background preloader

Précarité, pauvreté, exclusion

Facebook Twitter

Le Monde - La Française, professeure au MIT, a administré... Le Monde - « C’est une très bonne personne. Une personne... France Culture - Hiver 54... A paris le thermomètre... France Culture - 6 millions de Français souffrent de... France Culture - "J'ai deux euros par jour par personne... Plus de 800 millions d’humains privés d’eau potable. Article réservé aux abonnés Toujours plus d’humains (7,7 milliards), qui consomment toujours plus d’eau – la demande augmente en moyenne de 1 % chaque année depuis la décennie 1980 –, mais qui n’ont pas encore réussi à la partager.

Tel pourrait être le résumé du rapport 2019 des Nations unies (ONU), présenté à l’occasion de la Journée mondiale sur l’eau, le 22 mars, et publié par l’Unesco mardi 19 mars. Plongée dans la cité du parc Corot, le « pire lieu de Marseille » Article réservé aux abonnés Au dernier étage de la tour, les baies vitrées s’ouvrent sur la rade Nord de Marseille.

Plongée dans la cité du parc Corot, le « pire lieu de Marseille »

Une carte postale grandeur nature bordée par les îles du Frioul. Seize étages plus bas, les espaces extérieurs où jouent des enfants sont des décharges à ciel ouvert. Au Japon, le phénomène des « kodokushi », ces morts solitaires. Les murs rose pâle aux interstices noircis par la poussière évoquent le Japon des années 1950.

Au Japon, le phénomène des « kodokushi », ces morts solitaires

La rouille suinte des attaches métalliques d’un miroir fatigué. Le lavabo menace de s’effondrer. Le liquide noirâtre du « furo » (bain traditionnel) a pleuré sur le carrelage bleu pastel. Le fenestron de la modeste salle de bain a renoncé à laisser passer la lumière. Un homme est mort ici. Paris va ouvrir des mairies, dont l’Hôtel de Ville, aux SDF. La maire (Parti socialiste, PS) de Paris, Anne Hidalgo, annonce dans un entretien au Journal du dimanche du 14 octobre qu’elle va ouvrir des mairies de la capitale aux SDF cet hiver, dont l’Hôtel de Ville, spécialement dédié aux femmes sans-abri.

Paris va ouvrir des mairies, dont l’Hôtel de Ville, aux SDF

En février, près de 3 000 sans-domicile avaient été dénombrés dans les rues de la capitale lors d’un recensement inédit organisé par la municipalité, sur fond d’une querelle de chiffres entre le gouvernement et les associations. « Il manque donc près de 3 000 places d’hébergement d’urgence dans la capitale. Je me suis engagée à ce que la Ville fasse la moitié du chemin. Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d’ici à début 2019. L’Etat est chargé de créer les 1 500 autres », explique Mme Hidalgo. Lire aussi : Décalage grandissant entre les annonces du président et l’action du gouvernement. Fin de la trêve hivernale : 15 000 expulsions par la force, en hausse de 50 % depuis 2013. Les expulsions locatives, interdites pendant l’hiver, reprennent à partir du 1er avril.

Fin de la trêve hivernale : 15 000 expulsions par la force, en hausse de 50 % depuis 2013

Chaque année, plus de 155 000 procédures pour loyer impayé sont lancées. L’arrivée du printemps n’est pas forcément une bonne nouvelle pour tous, puisque le 31 mars est le dernier jour de la « trêve hivernale » ; à partir du 1er avril, il est possible d’expulser des ménages de leur logement. Depuis 1956, ce repit interdit d’exécuter les décisions de justice d’expulsion au cœur de l’hiver.

Initialement prévu entre le 1er décembre et le 15 mars, il commence désormais le 1er novembre et va jusqu’au 31 mars minuit. Le drame de Sidi Boulaalam, dur rappel à la réalité pour le « nouveau » Maroc. La mort de quinze femmes lors d’une distribution de nourriture témoigne de la persistance de la pauvreté dans le royaume, loin du dynamisme des grandes villes.

Le drame de Sidi Boulaalam, dur rappel à la réalité pour le « nouveau » Maroc

En matière de montres, Abdelkabir Al-Hadidi est un imam qui a du goût. La sienne se laisse deviner sous les manches de sa djellaba beige finement brodée. Le logement des jeunes et des précaires, un sujet absent des débats de la campagne. Les candidats proposent des mesures classiques, peu adaptées aux jeunes ayant du mal à trouver leur place dans le parc social ou le logement privé.

