background preloader

NBIC

Facebook Twitter

ISG 2016 - Technology For Adults. International Federation of Robotics. La robotique médicale, le futur de la e-santé. Robotique et e-santé : un développement effréné Si la robotique a de nombreuses applications connexes (militaire, logistique, construction,…), elle progresse en particulier dans les domaines de la santé (robotique chirurgicale, de réhabilitation), d’assistance à la personne (compagnon « robot domestique », surveillance, dépendance, handicap, etc.).

Nous assistons à une véritable révolution de la robotique de services. La démographie vieillissante des populations dans le monde et la multiplication des handicaps moteur ou sensoriel incitent à mettre en œuvre des systèmes variés tels que la téléassistance, l’assistance physique, la rééducation, ou encore les assistants « intelligents » ou multitâches.

Voyons donc quelques applications concrètes : prothèses, exosquelettes, robots compagnons (cognitif, social, sécurité et physique) Au Japon, les robots humanoïdes « ont la cote » Par ailleurs les robots liés à la pratique médicale deviennent de plus en plus répandus. SNITEM Robotique. International Federation of Robotics. International Federation of Robotics. La robotique, un marché en plein essor - Profession CGP. Health post: Japanese care robots – Interfaces of Health: A Watson Year. Last week, I visited Panasonic’s headquarters in Osaka. Back in the US, I knew Panasonic mostly as a television company. But here in the company’s home country, they make all sorts of products including audio-visual equipment, home appliances, IT solutions, smart home and home security technology, and robots – specifically care robots.

I was there to meet an engineer, Mr. Ando, who has worked on Panasonic’s hospital delivery robot HOSPI, among others. Panasonic is working on care robots that work in pharmacies, hospitals, and personal homes. One splits in half to transform from a bed into a wheelchair (not your typical “robot,” but still an autonomous machine).

This eliminates the possibility of injury to the patient during transference as well as injury to the nurse moving them from their bed to a wheelchair. Panasonic has also built care robots that focus on improving the patient’s happiness. In most cases, apparently, some type of robot is the best solution. Like this: Like Loading... Manufacturers bet on bright future for rehab robot market. OSAKA – Manufacturers are stepping up the development of health care rehabilitation robots because the global market for such equipment is expected to grow rapidly. Companies of all kinds are trying to tap into a medical robot market that is forecast to grow 24.51 percent through 2020, according to market researcher Infiniti Research.

Demand for rehabilitation robots could be particularly strong in Japan, given the rapidly graying and shrinking population. The robots are expected to help elderly people regain the use of limbs and avoid becoming bedridden. They also allow patients to train without assistance, a major attraction in a nation with a dwindling working-age population and a mushrooming number of retirees. In September, Toyota Motor Corp. plans to start leasing a robot designed to aid the rehabilitation of people with lower limb paralysis. Panasonic Corp. and Keio University have been conducting clinical trials of a robot designed to revive the use of paralyzed fingers. Robotics & Geopolitics: Hospital Robots, AI Phones Help China Expand Influence - Robotics Business Review. China-developed robotic nurses help in Bangkok hospital. Apple lance son réseau de centres de santé. Apple lance un réseau de centres de santé destiné à ses employés et à leurs familles appelé AC Wellness, dévoile CNBC.

Les deux premiers centres doivent ouvrir au printemps dans la région de Santa Clara, près du siège social d’Apple. L’entreprise américaine poursuit sa percée dans le secteur de la santé. Ces centres de santé devraient aussi lui permettre de tester ses propres innovations dans le secteur. Site Internet lancé et recrutements activés Le site du réseau AC Wellness est déjà en ligne. On peut notamment lire que l’environnement de travail est basé sur un apprentissage permanent et le travail d’équipe, en collaboration avec les patients, afin de leur offrir “des résultats exceptionnels”. En plus du site Internet, les offres d’emploi sont visibles sur Indeed, Glassdoor ou encore LinkedIn. Toujours plus loin Apple n’avait pas caché ses ambitions dans la santé. Les ambitions des autres géants de la tech Apple devra aussi compter avec les ambitions d’autres géants de la tech.

