background preloader

Devoir/migrants

Facebook Twitter

Bugeat, ce village de Corrèze qui se réjouit tant d’accueillir une famille de réfugiés soudanais. Dans cette région granitique de moyenne montagne, les 850 habitants espèrent être rejoints par des migrants africains pour l’instant en situation précaire en Israël.

Bugeat, ce village de Corrèze qui se réjouit tant d’accueillir une famille de réfugiés soudanais

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Un pain débordant du cabas, une silhouette sèche glisse hors de la supérette. L’homme hésite un instant, hume le printemps précoce, place du Champ-de-Foire, avant que son dos voûté, racontant des décennies de travail de la terre, ne s’éloigne à pas lents vers la mairie. Nicolas Hulot : « Avec les migrants, où est passée notre humanité ? » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Hulot (Producteur, écrivain et président de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme) Par Nicolas Hulot, producteur, écrivain et président de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme Cinq ans de conflits en Syrie, 5 millions de réfugiés dans les pays voisins, 7 millions de personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie, 1 million de personnes ayant traversé l’Europe, et cela s’ajoute à l’inexorable exode des damnés de la terre qui fuient l’Afrique, ses conflits et la désertification.

Nicolas Hulot : « Avec les migrants, où est passée notre humanité ? »

Derrière les chiffres qui effraient et qui effacent les hommes et leurs souffrances, peut-on mettre des visages et des histoires ? Peut-on surtout réaliser que cela pourrait être chacun d’entre nous si le hasard de la loterie génétique et géographique ne nous avait pas fait naître du bon côté de la barrière ? En Grèce, dans les camps de migrants, « il y a trop de monde enfermé depuis trop longtemps » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adéa Guillot (Athènes, correspondance) Ils sont douze en tout.

En Grèce, dans les camps de migrants, « il y a trop de monde enfermé depuis trop longtemps »

Deux femmes, quatre enfants et six hommes. Douze réfugiés syriens renvoyés, mercredi 27 avril, depuis l’île grecque de Lesbos vers la Turquie voisine. Un réfugié au secours des migrants en Méditerranée. Quatorze ans plus tôt, Amani Teklehaimanot, né en Erythrée, était comme eux.

Un réfugié au secours des migrants en Méditerranée

Aujourd’hui, au côté de Médecins sans frontières, il aide les passagers en détresse entassés sur des rafiots de fortune et recueillis par l’« Aquarius ». Chaque fois qu’Amani Teklehaimanot se retrouve face à un canot de migrants, au large de la Libye, le présent et le passé se superposent dans sa tête. Il se revoit ballotté par les vagues, incertain ; il se souvient de cette peur de ne jamais pouvoir poser un pied en Europe. Il y a quatorze ans, c’est lui qui flottait au milieu de la Méditerranée sur un esquif de fortune. Cet effroi, qu’il lit aujourd’hui dans les yeux des Africains entassés dans des canots pneumatiques, il l’a connu dix jours durant en 2002. Plus de mille migrants secourus dimanche au large de la Sicile.

Environ 1 100 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile dimanche 28 août alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe en bateau, ont annoncé les garde-côtes italiens.

Plus de mille migrants secourus dimanche au large de la Sicile

Les migrants, à bord de huit canots pneumatiques, d’un navire plus important et de deux barques, ont été secourus au cours de onze opérations distinctes en Méditerranée, ont précisé les garde-côtes dans un communiqué. Leur pays d’origine n’a pas été précisé. Les dernières statistiques de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), publiées vendredi, estiment que 105 342 migrants ont rejoint l’Italie en bateau cette année, la plupart depuis la Libye. Le dilemme des Européens face à la plateforme migratoire libyenne.

Comme avec la Turquie, l’Europe cherche à sous-traiter à Tripoli le contrôle en amont des flux migratoires.

Le dilemme des Européens face à la plateforme migratoire libyenne

Les organisations humanitaires en dénoncent le danger au regard des violences sévissant sur le territoire libyen. Le dilemme est vertigineux : comment endiguer la route migratoire de la Méditerranée centrale en traitant avec un Etat libyen qui n’existe que sur le papier ?