background preloader

LUXORION - 1800 pages, 20000 images, 2.5 GB online (c)2000-2012, LUXORION

LUXORION - 1800 pages, 20000 images, 2.5 GB online (c)2000-2012, LUXORION
A travers ses nombreux dossiers, le projet LUXORION a pour but de vous initier à l'astronomie et plus généralement aux sciences et aux technologies modernes ainsi que de vous exposer quelques faits historiques qui ont forgé la culture occidentale. Les sujets suivants ont récemment été mis à jour (rafraichissez éventuellement les pages de votre navigateur). Vous pouvez également souscrire au flux RSS (logo orange ci-dessus) si vous avez installé le lecteur adéquat (par exemple l'extension pour Chrome). Through its numerous dossiers written in French, LUXORION project aims to initiate you into astronomy and more widely to modern sciences and technologies, and to expose you some historical facts that forged the western culture. The following subjects (most in French) have recently been updated (refresh if needed the pages of your browser). You can also subscribe to the RSS feed (orange logo above) if you installed the ad hoc reader (e.g. the Chrome extension).

http://www.astrosurf.com/luxorion/index.htm

Related:  Sciences de la Terre et de l'Univers - A ClasserAstronomy

Eclairage sur le vent solaire DOUBLE. Ne dites pas LE vent solaire, mais LES vents solaires. Il existe en effet deux types de vents solaires qui se différencient par la nature et la vitesse des particules, protons et électrons, projetées par le Soleil dans l'espace. Il y a d'abord le vent dit "rapide", avec des vitesses particulaires dépassant les 700 km/s. Sa source est bien connue : il s'agit des trous coronaux qui se forment aux pôles de l'étoile. Mais il existe un autre vent solaire "lent" au sein duquel les particules se déplacent presque deux fois moins vite (350-400 km/s). Découverte du pulsar le plus lent jamais observé Une équipe d'astrophysiciens vient de découvrir le pulsar le plus lent jamais observé. Âgée de seulement 2000 ans, cette étoile à neutrons de la classe des magnétars a une période de 24 000 secondes, le record de lenteur précédent était de 10 s. Depuis plusieurs décennies, on sait que le centre de la nébuleuse RCW 103, qui est un résidu de supernova situé à 9000 années-lumière, abrite une étoile à neutrons, un pulsar.

Les cratères disparus, le deuxième mystère de Cérès Au milieu de la ceinture des astéroïdes, entre Mars et Jupiter, Cérès est de loin l'objet le plus massif. Cette planète naine d'à peine 950 kilomètres de diamètre est constellée de cratères, comme tous les objets célestes dépourvus d'une épaisse atmosphère. Mais si on la compare à d'autres astéroïdes ou que l'on se réfère à l'histoire du système solaire, le compte n'y est pas. Découverte d'une planète tellurique autour de Proxima Centauri Une planète tellurique est donc en orbite autour de Proxima Centauri à une distance de l'étoile propice à la présence d'eau liquide. Proxima b est ainsi l'exoplanète la plus proche de la Terre, mais 4,2 années-lumière est toujours très très loin… Cette information qui fait sensation, ne devrait pourtant pas. On sait depuis les découvertes du télescope Kepler, que le nombre de planètes de type Terre est de l'ordre de 10 à 20 milliards dans notre galaxie. Il n'est donc pas surprenant que l'une d'entre elles se trouve autour de cette naine rouge Proxima Cen, qui se trouve être l'étoile la plus proche du Soleil. Le fait qu'elle se situe dans la zone qu'on appelle « zone habitable » et qui veut simplement dire que la température à sa surface est compatible avec la présence d'eau liquide est intéressant, mais ne nous y trompons pas : cela ne signifie en aucun cas que cette planète soit habitable en tant que tel.

Comment une étoile se fait déchiqueter par un trou noir OBSERVATION. C'est une expérience unique que tout astrophysicien aimerait connaître un jour : voir comment un trou noir avale une étoile ! Une équipe internationale de chercheurs américains, néerlandais et britanniques a eu la chance d’être témoin du moment précis où l’étoile déchiquetée envoie dans l’espace un jet de plasma – ce gaz chaud et ionisé qui forme l’intérieur des étoile. Le récit de cette observation a été publié dans la revue Science du 26 novembre 2015 et dans une nouvelle publication de la même revue le 1er janvier 2016.

