avec le musée Rodin qui présente ses collections sur deux sites, à Paris et dans les Hauts-de-Seine. « Sur ce marché, il existait des solutions classiques, fonctionnelles, mais qui ne répondaient pas aux besoins d’aujourd’hui, notamment en matière d’ergonomie. Une fois n’est pas coutume, la France est plutôt en avance sur ce type d’application en full web. « Aux Etats-Unis, il existe bien un produit open source mais qui n’est pas pointu », assure le fondateur de SKINsoft. Guide à l'attention du DSI pour affronter le travail de demain. Alors que l'investissement technologique se propage toujours plus dans la plupart des entreprises (s'étendant aux secteurs d'activités, au directeur du marketing et au nouveau directeur du numérique), le DSI détient encore la tâche parfois terre à terre mais toujours compliquée de créer un environnement de travail numérique efficace et cohérent.

Ce qui complique peut-être le plus la tâche est que le changement technologique venant de l'extérieur reste à un niveau record (et continue d'augmenter) ; en outre, qu'il s'agisse des nouveaux appareils et logiciels innovants ou des modèles opérationnels fondamentaux de l'entreprise, la technologie proprement dite transforme pratiquement chaque aspect de l'entreprise. Favoriser les données et la mobilité d'un point de vue stratégique Parallèlement, la demande sur plusieurs grands critères de l'entreprise numérique s'est transformée en besoins concurrents significatifs et de plus en plus urgents.

Concevoir le travail numérique de demain. Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard. XEnvoyer cet article par e-mail Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard XEnvoyer cet article par e-mailEntreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard Digital First Par inhibition culturelle ou inertie managériale, l'écart de compétitivité se creuse entre les "digirati" et les autres. Diagnostic et solutions pour accélérer l'incontournable et bienfaisante mutation À la traîne. Les entreprises françaises accusent un retard préoccupant de leur transformation digitale. Le digital métamorphose la chaîne de valeur, bouscule les habitudes de travail, sollicite le leadership des dirigeants, mais suscite surtout de belles innovations tout en réduisant les coûts : la fée digitale est à l’œuvre, aussi, dans l’entreprise, en transformant radicalement ses modèles économiques.

Par Patrick Arnoux Constat accablant. Ce retard, généralisé, est patent. Les atouts des technologies disruptives Vous avez dit transformation digitale ? Le plus délicat ? Comment votre community management s'engage t-il sur les réseaux? Exercer le métier de community manager est toujours au coeur d’un dilemme. Trop de proximité peut gêner, trop d’éloignement être compris comme un manque d’engagement. Le community manager se trouve très souvent seul et autonome dans son action. Si bien qu’il le communicant web de l’entreprise qu’il représente. Question de branding, les implications de votre mode de communication doit être pris en compte dans le community management de votre marque et entreprise .

C’est l’objet de ce papier, mis à jour et complété, que d’illustrer par des profils ces modes de communication.Si vous désiriez connaitre la définition des missions du CM je vous renvoie sur cet article sur qu’est ce qu’un community manager? L’importance des médias sociaux dans la communication web est établie. Pourquoi des profils pour le community management? Vous me direz chaque réseau social possède ses règles et usages. Les entreprises doivent elles communiquer sur le web toutes de la même manière?

Que faire? WordPress: Le coworking : 3 bonnes raisons de partager ses bureaux. 1. Un confort pour la trésorerie Depuis son apparition aux États-Unis en 2006, le coworking ne cesse de faire des adeptes dans le monde. Et pour cause : ces bureaux partagés se louent à la journée comme au mois. « En moyenne, le coût mensuel varie selon les régions de 150 euros à 400 euros par mois et par poste de travail », précise Marie Barbier, directrice marketing du site Bureaux à Partager. Avantage immédiat : l’entreprise n’a pas à signer de bail. « Un véritable soulagement pour la trésorerie d’une jeune structure puisque l’entrepreneur va économiser l’équivalent des mois de loyers à verser d’avance dans le cadre d’un contrat de location classique !