David Autor: L'automatisation va-t-elle détruire tous nos emplois ? Da Vinci, le robot des chirurgiens. Robotique et image se marient pour la chirurgie mini-invasive - Infos Reuters. STRASBOURG (Reuters) - L’institut hospitalo-universitaire de Strasbourg (IHU), un centre de soins, de recherche et de transfert de technologies en chirurgie mini-invasive qui permet de repousser les limites des techniques opératoires sans ouverture des corps, ouvrira la semaine prochaine des blocs opératoires futuristes. "Notre plateforme clinique est unique au monde", dit Jacques Marescaux, directeur général et initiateur de l’IHU, en évoquant la capacité qu’elle offrira de "tout analyser pendant l’intervention, l’IRM, le scanner, les échographies 4D, etc. " Classé premier ex-aequo parmi les six projets d’IHU retenus en 2011 par le programme gouvernemental des Investissements d’avenir, il allie la robotique à l’imagerie numérique.

Pour passer à une "réalité augmentée", "il fallait que les machines du département de radiologie migrent dans celui de chirurgie", souligne Jacques Marescaux. Le Zeego est, à ce titre, la star du bloc opératoire. (Edité par Yves Clarisse) Robotic Surgery Just Got More Autonomous. Travail : l’automatisation en question. “L’automatisation est aussi vieille que le travail”, lance le ministre du Travail, Michel Sapin, en ouverture de la 7e édition des Entretiens du Nouveau Monde industriel, face à une salle encore éparse et endormie.

L’homme n’a cessé de chercher à se soulager de la pénibilité du travail… Cela a donné naissance d’ailleurs à différentes utopies, comme celle des robots qui un jour nous libéreront du travail, mettront fin à sa domination aliénante et permettront de mieux le partager. Mais “la fin du travail n’est pas un horizon possible ni un horizon souhaitable” rappelle le ministre, au contraire, nous devons prendre soin du travail, le rendre organique, social. “Le changer, le faire évoluer sans cesse, pour le faire non pas contre la technique, mais grâce à la technique”… Image : le ministre du Travail sur la scène des ENMI13, photographié par AureliaMichelix. Force est néanmoins de constater que l’automatisation a changé d’échelle. Automatisation, violence et emplois Reconquérir le temps ? Le robot chirurgien STAR opère des tissus mous pour la première fois de façon autonome. Une équipe de chercheurs et docteurs de l’Institut Sheikh Zayed Institute pour la recherche en chirurgie pédiatrique (créé en 2010 à Abu Dabi aux Emirats Arabes Unis) a démontré que le recours à un robot chirurgien pour opérer sur des tissus mous était non seulement possible mais que le robot surpassait même le chirurgien en terme d’efficacité et de précision.

Avec ce bras collaboratif Kuka, plus de soucis à se faire. Publié dans la revue Science Translational Medicine, l’article de recherche montre que les expérimentations menées à la fois sur des tissus vivants et non vivants ont été concluantes. Le robot Smart Tissue Autonomous Robot (STAR), a dévoilé tout ses talents de chirurgien en opérant des points de sutures sur des tissus mous de cochon sans intervention d’un être humain. Chaque année, ce sont plus de 44 millions d’opération des tissus mous qui sont menés aux Etats-Unis. Voilà donc une sacrée montagne de travail pour le robot STAR.

#Medtech : #RosaOne, le robot #Star de la #Chirurgie du #Rachis. Le robot Rosa One développé par Medtech a permis la mise en place de vis ilio-sacrées par chirurgie mini-invasive robotisée sur un enfant de 6 ans fragile, souffrant d’une scoliose grave évolutive, alors que tout autre traitement n’était plus possible. Une première chirurgicale, assortie d’une première en simulation. Fin septembre, le CHU d’Amiens-Picardie faisait coup double en utilisant la robotisation pour une opération complexe de la colonne vertébrale. L’objectif de l’intervention était de rendre à un jeune garçon, atteint d’une amyotrophie spinale infantile (une maladie avec faiblesse musculaire et hypotonie majeure), la possibilité de s’asseoir.

