background preloader

Dictature, régime autoritaire.

Facebook Twitter

« Femmes incomplètes », « sang impur », « complot mondial »… L’inquiétante dérive turque. Iran. « Dans les régions kurdes, c’est comme si le “oui” était passé depuis longtemps… » Diyarbakir, ancienne capitale du mouvement kurde de Turquie a accueilli sans émoi la perspective du changement constitutionnel à venir. « La victoire du “oui”, c’est la certitude que ce que nous subissons déjà ne va faire qu’empirer. » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Allan Kaval (Diyarbakir, envoyé spécial) A l’annonce des résultats du référendum du dimanche 16 avril, Diyarbakir s’est enfoncée dans la nuit en silence.

« Dans les régions kurdes, c’est comme si le “oui” était passé depuis longtemps… »

L’ancienne capitale du mouvement kurde de Turquie, forgée par trois décennies de guérilla, de luttes politiques, de gaz lacrymogènes et de cocktails molotov, a accueilli sans émoi la perspective du changement constitutionnel à venir et contre lequel, à l’échelle de la province, 67,4 % de ses électeurs avaient pourtant voté. « J’ai voté non. En Turquie, victoire étriquée pour l’hyperprésident Erdogan. Le oui au référendum ne l’a emporté qu’avec 51,3 % des voix, consacrant la coupure en deux de la Turquie.

En Turquie, victoire étriquée pour l’hyperprésident Erdogan

L’opposition conteste la validité du scrutin. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Allan Kaval (Diyarbakir, envoyé spécial), Marie Jégo (Istanbul, correspondante) et Marc Semo (Ankara, envoyé spécial) C’est une victoire étroite, lourde d’inconnues, que celle remportée par Recep Tayyip Erdogan dimanche 16 avril lors du référendum destiné à instaurer une « hyperprésidence », donnant au chef de l’Etat des pouvoirs sans précédent, lui permettant de contrôler l’exécutif mais aussi très largement le législatif et le judiciaire. Au Venezuela, la quête de pain et de passeports. La fièvre de l’expatriation gagne le pays, confronté aux pénuries et aux ratés du gouvernement Maduro.

Au Venezuela, la quête de pain et de passeports

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Paulo A. Paranagua (Caracas, envoyé spécial) En Turquie, Erdogan s’en prend aux critiques du résultat du référendum. Les observateurs européens et les partis d’opposition turcs mettent en cause le déroulement de la campagne et du vote de dimanche.

En Turquie, Erdogan s’en prend aux critiques du résultat du référendum

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marc Semo (Ankara (Turquie), envoyé spécial) Les critiques sur le déroulement du scrutin du dimanche 16 avril – remporté de peu par Recep Tayyip Erdogan – et sur les conditions inéquitables de la campagne jettent une ombre sur les résultats du vote visant à renforcer les pouvoirs du président turc. « Globalement, le référendum n’a pas été à la hauteur des critères du Conseil de l’Europe », a résumé Cezar Florin Preda, en présentant, lundi, à Ankara, le rapport préliminaire d’une mission d’observation conjointe de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Le président turc n’a guère apprécié la mise en cause. « Ils préparent un rapport à leur goût. (…) Restez à votre place !

« Annulation » du référendum. Les Européens embarrassés par la victoire de l’hyper-président Erdogan. Partenaire de la Turquie dans la lutte contre l’organisation Etat islamique ou dans la gestion de la crise migratoire, l’UE a réagi avec prudence aux résultats du référendum de dimanche.

Les Européens embarrassés par la victoire de l’hyper-président Erdogan

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) La victoire, serrée et contestée, du président Recep Tayyip Erdogan, au référendum turc de dimanche 16 avril, avec 51,4 % des voix, embarrasse au plus haut point les responsables européens. Ils ne peuvent pas faire comme si la réforme constitutionnelle, qui renforce considérablement les pouvoirs du « reis », ainsi que l’appellent ses partisans, ne posait pas problème.

