background preloader

La classe inversée

Facebook Twitter

Classe inversée. Powtoon ou la vidéo animée à la portée de tous. Assez classiquement, on y trouve successivement les fonctions sauvegarder, annuler, répéter, couper, copier et coller. Attention, la fonction Text permet d'intégrer du texte sans effet et en version gratuite, vous ne pouvez pas modifier les effets d'un texte sur votre diapositive. Si un effet ne vous convient pas, il faut effacer votre texte et insérer un nouvel effet. Ensuite, vous avez les icônes pour intégrer du son. Trois possibilités : enregistrer ou importer votre voix-off,importer une musique de votre ordinateur (au format mp3),choisir une musique dans la bibliothèque de Powtoon : les gratuites sont vertes. Pour mon projet, j'avais choisi d'importer une super musique de mon ordinateur.

L'importation de vidéo ne fonctionne qu'en mode diaporama. Lorsque vous avez finalisé votre vidéo, vous pouvez exporter votre vidéo (Share). En version gratuite, vous ne pouvez que publier sur YouTube ou Wistia (plate-forme de partage professionnelle, freemium). Une classe de seconde en #classeinversée. Résultat : les moyennes ont augmenté de 2 à 5 points. La classe inversée n’est possible « que si l’enseignement est une passion »

Les CM1-CM2 de Soledad Messiaen en plein exercice – la veille, ils ont visionné le cours en vidéo, chez eux. En septembre 2013, Soledad Messiaen, professeure des écoles à Burie (Charente-Maritime), décide “d’inverser” sa classe de CM1-CM2. Selon le principe anglo-saxon de la “flipclass” (classe inversée), l’élève visionne le cours chez lui, via une vidéo réalisée par son enseignant. Le temps passé en classe est consacré à la réalisation d’exercices. Des cours en capsules Chaque semaine, les élèves regardent, chez eux, 4 “capsules” – deux en français, deux en mathématiques.

Les élèves sont répartis dans plusieurs groupes, et « tournent » dans chaque atelier. Après avoir visualisé le cours, l’élève répond à un questionnaire. En classe, des exercices et des ateliers Le lendemain, en classe, les élèves sont répartis dans 3 groupes. Les élèves “qui n’ont pas compris” le cours sont, au début du cours, suivis par leur enseignante. . « Des élèves vraiment actifs » Une plus grande différenciation.

La semaine de la Classe Inversee - CLISE 2016. La CLISE2017 a permis de mobiliser plus de 5000 enseignants sur plus de 270 évènements. Pour savoir ce qui se passe en 2018, c’est ici. La classe inversée vous intéresse ? Curieux ou praticien, vous vous posez des questions, vous voulez échanger ? La semaine de la classe inversée (ou CLISE) est faite pour VOUS ! La CLISE, c’est permettre à chacun de s’informer, d’échanger et de partager localement autour de la classe inversée. Inversons la Classe est fière d’annoncer qu’en France, Mme Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a accordé son haut patronage à la CLISE 2017 et que la CLISE 2017 s’est appuyé largement sur le réseau Canopé.

En 2016, la CLISE a compté plus de 170 événements qui ont rassemblé plus de 2500 personnes de l’Aquitaine à la région parisienne, du Nouveau-Brunswick à Taiwan. Vous souhaitez en savoir plus sur ce qui se déroulera dans votre région ? Vous souhaitez organiser un événement, ouvrir votre classe ? Clairement doc: La place du prof doc dans les EPI. Enoncé du problème : - sachant qu'il y a au collège 20 classes de section générale et 6 classes de Segpa, et qu'il y aura 40 EPI sur le cycle 4 tous les ans- sachant que je prends seule depuis 10 ans les 6e et 5e avec un programme progressif info-doc/EMI/lecture à raison de 12h par semaine (sur heure d'étude) - sachant que les autres projets menés avec les collègues me prennent entre 2h et 6h actuellement, ce qui laisse entre 10 et 15h d'ouverture aux élèves de l'étude- sachant que ces projets sont des projets simples et courts (rarement beaucoup de documents à conserver d'une fois sur l'autre) : projets lecture simples en 4e segpa, recherches documentaires pas trop ambitieuses pour créer des affiches ou des padlets, présentations de livres avec lecture sur place...- sachant que mes collègues ont compris que j'aime avoir des classes et des projets, et que je suis amère face à ma place institutionnelle dans la réforme 2016, ce qui fait qu'ils me mettent gentiment dans tous leurs projets.

[APDEN] Dans le détail des items, un référentiel de compétence se dessine, dont l’acquisition est « mise en œuvre tout au long du cycle, notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires » avec, là encore, une réduction aux EPI. Pourtant, le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 reconnaît aux professeurs documentalistes le rôle comme « enseignants et maîtres d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias » avec, entre autres compétences professionnelles, celle de « maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information » [8]. En collège, quel que soit le niveau, il n’existe aucune heure pour l’information-documentation dans l’organisation des horaires d’enseignement obligatoires.