Le tour du robot en quatre questions, pour comprendre le succès de cette opération robotisée. 1 – Sa carte d’identité Nous sommes en 2009, Medtech la start-up française spécialisée dans la robotique médicale, développe un robot, Rosa, dédié aux procédures crâniennes. 2- Son fonctionnement 3 – Sa dernière réalisation 4 – Son avenir Commentaires. Letemps. In Japan, robot-for-hire programed to perform Buddhist funeral rites. Pepper the robot to don Buddhist robe for its new funereal services role. Paro, la peluche thérapeutique. Objets de compagnie (4/6). Interactifs, parfois doués de parole, les objets intelligents proposent de nous assister, nous éduquer ou peupler notre solitude. Cette semaine, voici Paro, le robot-bébé phoque au service des personnes âgées. Il s’appelle Paro. C’est un bébé phoque de 60 centimètres de long, pesant 2,5 kg, à la douce fourrure blanche, qui pousse des petits cris de contentement quand vous lui grattez la tête.

Derrière cette tendre peluche se cache un robot sophistiqué. Ses sept moteurs lui permettent de cligner ses grands yeux, bouger la tête, remuer la queue, actionner les nageoires et émettre différents gémissements enregistrés auprès d’un véritable bébé phoque. Ses douze capteurs appréhendent la lumière environnante et les gestes de son utilisateur ; ses trois microphones détectent la provenance et la tonalité de sa voix, puis renseignent un logiciel d’intelligence artificielle à reconnaissance ­vocale qui permet à Paro de réagir aux sollicitations et de répondre à son nom.

L’étude inédite sur les usages du robot Paro - Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM. Theconversation. Cet article est publié publié en partenariat avec les « 5 articles… en 5 minutes ! » de Paris School of Economics. Le titre original de l’article académique est « Robots : vers la fin du travail ? » PSE Working Papers. D’après une étude menée par Daron Acemoglu (MIT) et Pascual Restrepo (Boston University), lorsque l’on introduit un robot à un certain « poste » dans une industrie, il conduit à la destruction de 6,2 postes dans la zone géographique qui l’entoure.

Mais que nous enseigne la science économique à ce sujet ? Les robots mènent-ils inévitablement à la disparition du travail ? Les effets contrastés du progrès technique sur l’emploi et les inégalités Dans les grandes lignes, la science économique nous apprend que le progrès technique profite à certaines catégories de travailleurs et nuit à d’autres. Six scénarios, avec ou sans « mécanismes de transferts » Dans un article récent, je considère six scénarios pour éclairer cette question.

La menace des robots autoformés. Theconversation. C’est en 2002 qu’a été évoqué pour la première fois le concept de convergence des domaines technologiques NBIC (nanotechnologie, biotechnologie, informatique, sciences cognitives), dans un rapport de près de 500 pages édité par la National Science Foundation (NSF) américaine. Détaillé, et argumenté, le rapport se félicitait alors du nécessaire rapprochement des connaissances scientifiques dans les domaines NBIC et il donnait la tonalité des différents programmes de R&D civils et militaires qui ont été menés depuis.

La dynamique de cette convergence peut être résumée par un schéma qui fait apparaître deux partitions. La première sépare le domaine de la physique à gauche, et de celui de la biologie à droite. La seconde distingue ce qui relève du hardware en haut, de ce qui se rapproche du software en bas. Le concept de convergence CKTS, lui, est apparu en 2009. Autre style de convergence : celle qui porte le nom de matière-information, ou convergence M-I. Frankenstein et le transhumanisme. Le transhumanisme veut nous séduire. Le mythe de Frankenstein nous prévient qu’il risque bien de nous détruire. Intelligence ou superintelligence ? Nous commençons à nous habituer au vocable « transhumanisme » qui peine encore à s’imposer dans les logiciels correcteurs d’orthographe. Derrière ce terme, plusieurs courants porteurs de nuances propres de part et d’autre de l’Atlantique. Cependant, de la Singularity University californienne au Future of Humanity Institute de Grande-Bretagne, chacun s’accorde, semble-t-il, sur un point : le modèle de l’homme est la machine.