En Hongrie, Orban s’en prend aux ONG. Un projet de loi veut obliger les associations à révéler le nom de leurs donateurs étrangers.

En Hongrie, Orban s’en prend aux ONG

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Blaise Gauquelin (Budapest, envoyé spécial) Stefania Kapronczay est assez représentative de ces trentenaires hongrois qui déplaisent fortement au premier ministre Viktor Orban. En Turquie, un référendum à quitte ou double pour le président Erdogan. Les Turcs ont commencé à voter dimanche pour un référendum sur une réforme constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

En Turquie, un référendum à quitte ou double pour le président Erdogan

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marie Jégo (Istanbul, correspondante) Des électrices dans les escaliers menant un bureau de vote de Diyarbakir. L’une des incertitudes du scrutin réside dans le vote des Kurdes qui représentent un cinquième de la population. A Washington, Trump et le président égyptien Al-Sissi affichent leur entente. Le président américain a rendu lundi un hommage appuyé à son homologue égyptien, jugeant qu’il faisait « un travail fantastique ».

A Washington, Trump et le président égyptien Al-Sissi affichent leur entente

Ce dernier n’avait jamais été reçu par Barack Obama. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gilles Paris (Washington, correspondant) Le gouvernement hongrois s’en prend à l’« université Soros » Depuis plusieurs mois, Viktor Orban a intensifié son offensive contre l’Université d’Europe centrale.

Le gouvernement hongrois s’en prend à l’« université Soros »

Il accuse notamment son fondateur, le philanthrope américain d’origine hongroise George Soros, de financer l’opposition. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Blaise Gauquelin (Vienne, correspondant) et Jean-Baptiste Chastand Après les attaques contre les organisations non gouvernementales (ONG) et les médias, est-ce au tour des universités ? Le gouvernement hongrois, dirigé par l’ultraconservateur Viktor Orban, a présenté, mardi 28 mars, un projet de loi qui pourrait entraîner la fermeture de l’une des institutions universitaires les plus emblématiques du pays, l’Université d’Europe centrale (CEU en anglais). Depuis plusieurs mois, M. En Biélorussie, des centaines de manifestants contre le pouvoir arrêtés.

Depuis plusieurs semaines, le pays est en proie à un mouvement de contestation lié à la baisse du niveau de vie et à une taxe touchant les chômeurs.

En Biélorussie, des centaines de manifestants contre le pouvoir arrêtés

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Alors qu’un mouvement d’une rare ampleur défie depuis plusieurs semaines le pouvoir du président biélorusse, Alexandre Loukachenko, la répression s’est durcie, samedi 25 mars. Des centaines de personnes ont été interpellées à Minsk. « Près de 1 000 », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP), Ales Beliatski, le directeur de Viasna, une organisation de défense des droits de l’homme. Turquie : les coprésidents du principal parti prokurde placés en détention. Les coprésidents et plusieurs députés du HDP ont été interpellés vendredi dans le cadre d’une enquête « antiterroriste » pour leurs liens présumés avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Les coprésidents et trois députés du principal parti prokurde, le Parti démocratique des peuples (HDP), ont été placés en détention préventive, vendredi 4 novembre, par le tribunal de Diyarbakir.

Les cinq élus avaient été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi dans le cadre d’une enquête « antiterroriste » liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). « La Turquie a emprunté une voie qui rend impossible son adhésion à l’UE » Dans sa chronique hebdomadaire, Arnaud Leparmentier, éditorialiste au « Monde », estime qu’en traitant les Allemands et les Néerlandais de « nazis », la Turquie a montré qu’elle ne faisait pas partie de la famille européenne. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Arnaud Leparmentier (éditorialiste au "Monde") CHRONIQUE. Turquie : les auteurs du putsch raté contre Erdogan risquent six fois la perpétuité. Dans treize villes du pays, les tribunaux vont juger plus de 1 500 militaires, policiers, civils, accusés d’avoir participé au coup d’Etat de juillet 2016 LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marie Jégo (Mugla (Turquie), envoyée spéciale) La saison des procès de l’après-putsch est ouverte en Turquie.

