background preloader

Pierre_groupef_psy

Facebook Twitter

Pierre

coach sportif indépendant entraîneur de Handball passionné de musique, de cinéma et de voyages

Le jeu vidéo, un coupable idéal. Le jeu vidéo, un coupable idéal – le Plus.

Le jeu vidéo, un coupable idéal

Article initialement publié par Vanessa Lalo dans leplusnouvelobs le 07/07/11 Violence à l’école ou lors d’une soirée arrosée, les jeux vidéo et Internet restent souvent l’unique réponse aux dérapages. Récemment, Nadine Morano a pointé la dangerosité des jeux vidéo pour tenter de comprendre comment une collégienne de 13 ans a pu décéder, à la suite de blessures graves, pour une simple querelle amoureuse.

Alain Delon a également pris l’exemple des jeux vidéo, d’Internet et du virtuel pour expliquer comment une arme à feu détenue chez lui a pu être utilisée par des amis de son fils lors d’une soirée arrosée. Les jeux vidéo rendent-ils donc violent ? Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Commentaires sur les contenus de référence. La cyberdépendance - Paroles de femmes. ................

Article très intéressant. Il nous éclaire sur les comportements des personnes sous l'emprise d'internet, ainsi que les moteurs de la cyberdépendance comme la dépendance affective et la compulsion dans le sexe. Cordialement. – aurelie_groupef_psy

"Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années.

la cyberdépendance - Paroles de femmes

Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. Psychologue spécialiste des usages numériques et des jeux vidéo (impacts, risques & bénéfices)

Commentaire sur les sources informelles. Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts... Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ?

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts...

Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

Pour l’été, InternetActu vous propose de revenir sur les usages d’internet en compagnie de quelques-uns des chercheurs, sociologues, anthropologues, psychologues qui nous aident à comprendre l’internet.

Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

On ne présente plus vraiment Yann Leroux sur internet, parce qu’il est l’un des rares psychanalystes à twitter et à avoir un blog (que nous vous recommandons chaudement). Membre de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, joueur invétéré, Yann Leroux s’intéresse au virtuel depuis qu’il est tombé dedans. C’est assurément son expérience de joueur qui l’a amené à porter un autre regard sur le jeu.

A son exemple, des psychanalystes, et non des moindres, comme Serge Tisseron, sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’utilisation de la notion d’addiction appliquée aux jeux vidéos. Cette position, forcément iconoclaste, nous intéresse.