Plus précisément : le modèle du cerveau, c’est l’ordinateur. Ainsi, Ray Kurzweill vante dans The Singularity Is Near l’expansion des performances du cerveau grâce aux capacités infiniment plus grandes des systèmes de calcul non-biologiques. Pour Kurzweill, l’attractivité de ce modèle est tel qu’il concentre ses recherches et ses investissements sur la possibilité de télécharger les données du cerveau sur un disque dur. Theconversation. Neuralink, la dernière-née des entreprises d’Elon Musk compte déjà plus de 60 salariés choisis parmi plus d’un millier de spécialistes, tous auditionnés par le milliardaire en personne – ce qui témoigne sans équivoque de l’intérêt qu’il porte au projet. Le journaliste Tim Urban, qui a passé quelques jours au sein de la start-up californienne, a fait un compte rendu très intéressant des objectifs poursuivis.

Il s’agit – ni plus ni moins – que de réorienter le développement de l’intelligence artificielle (IA). Pour bien comprendre, il faut se rappeler qu’Elon Musk est aussi à l’origine du projet OpenAI dont l’objectif est le développement en open source de l’IA, ce qui permettrait d’éviter qu’une super intelligence ne soit développée par quelques entreprises ou personnes privées, et que, à leur service, elle manipule le reste du monde (ce qui est certainement dans le domaine de compétence d’une super intelligence).

Electrodes intracorticales La solution de Musk n’est pas la bonne. L’intelligence artificielle, bientôt candidate à l’Élysée ? Plus récemment, lors des débats télévisés entre les principaux prétendants au poste suprême de président de la République, la mise en scène évoquait sans ambiguïté les jeux populaires en France comme « Question pour un champion », « Des chiffres et des lettres » ou encore « Jeopardy ! » aux États-Unis. On y voyait des candidats qui s’affrontaient debout derrière des pupitres, avec des temps de réponse chronométrés, et des résultats s’affichant en temps réel. Tout était là, jusqu’aux codes et aux couleurs du genre.

D’où cette question, volontairement provocatrice… Que donnerait le débat d’une IA face à des politiques ? Avant de répondre, résumons la situation de part et d’autre. Sans aller jusqu’à ces points de vue extrêmes, il est certain que dans les années à venir, l’IA impactera profondément de nombreux secteurs d’activité, et les métiers qui leur sont associés. La campagne « Watson 2016 », un sujet plus sérieux qu’il n’y paraît. Theconversation. Les robots véhiculent des craintes de toute sorte. Ils risquent de nous voler notre travail, ainsi que le pensent certains experts. Ils pourraient être tentés, si jamais une intelligence venait à émerger parmi eux, de nous réduire en esclavage, voire d’anéantir l’humanité tout entière. Les robots sont certes d’étranges créatures, mais peut-être pas seulement pour les raisons que l’on invoque généralement. Nous avons en fait de bonnes raisons d’éprouver un peu d’inquiétude à propos de ces machines. Imaginez que vous visitiez le musée du quai Branly–Jacques Chirac.

Vous déambulez parmi les collections et votre curiosité vous guide vers un objet. Vous restez là un moment vous sentez qu’une présence familière s’avance vers l’objet qui a retenu votre attention. L’inquiétude vous gagne. La vallée de l’étrange Le sentiment que vous venez d’éprouver ne cesse d’être exploré en robotique depuis qu’un chercheur japonais, le professeur Masahiro Mori, en a fait la théorie dans les années 1970. Autour de l’informatique : Laurence Devillers, l’empathie des robots.