Il n’y a donc là aucune amélioration par rapport à la situation précédente. Toutes les disciplines d’enseignement peuvent contribuer à l’accompagnement personnalisé. [APDEN] Alain Picquenot, vous êtes IA-IPR honoraire. Pour que nous vous connaissions mieux, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? En tant qu’IA-IPR Etablissements et Vie scolaire qui a longtemps piloté le dossier « Documentation », je souhaite participer à la nécessaire réflexion collective autour de l’ Éducation aux Médias et à l’information (EMI).

Je n’oublie pas que j’ai bénéficié d’une formation de sémioticien qui m’a valu d’être inscrit sur une Liste d’aptitude aux fonctions de maître-assistant dite LAFMA dans les jeunes (à l’époque) Sciences de l’information et de la communication. Mon approche sera donc de nature sémiotique pour poser quelques conditions de possibilité d’une définition de l’EMI. Des propositions plus pédagogiques suivront tant les deux paramètres (l’enseignement, l’objet de l’enseignement et de l’action en général du professeur documentaliste) sont indissociables. L’EMI figure dans la Loi de refondation, dite Loi PEILLON (article 53). Qu’est-ce que l’EMI ? Partager la classe inversée.

Du 25 au 29 janvier se déroulera la semaine de la classe inversée, une occasion de montrer, de partager des expériences qui se propagent, tout près du concret et loin des idées reçues. Rencontre avec Christophe Le Guelvouit, un des porteurs du projet, qui voit dans sa découverte de la classe inversée une porte qui s’est ouverte sur une permanente réflexion pédagogique. L’histoire de cette découverte est une histoire de coïncidences entre ses interrogations d’enseignant de mathématiques pour accroître l’intérêt de ses cours et un court reportage entendu à la volée sur France Inter au sujet de la classe inversée. Le hasard de la concordance se transforme en opportunité, attise la curiosité du professeur qui illico fait des recherches sur Internet pour en savoir plus. Il voit là une alternative aux cours magistraux pour ses classes de 3e composées de 29 et 30 élèves dont l’intérêt et l’attention sont variables.

Réflexion permanente © S. Cours et travail à la maison Ni gadget ni mode. Éducation : à la découverte de la classe inversée. Le cours à la maison, les exercices à l'école, c'est le principe de la classe inversée, une nouvelle pédagogie qui se développe du collège au lycée. En rentrant du collège, Bruno a quelques devoirs à faire. Il se connecte au site internet de sa professeure d'histoire pour découvrir le cours du lendemain : l'URSS de Staline.

Sa professeure a enregistré une vidéo de cinq minutes. Il s'agit de la base du cours. Bruno doit répondre à quelques questions pour prouver qu'il a bien vu la vidéo. Le lendemain, le cours commence par un débriefing de la vidéo. Le JT. Qu'est-ce qu'une "Classe inversée" ? A quoi cela peut-il servir ? Aujourd'hui nous parlons de la "classe inversée ", une innovation pédagogique qui rencontre un succès sans précédent. Nous allons vous expliquer de quoi il s’agit et essayer de comprendre la raison de cet engouement soudain, avec deux invités dans notre studio et le 3ème qui est en "Insert téléphonique" depuis Saint-Brieuc. Héloïse Dufour, Universitaire de formation scientifique (Biologiste), explique ce nouveau concept d'enseignement, dans lequel les rôles traditionnels d'apprentissages sont "inversés".Vincent Faillet, Professeur agrégé de SVT au Lycée Dorian (75011 Paris).Pascal Bihouée, Professeur de Sciences physiques au Collège Sainte-Marie de Saint-Brieuc (22), (en insert téléphonique) - Tous les deux ont une expérience de plusieurs années des "Classes inversées " dans leurs Lycée et Collège.

Ci-dessous, le lien avec le site "Inversons la classe " : Un site à destination de ceux qui souhaitent s'informer sur la classe inversée. Intervenants : Classe Inversée | Enseigner avec TNT. Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (ahh zut, vous devrez attendre un peu, car l’Ordre des chimistes menace de me poursuivre car je dis être chimiste alors que je n’ai pas payé ma cotisation… Il faut que change un mot dans le rapport et je vous le replace en ligne. (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions.

Cette façon de faire est utilisée aux États-Unis au niveau primaire, secondaire, collégial et universitaire depuis 2007. La classe inversée en image En vidéo La classe inversée, c’est quoi ? La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ? #1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats. Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant.

Comment expliquer un tel engouement ? #2 Est-ce forcément numérique ? Si les enseignants n'ont pas attendu le web, les podcasts et les réseaux sociaux pour expérimenter la classe inversée, les outils numériques en facilitent largement la mise en pratique. . #3 Faut-il inverser tous les cours ? "Il faut alterner ! L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? Par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec.

Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant. Aux origines de la classe inversée Au carrefour de plusieurs tendances Pour conclure. Classe Inversée - Libérons l'éducation.