Dans treize villes du pays, dont Istanbul, Ankara, Bursa, Malatya et Antalya, les tribunaux jugent ou vont juger une partie des participants présumés du putsch raté du 15 juillet 2016 : 32 civils, 61 policiers et 1 516 militaires. Le plus grand procès – 330 personnes – a commencé à Ankara mardi 28 février, en pleine campagne pour le référendum pour renforcer les pouvoirs du président, Recep Tayyip Erdogan.

Mais le plus emblématique, décrit par le procureur en chef, Necip Topuz, comme « le plus important de l’histoire de la Turquie », se déroule depuis le 20 février à Mugla, une ville paisible du sud-ouest du pays. Kim Jong-nam, itinéraire d’un héritier francophile. Il aurait dû succéder à son père, Kim Jong-il, à la tête de la Corée du Nord. Mais son demi-frère lui a ravi le pouvoir. Dauphin empêché, Kim Jong-nam a été assassiné le 13 février en Malaisie. C’est par cette fin tragique que certains de ses amis français ont découvert sa véritable identité.

C’est en regardant le profil ­Facebook d’un ami de lycée où apparaissaient les témoignages de tristesse que Delphine a compris. Ce camarade d’adolescence, avec lequel cette Française qui vit aujourd’hui en Bretagne avait repris contact en 2007, celui qu’elle avait toujours appelé par le nom qu’il utilisait à l’époque, « Lee », était l’homme dont parlaient toutes les chaînes d’information ce 14 février. La difficile émancipation des Tibétains de Chengdu. La capitale de la province chinoise du Sichuan abrite une importante communauté. Si une petite élite émerge dans le commerce, les discriminations continuent de peser. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Brice Pedroletti (Chengdu, envoyé spécial) Capitale de la province du Sichuan, Chengdu abrite l’un des plus grosses communautés de Tibétains de Chine en dehors des régions tibétaines. La promesse faite aux « dublinés » de Calais oubliée. La Corée du Nord tire un missile balistique, une « provocation » pour Séoul et Tokyo.

Turquie : nouvelle vague de purges, des milliers de limogeages. Bachar Al-Assad justifie la mort de populations civiles : « C’est parfois le prix à payer » Les fractures d’Istanbul. En Turquie, le Parlement vote le renforcement des pouvoirs du président Erdogan. Gambie : le président sortant Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir. Turquie : « Me voilà aujourd’hui en prison pour avoir cru à des mots tels que vérité et paix » Turquie : arrestation du rédacteur en chef du quotidien d’opposition « Cumhuriyet » Comment Erdogan met ses ennemis au ban de la Turquie. Turquie : le président Erdogan instaure l’état d’urgence pour trois mois. Turquie : les Européens redoutent une dérive autoritaire du pouvoir après le putsch raté. Le déroutant exercice de la dictature en Thaïlande. « Erdogan imagine une grande fraternité sunnite dont Ankara et lui-même seraient les piliers »

Arrêté vendredi en Turquie, le journaliste Olivier Bertrand a été libéré. Turquie : le patron du journal d’opposition « Cumhuriyet » placé en détention. Turquie : l’opposition parlementaire sur la sellette. Gambie : sous la pression de la Cédéao, le président sortant Yahya Jammeh part en exil. Près de 13 000 détenus ont été tués dans une prison syrienne en cinq ans, selon Amnesty. Près de 13 000 détenus ont été tués dans une prison syrienne en cinq ans, selon Amnesty. Pinar Selek : « Un jour, la Turquie sortira de ce système autoritaire » Turquie : la romancière Asli Erdogan et la linguiste Necmiye Alpay remises en liberté provisoire. Le procès de l’auteure Asli Erdogan, emblématique de la Turquie de l’après-putsch. « La politique turque n’est ni ottomane ni islamiste », par Olivier Roy. Turquie : procès des policiers mis en cause dans le coup d’Etat contre Erdogan.

« Les crimes perpétrés en Syrie depuis 2012 sont bien des crimes contre l’humanité »