Theconversation. Theconversation. Sans titre. Letemps. PROJETS TRANSVERSAUX - LUSAGE Lab. Infographie enquète ithaca aides techno fa. Laurent Alexandre: «La médecine personnalisée ne doit pas être le monopole des GAFA» What Does Japanese Robot Pepper Do at Belgian Hospital? | original | Tokyo Business Today | All the news you need to know about Japan. Robotic Nurses | Computers and Robots: Decision-Makers in an Automated World. Can robots handle your healthcare? | E&T Magazine. Japan is testing robots as caregivers and companions. Could that work in the U.S.?

New Japanese Robot Assists In Elderly Care. Who would want to be cared for by a robot? | Life and style. How a robot could be grandma’s new carer | Technology. Toyota's Kirobo Mini is designed to appeal to childless women in Japan. Japan Prefers Robot Bears to Foreign Nurses. Tribune : la médecine est-elle la prochaine conquête de l'intelligence artificielle ? - Sciences.

Belgian Hospitals Employ Robots as Receptionists. Current status of robotic surgery in Japan. What Does Japanese Robot Pepper Do at Belgian Hospital? | original | Tokyo Business Today | All the news you need to know about Japan. Supercharge healthcare with artificial intelligence. L'impact de l'intelligence artificielle sur l'économie par Laurent Alexandre. Le robot médical HOSPI reçoit la bénédiction de l'ISO et du JIS. A role for robots in caring for the elderly | The Network. Robots/Robotics in Healthcare. Les robots vont vous voler votre boulot, mais aussi créer votre futur métier. Pepper the robot begins work in Belgian hospitals to treat patients. Inside North America's first all-digital hospital. Demonstration Experiments of HOSPI(R), the Autonomous Delivery Robot, at an Airport and Hotel. IA en télémédecine - www.telemedaction.org. La robotique pour la santé - Accueil. Lhomme201510 Interview Catherine Simon Innoecho. Des robots au service de la santé.

Une nouvelle technique chirurgicale « robot-assistée » permet de réaliser une ablation du sein | Gustave Roussy | 1er centre de lutte contre le cancer en Europe. La robotique médicale, le futur de la e-santé ? Japon : une stratégie nationale de e-santé fondée sur la robotique. This Japanese word is hard to describe, but it could drive scientific discovery. L’intelligence artificielle et la robotique dans la santé, plébiscitées par 55% des patients à travers le monde. Why Asimov’s 'Three Laws of Robotics' need updating. Un robot de téléprésence p... Intelligence collective et Big Data : deux sour... L’intelligence artificielle et la robotique dans la santé, plébiscitées par 55% des patients à travers le monde. Google cherche 10.000 volontaires pour "cartographier la santé humaine" Pourquoi il ne faut pas avoir peur de l’Intelligence Artificielle. Institut écologie et environnement - Actualités de l'institut. Converging technologies and the natural, social and cultural world.

L’ADN d’un embryon humain a été corrigé  Un paralysé commande son bras par la pensée  Une IRM pour diagnostiquer l’autisme avant l’âge d’un an  Un robot aux urgences d'Evreux. Greffes : vers des hybrides d'homme et d'animal - Les Echos. Un homme s'apprête à se faire greffer la tête sur un autre corps. Totalement paralysé, un Américain réussit à se servir de son bras grâce à des implants cérébraux. Les enjeux et conditions de travail liés à la robotique dans le secteur de la santé | Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact)

En Thaïlande, la silver economy en plein boom avec les robots assistants. Médecine: l'ère de l'intelligence artificielle et des robots. L'autophagie, une clé pour vieillir en bonne santé ? - 03/10/2016 - ladepeche.fr. Tétraplégique, il retrouve l'usage de ses bras grâce à des cellules souches - Sciencesetavenir.fr.

L'apprentissage profond : une révolution en intelligence artificielle - Informatique et sciences numériques (2015-2016) - Yann LeCun - Collège de France - 04 février 2016 18:00. Engineers design programmable RNA vaccines. La Femme Bionique - Motherboard. Première guérison d’une leucémie grâce à un traitement génétique. FRANCE. Un œil bionique intégralement remboursé par la Sécurité Sociale - Sciencesetavenir.fr.