Le logement des jeunes et des précaires, un sujet absent des débats de la campagne

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Les acteurs du secteur immobilier perdent patience. En Espagne, les squats de la crise. Un taux de chômage de 18,6 % et des emplois de plus en plus précaires nourrissent l’essor d’un mouvement d’occupation illégale de logements en Espagne.

En Espagne, les squats de la crise

Comment emprunter sans CDI ? Si les taux de crédit immobilier très attractifs incitent à devenir propriétaire, il reste compliqué d’emprunter lorsqu’on est intérimaire, autoentrepreneur, ou en CDD.

Comment emprunter sans CDI ?

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Pauline Janicot Selon la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (Dares), 86 % des embauches se font actuellement en contrat à durée déterminée (CDD). Près de 15 000 cancers pourraient être évités chaque année chez les plus défavorisés. Une étude publiée mardi examine l’influence de l’environnement socio-économique sur l’incidence de la maladie, qui diffère selon les organes touchés.

Près de 15 000 cancers pourraient être évités chaque année chez les plus défavorisés

Près de 15 000 cas de cancer pourraient être évités chaque année par une amélioration des conditions de vie et de la santé des populations les plus défavorisées, assure une étude publiée mardi 7 février dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’agence sanitaire Santé publique France. Ce gain potentiel serait plus important pour les hommes que pour les femmes et maximal pour le cancer du poumon, notent les auteurs de cette enquête. Mal-logement : la Fondation Abbé Pierre juge durement le quinquennat.

Dans son rapport annuel présenté mardi, la fondation juge que le quinquennat n’a pas rempli ses objectifs.

Mal-logement : la Fondation Abbé Pierre juge durement le quinquennat

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre François Hollande n’aura pas, en cinq ans, réussi à inverser la courbe du « mal-logement », phénomène qui s’enracine, voire empire, en France. C’est le constat dressé par la Fondation Abbé Pierre dans son 22e rapport annuel, publié mardi 31 janvier. Malgré le froid, certains sans-abri demeurent réticents à l’hébergement d’urgence. Le plan grand froid, mis en place lundi 16 janvier, prévoit 10 000 places supplémentaires temporaires alors que les hébergements disponibles se font rares.

Droit au logement conquiert trente places d’hébergement pour les SDF dans l’Hôtel-Dieu. L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a autorisé l’association à conserver les chambres situées dans une aile désaffectée jusqu’en mars. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre C’est une jolie victoire pour les sans-abri parisiens qui, au cœur des journées les plus froides de l’hiver, ce week-end des 7 et 8 janvier, auront gagné une trentaine de lits d’hébergement qu’ils peuvent conserver jusqu’à fin mars. Deux initiatives se sont, par un heureux hasard, conjuguées pour ce résultat. Le médiatique docteur Gérald Kierzek, urgentiste à l’Hôtel-Dieu, hôpital de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, avait vendredi 6 janvier, tweeté les messages « suis de garde ce soir (...), j’accueillerai au chaud les personnes qui en ont besoin ».

Puis, « il est inadmissible que des dizaines de lits au chaud soient vides, on pourrait soigner et accueillir », tweet assorti de photos de lits vides. Le centre parisien pour sans-abri du 16e arrondissement a ouvert. Prévue pour accueillir deux cents personnes, la structure assurera un accompagnement social, professionnel, médical et administratif pendant trois ans. En France, la « pauvrophobie » se renforce et s’exprime au grand jour. Les incendies volontaires contre des centres d’accueil ou la baisse de subventions aux associations trahissent un rejet grandissant du pauvre et du migrant.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Le mot a été officiellement retenu par ATD Quart Monde, après un sondage auprès de ses militants, et lancé le 17 octobre à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère : la « pauvrophobie », ou rejet du pauvre. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il s’installe dans la société française et se manifeste de plus en plus visiblement dans le comportement des riverains, des collectivités locales ou des administrations. Ce même 17 octobre, à l’aube, un feu dont l’origine criminelle ne fait guère de doute visait le futur centre d’hébergement des sans-abri, qui doit ouvrir début novembre dans le 16e arrondissement de Paris, en lisière du bois de Boulogne. Lire aussi : Pauvreté : « Cessons ce discours selon lequel tous les pauvres seraient des “salauds profiteurs” » A Paris, les SDF bientôt accueillis dans le 16e arrondissement. A Hayange, le Secours populaire plongé dans le noir.

L’hébergement d’urgence pris au piège des nuits d’hôtel. A Saint-Ouen, les enseignants s’organisent pour sortir de la rue six de leurs lycéens.