», explique la jeune femme. 2. Partager un bureau permet aussi, tout simplement, de ne pas rester seul. 3. En France aussi, la formule fait recette. Une journée de test gratuit « L’entrepreneur a l’obligation de bien se renseigner et de tester le lieu, prévient Marie Barbier. Le consommateur est déjà multicanal. Pour Grégory Pouy, fondateur de LaMercatique, le digital doit fluidifier l'expérience client. Les commerçants, pure-players ou non, ne doivent plus avoir de préférence pour un canal ou un autre. Et éviter de faire du digital et des écrans en magasin un simple gadget. Les chiffres clés - 34% des consommateurs utilisent Internet avant de faire un achat en magasin - 31% des consommateurs visitent un magasin avant de faire un achat en ligne - 25% de ceux qui achètent en ligne n'auraient pas acheté autrement - Jusqu'à 95% des ventes en ligne sont incrémentales aux ventes en magasins physiques, en particulier pour les vêtements (Source étude Deloitte pour eBay 2013) Grégory Pouy - blogueur et fondateur de LaMercatique Bio express Diplômé d'Euromed et de l'Aston Business School, Grégory Pouy, fondateur de LaMercatique possède plus de 10 années d'expérience dans le marketing et la communication.

Son twitter : @gregfromparis G.P. : « Les pure-players du e-commerce ont démocratisé la vente en ligne. Transformation digitale : conditions de succès et choix difficiles. McKinsey a publié récemment une série d’articles sur la digitalisation de l’entreprise. Comme d’habitude on regrettera de ne rien y apprendre qu’on ne sache déjà mais l’avantage du tampon McKinsey est qu’on peut aller montrer tout ça à son boss sans passer pour un hurluberlu. On y trouve toutefois deux ou trois choses qui méritent d’être rappelée encore et encore. L’un des plus intéressants se nomme “les 7 habitudes des entreprises digitales les plus efficaces“.

On y apprend d’abord qu’il faut être “déraisonnablement ambitieux”. Un postulat qui m’a fait beaucoup réfléchir. Attention à une ambition digitale jugée irréaliste par les collaborateurs Une ambition non partagée avec l’ensemble des collaborateurs c’est une ambition qui n’existe pas. La success story digitale de Burberry a été porté par une PDG nouvellement nommée, Angela Ahrendts, qui pouvait donc se permettre d’incarner le changement et la rupture. S’en suivent quelques points sur la gestion des talents. L'actualité économique d'Alsace, de Bourgogne et de Franche-ComtéSynthèse Vidéo lance un outil 3D d'aide à la vente pour l'industrie. Pour Synthèse Vidéo, les présentations statiques ne suffisent plus pour valoriser les technologies. INNOVATION. Synthèse Vidéo, société de vidéo et images de synthèse à Dijon, lance un outil de vente en trois dimensions, interactif et en temps réel. Mise au point avec l’aide de Bourgogne Innovation et objet d’un brevet, l’application permet de manipuler les objets sous tous les angles, d’un simple glissement de doigt ou clic de souris.

L’entreprise vise en particulier les machines encombrantes ou techniquement complexes. Cliquez sur les photos pour les agrandir. Le commercial avec une valise de catalogues, c’est fini. C’est du moins le pari de Synthèse Vidéo, une société de vidéo et images de synthèse installée depuis 25 ans à Dijon. L’entreprise met à profit son expérience dans l’image de synthèse – en particulier la scénarisation des process de fabrication – pour créer une application dédiée à la force de vente.

Le produit est présenté sous tous les angles du bout des doigts. Support mobile. Nouvelle menace sur les systèmes Scada. Par Stéphane Larcher, le 25 juin 2014 15:58 Les chercheurs de F-Secure viennent de découvrir une nouvelle technique d’infection des systèmes industriels qui démontre l’imagination et le talent des pirates en matière d’intrusion.

