background preloader

Justice

Facebook Twitter

L'incarcération: nouvelle politique pénale anti-manifestants (reportage de Médiapart à Rennes où sévit un vice-président du tribunal partisan du tout répressif contre la contestation sociale) - Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez. L’incarcération, nouvelle politique pénale anti-manifestants À Rennes, le vice-président du tribunal Nicolas Léger fait tomber les peines de prison ferme sur les militants.

L'incarcération: nouvelle politique pénale anti-manifestants (reportage de Médiapart à Rennes où sévit un vice-président du tribunal partisan du tout répressif contre la contestation sociale) - Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez

Il vient d'en envoyer quatre en prison : des jeunes, sans casier, venus poser des autocollants sur les tables de la terrasse de la sandwicherie Bagelstein de Rennes. police n’est donc pas la seule à n’avoir reçu aucune consigne de retenue. Les juges non plus. Le coup de gueule du grand magistrat Bruno Cotte contre François Fillon - Challenges.fr. C'est une figure de l'institution judiciaire.

Le coup de gueule du grand magistrat Bruno Cotte contre François Fillon - Challenges.fr

Procureur de Paris (1990-1995), président de la chambre criminelle de la Cour de cassation (2000-2007) et membre de l'Institut de France, Bruno Cotte lance un message d'alerte à propos de la remise en cause de la justice en France. Entretien. Comment ressentez-vous les remises en cause de l'institution judiciaire par François Fillon qui appelle même à un "grand rassemblement populaire" dimanche au Trocadéro pour dénoncer "l'action de déstabilisation" menée contre lui ?

La situation est grave, critique. La France a rarement connu des attaques aussi fortes, aussi constantes, contre son institution judiciaire. Le Syndicat de la magistrature répond à Marine Le Pen et François Fillon. La réponse ne s’est pas fait attendre.

Le Syndicat de la magistrature répond à Marine Le Pen et François Fillon

Longuement prise à partie par Marine Le Pen ce week-end lors du meeting de la candidate frontiste au Zénith de Nantes, une partie de la magistrature a riposté ce lundi 27 février dans un communiqué en dénonçant "les manœuvres de déstabilisation de la justice". La loi "Égalité et Citoyenneté" La loi "Égalité et Citoyenneté" définitivement adoptée Le projet de loi porté Patrick Kanner, ministre de la Ville, en collaboration avec Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, et Ericka Bareigts (alors, secrétaire d'État à l'Égalité réelle), a été définitivement adopté par le Parlement, le 22 décembre 2016.

La loi "Égalité et Citoyenneté"

3 mois de prison ferme pour vol d'un fromage pour un homme qui avait faim à Toulouse - France 3 Occitanie. « Si ça continue comme ça, je crois que je vais finir en prison. » Cédric Herrou a besoin d'un coup de main. Donne le coup de main pour voler quatre-cent-millions d’euros et tu seras félicitée.

« Si ça continue comme ça, je crois que je vais finir en prison. » Cédric Herrou a besoin d'un coup de main

Donne l’hospitalité à des réfugiés et tu seras traîné devant les tribunaux. Catherine Monnet, journaliste de passage dans les Alpes-maritimes, en est encore toute retournée quand elle raconte la chose sur sa page Facebook. « Je n’arrive pas à oublier cette scène : la porte de l’église de la Miséricorde s’ouvre, prête à accueillir une quarantaine de migrants. Un asile pour la nuit. En attendant que l’État et les pouvoirs publics “se ressaisissent et prennent en charge les demandeurs d’asile, en particulier les mineurs mis en danger par leur inaction”. Justice à Deux Vitesses : Selon Que Vous Serez Une élue Régionale Ou Un SDF. 2 mois de prison ferme pour le vol d’un paquet de riz et d’une boîte de sardines. 4 000 euros d’amende, un abattement de 20% de la somme à payer et aucune inscription au casier judiciaire.

Justice à Deux Vitesses : Selon Que Vous Serez Une élue Régionale Ou Un SDF

Face à la justice, il vaut mieux être une élue de la République qu’un SDF. En mai 2016, un jeune homme de 18 ans qui vit dans le Lot se retrouve derrière les barreaux. La Cour de cassation placée "sous le contrôle direct du gouvernement" ? - LCI. JUSTICE - La Cour de cassation a exprimé mercredi son inquiétude face à une réforme judiciaire qui, selon elle, place la plus haute juridiction française "sous le contrôle direct" du gouvernement.

