Datajournalisme

Facebook Twitter

Blog J'ai du bon data par Alexandre Lėchenet (lemonde.fr) Depuis les TechDays, organisés par Microsoft au Palais des congrès de Paris.

Blog J'ai du bon data par Alexandre Lėchenet (lemonde.fr)

"Les données sont le nouvel or noir" annonce David McCandless devant un parterre de communicants et développeurs. Le journaliste, rédacteur depuis 25 ans, s'est depuis quelques années spécialisé dans la visualisation de données. Papier Brouillon : Data journalisme and co. Comme vous le savez peut-être, j’ai rejoint depuis la rentrée la rédaction du Temps en Suisse, pour m’occuper du développement du datajournalisme et autres « newsapps » visuelles au sein de la petite équipe Data Le Temps (Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter, on est gentil et on essaye de partager une veille de qualité).f Un premier sentiment.

Papier Brouillon : Data journalisme and co

Je suis assez impressionné de la qualité des projets réalisés par mes confrères des autres médias suisses, comparé à ce que je connais le mieux, la presse française. Que ce soit les projets malins du Matin Dimanche, l’excellent Datenblog du Tagi, les papiers data de Swiss Info, les enquêtes et les applications soignées de la NZZ, le factchecking de la RTS, sans parler du travail mené par des pures players comme Sept.info ou Watson.ch (et j’en oublie sûrement), je trouve cet écosystème très stimulant instaurant une saine émulation.

La coupe du monde des données. L’heure du bilan a sonné pour la 20ème Coupe du monde de football : une Coupe du monde riche en émotions, en buts et performances sportives mais également une Coupe du monde riche en données et statistiques pour mieux analyser et comprendre les performances des équipes.

La coupe du monde des données

Sur ce terrain, les médias avaient prévu d’aligner de nouvelles équipes pour suivre l’événement sous l’angle des datas : Retour en détail sur quelques dispositifs, par Estelle Prusker Deneuville, doctorante à l’Université Panthéon-Assas et responsable de la spécialisation Médias de SciencesCom – Audencia Group Collecte et analyse des performances des rencontres passées, caméras et capteurs biométriques portés par les joueurs sur le terrain pendant la compétition, les vainqueurs de la Coupe du monde 2014 avaient semble-t-il intégré cette année un 12ème homme à leur équipe en la personne du big data. Le journalisme de données. Le journalisme de données consiste à exploiter des bases de données, pour en extraire de l’information intelligible et pertinente, présentée de façon attractive.

Le journalisme de données

Il vise à donner du sens à d’obscures séries statistiques, à faire émerger des histoires dans de longues séries de données éparses. En cela, il s’inscrit pleinement dans la tradition journalistique consistant à aller chercher de l’information brute pour la présenter de manière adéquate au public. Bienvenue. - Le ?data-journalisme? ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous? Nicolas Kayser-Bril au Figaro le 18 janvier 2013 Le “data-journalisme”, plus qu’un mot à la mode, n’est pas non plus la solution miracle aux problèmes de monétisation de la presse.

- Le ?data-journalisme? ne va tuer les journalistes, enfin, pas tous?

Cette innovation bouleverse les métiers et contraint les rédactions à plus de polyvalence et de collaboration. Nicolas Kayser-Bril animait vendredi 18 janvier une conférence au Figaro présentant le data-journalisme et sa présentation a suscité intérêt, scepticisme et crainte tout à la fois. Des réactions qui résument assez bien la palette des sentiments qui émergent quand on évoque le “journalisme de données”.

Data journalism awards 2013. Datajournalisme et presse locale : 7 exemples made in USA. Dernier volet de cette petite série sur le datajournalisme et la presse locale que j’ai trouvé passionnante à écrire.

Datajournalisme et presse locale : 7 exemples made in USA

Si vous aviez raté les épisodes précédents, ça se passe par ici : Episode 1 : Datajournalisme : 7 idées de projets pour la presse locale. Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes. Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente.

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes

Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. 5 questions à 6 datajournalistes. Ils sont datajournalistes et travaillent pour le le site du Guardian, Owni, Lemonde.fr, AskMédia ou J++.

5 questions à 6 datajournalistes

Leur point commun : ils sont jeunes et ils ont un goût immodéré pour les données qu’ils aiment manipuler et décortiquer. Ces ventriloques de la data font parler chiffres et statistiques dans leurs articles, leurs applications ou leurs visualisations. Cinq mêmes questions leur ont été posées pour en savoir un peu plus sur le datajournalisme, ce buzzword qui résonne dans toutes les rédactions. 1. Quelle est ta définition du datajournalisme ?

Wikileaks

DataJournalism : données, interactions, visualisations. L'équipe d'OWNI explique le datajournalisme.