Jusqu’à maintenant, les techniques les plus usitées pour faire passer un malware de type cheval de Troie sur des systèmes sensibles consistait le plus souvent à tenter de pénétrer via un message électronique de type spam. Les ingénieurs de l’éditeur finlandais F-Secure ont trouvé une nouvelle technique pour le cheval de Troie de la famille Havex. Le cheval de Troie vient se glisser discrètement sur les sites web de fournisseurs de logiciels. Ensuite, le logiciel attend qu’un utilisateur installe un de ces programmes tiers sur son ordinateur. F-Secure indique avoir découvert trois fournisseurs de logiciels corrompus de cette manière : « les logiciels d’installation disponibles sur ces sites étaient corrompus par le RAT (Remote Access Trojan) Havex.

Un rapport pour faire entrer la France dans la troisième révolution industrielle. On serait entré dans une nouvelle ère industrielle, celle des nouvelles technologies de production et de l’économie des données. Mais qu’en est-il réellement de la France ? Dans son récent rapport Faire entrer la France dans la troisième révolution industrielle : le pari de l’innovation, l’Institut de l’Entreprise propose quelques pistes pour booster un Hexagone encore trop peu offensif en la matière. Nouvelle ère industrielle, de quoi parle-t-on ?

Essentiellement de la robotique (industrielle et de services) et de l'impression 3D. L'une renvoie à l'automatisation, l'autre permet de dématérialiser la production, de la simplifier et surtout de passer de la production de masse à la fabrication personnelle. On pourrait aussi mentionner les objets connectés, mais le rapport les aborde peu. Pour prendre le virage de l'innovation, quelles propositions retenir ? Il s'agirait déjà d'accompagner la formation à ces nouveaux outils et de revaloriser les métiers de production auprès des étudiants. Comment le digital fait passer le marketing du one-to-many au one-to-one. Soucieuse de créer toujours plus d'engagement, les marques activent leurs programmes CRM pour cerner leurs consommateurs et être plus pertinentes. Si la personnalisation de la relation entre les marques et leurs consommateurs est au cœur de cette première édition du salon "Digital Marketing One-to-One", c'est parce qu'elle questionne la capacité des annonceurs à interagir avec l'internaute en temps réel et diffuser le bon message, à la bonne personne et au bon moment.

Guillaume Du Gardier, interactive media manager chez Ferrero, Anne-Laure Mérillon-Brochard, responsable du digital et du CRM chez Peugeot et Emmanuel Durand, vice-président de Warner Bros en charge des problématiques digitales évoqueront cette problématique à l'occasion de la conférence plénière d'ouverture. Les réseaux sociaux, le vrai one-to-one Car sur cet espace où tout est public, la moindre déception d'un utilisateur peut avoir des répercussions médiatiques énormes. Le VRM donne la main au consommateur.

Comment le numérique a réinventé la relation client, Supplement. L'utilisation accrue des tablettes, smartphones, réseaux et données transforme profondément l'acte d'achat en rapprochant magasins et Internet. Pour Nicolo Galante, directeur associé senior au cabinet de conseil McKinsey, le marketing vit un « changement d'ère » dont nous ne voyons que les prémices. Ce bouleversement majeur, c'est l'avènement du client multicanal. Un drôle de consommateur qui a pris le pouvoir. Quand il souhaite acheter un produit, notre chaland 2.0 commence par surfer pour s'informer, comparer les tarifs, consulter les avis d'utilisateurs, cibler les distributeurs. Avant de se rendre dans un magasin pour voir le produit « en vrai ». Consommateur et expert « La digitalisation du parcours client est une révolution, confirme Marc Lolivier, délégué général de la Fevad (Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance).

Investir dans le multicanal Georges Lucien, Les Echos * « Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité », juin 2013. 13 chartes d’utilisation des réseaux sociaux par des institutions et services publics. La Pyramide de Maslow du coworking. Big Data : ça démarre, lentement, mais sûrement. Les rémunérations du digital en une infographie selon l’Acsel. Big Data, relevons le défi! Bourgognenumerique2. GE Intelligent Platforms lance son PC spécial Big Data.

Le big data, ce n'est pas seulement une affaire de pétaoctets. Défi H : Levée de rideau sur les gagnants 2014. La FrenchTech annonce ses ambitions financières pour soutenir les startups.

Impression 3D et FabLabs

Industrie 4.0.