La Cour de cassation placée "sous le contrôle direct du gouvernement" ? - LCI

Ses chefs demandent à être reçus par Bernard Cazeneuve. Pour son premier réveil à Matignon, Bernard Cazeneuve a reçu une lettre particulièrement acerbe. La Cour de cassation a en effet exprimé mercredi, dans un courrier adressé au nouveau Premier ministre et diffusé sur Twitter, son inquiétude face à un décret qui, selon elle, place la plus haute juridiction française "sous le contrôle direct" du gouvernement.

La réforme qu'il engendre constituerait à ses yeux "une rupture avec la tradition républicaine". Jusqu'ici, la plus haute juridiction française se contrôlait elle-même, faisant une fois par an un rapport sur son fonctionnement à l'occasion de sa rentrée solennelle. La Cour de cassation placée "sous le contrôle direct du gouvernement" ? - LCI. En quittant Matignon, Manuel Valls a laissé une mauvaise surprise à Bernard Cazeneuve. POLITIQUE - Il ne devait pas s'attendre à un tel dossier.

En quittant Matignon, Manuel Valls a laissé une mauvaise surprise à Bernard Cazeneuve

En arrivant à Matignon, Bernard Cazeneuve va devoir assumer le dernier décret signé par son prédécesseur Manuel Valls. Il concerne l'autorité judiciaire et inquiète passablement la Cour de cassation. La plus haute juridiction du pays s'est ému de ce texte au point d'interpeller directement le nouveau premier ministre par une lettre relayée sur les réseaux sociaux.

France. Les Cahuzac ou le procès d’une certaine hypocrisie française. La peine requise par le parquet contre l’ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, et son épouse, Patricia, poursuivis pour fraude fiscale et blanchiment, est respectivement de trois et deux ans de prison ferme.

France. Les Cahuzac ou le procès d’une certaine hypocrisie française

Une affaire bien partie pour faire jurisprudence. “Ce devait être une curée. Ce fut le déballage médiocre de deux vies fracassées et de deux carrières gâchées”, déplore Le Temps. “Jérome Cahuzac et son épouse Patricia croyaient avoir tout réussi. L’un, devenu ministre socialiste de la République. Un homme aux multiples visages “Un couple au service de l’ambition de ce ‘mâle dominant’ plutôt bien né”, poursuit le quotidien suisse. Pour le quotidien belge Le Soir “c’est le procès du mensonge, celui d’un homme aux multiples visages enferré dans ses secrets : Cahuzac, le ministre qui bataillait pour le redressement de l’Etat, pendant que ‘Birdie’ [nom de code utilisé pour contacter sa banque] avait un compte en Suisse et se faisait livrer du cash dans la rue”.

Robert Rochefort. Vraisemblablement «sous le coup du stress» , comme il l’a expliqué aux policiers, l’eurodéputé Robert Rochefort a été arrêté après s'être masturbé le sexe à l’air dans un magasin de bricolage, à proximité d’enfants.

Robert Rochefort

Une source proche de l’enquête a indiqué au quotidien Ouest France que l’eurodéputé des Yvelines et vice-président du MoDem Robert Rochefort avait été arrêté pour exhibition sexuelle dans un magasin de bricolage à Vélizy. Une personne l’a en effet surpris en train de se masturber, le sexe sorti du pantalon, près de deux enfants, qui n’ont heureusement pas vu la scène. Besoin de se masturber en situation de stress Interpellé dans le magasin puis conduit en garde à vue, le député a reconnu les faits, expliquant aux enquêteurs qu’il ressent le «besoin de se masturber» lorsqu’il est «en situation de stress». Robert Rochefort fera l’objet d’une procédure de composition pénale, qui permet d’éviter un procès public en proposant des peines alternatives. Magistrats : irresponsables et… irréformables.

À ma lecture quotidienne de Boulevard Voltaire, mon attention, comme on dit, a été appelé à la fois par l’article de Pascal Célérier à propos du juge Trévidic et surtout de ses collègues, mais aussi par la rafale de commentaires de lecteurs qui appellent, une fois de plus à la mise en cause de la responsabilité manifeste, écrasante, des magistrats dans l’assassinat du prêtre Hamel. Réaction légitime, que cet appel à des poids et mesures moins déséquilibrés, mais malheureusement peine perdue : ce n’est pas demain la veille que les magistrats devront, à l’instar de tous responsables cadres privés ou fonctionnaires, rendre compte de leurs erreurs et de leur légèreté.

C’est que l’irresponsabilité, quoi qu’on en dise dans les homélies officielles, fait partie de leur statut et de leur culture. Pire encore, la corporation persiste et signe : il ne saurait être question même d’évoquer une « erreur ».