La galaxie ultra-diffuse Dragonfly 44 apparaît composée de 99,99% de matière noire Dragonfly 44 est une galaxie emblématique de la nouvelle classe de galaxies dites "ultra-diffuses" car ne comportant que très peu d'étoiles. Nous en avions parlé ici-même en mai 2015 lors de sa découverte. Aujourd'hui, les astrophysiciens qui l'ont mise à jour viennent de parvenir à quantifier son contenu en matière noire, et il dépasse tous les records. C'est avec le réseau de petits télescopes appelé Dragonfly Telephoto Array que Pieter Van Dokkum (Université de Yale) et son équipe avaient trouvé cette étrange galaxie un peu par hasard. Etrange car comportant très peu d'étoiles mais qui semblent bien rester emprises dans un puits gravitationnel énorme, celui d'une galaxie aussi grosse que la Voie Lactée.

D'étranges trous noirs pourraient révéler une nouvelle physique ! Un extrait exclusif pour Futura-Sciences du film Le Grand Tout. Après avoir parcouru 50.000 années-lumière dans la Galaxie presque à la vitesse de la lumière, les héros s'approchent de Sagittarius A*, le trou noir supermassif au centre de la Voie lactée, à environ 25.000 années-lumière de la Terre. Ils subiront un effet relativiste de dilatation des durées encore plus important en utilisant ses jets de particules pour encore augmenter leur vitesse. © Ombres production Des millions de trous noirs quasi indétectables dans notre Galaxie Il va falloir s'y faire, notre galaxie est probablement pleine de trous noirs... C'est ce que conclut une équipe de chercheurs qui vient de trouver un spécimen de trou noir représentant une nouvelle population: des trous noirs presque indétectables. Les astrophysiciens ont exploité parallèlement le télescope Chandra X-ray Observatory (rayons X), le télescope spatial Hubble (visible), et le Karl Jansky Very Large Array (ondes radio) pour étudier une source radio située apparemment dans l'amas globulaire M15, et qui était estimée être une galaxie très distante en arrière plan de l'amas. Ce qu'ils montrent dans leur étude acceptée pour publication dans The Astrophysical Journal, c'est que cette source (qui n'est en fait pas du tout en arrière plan de l'amas globulaire M15, mais en avant-plan), n'est autre qu'un trou noir dans un système binaire, en couple avec une petite étoile. Un point notable pour le trou noir de VLA J2130+12 est qu'il ne se situe pas dans le plan du disque galactique.

Voici la supernova la plus puissante jamais découverte dans l'histoire de l'humanité DÉFLAGRATION. Incrédules, des astronomes observent depuis plusieurs mois une supernova - c'est-à-dire l'explosion d'une étoile en fin de vie - d'une puissance largement inégalée dans les annales de l'astrophysique. Sa luminosité est 570 fois plus intense que celle de notre Soleil ! Bref, une observation exceptionnelle, qui pourrait aider à mieux comprendre ces phénomènes célestes extrêmes encore mystérieux. Cette supernova a été appelée ASASSN-15lh. Que se passe-t-il quand on tombe dans un trou noir ? (ou le problème du firewall) Cela fait un moment que je n’ai pas écrit de billet de physique théorique qui pique. Ça tombe bien : je vais pouvoir vous parler de ce paradoxe qui, depuis quelques mois, donne des insomnies à quelques chercheurs, spécialistes de ce domaine qu’on appelle la gravité quantique. La question qui provoque tout cette agitation est « que se passe-t-il quand on tombe dans un trou noir ?

26 photos qui vous feront réévaluer toute votre existence 1. Voici la Terre! Voici l’endroit où vous vivez. NASA Goddard Space Flight Center Image / Via visibleearth.nasa.gov 2. Le Grand Filtre Je suis récemment tombé sur un texte étonnant datant de 1998 : « The Great Filter – Are We Almost Past It? » de Robin Hanson professeur d’économie passionné de science-fiction (son blog). En cette fin d’année de fin du monde, j’ai traduit en français (avec la permission de l’auteur) ce texte d’un optimisme apocalyptique qui intègre plusieurs sujets de réflexion déjà abordés sur drgoulu.com. Truffé de notions surprenantes et d’idées originales, mais parfois discutables, je vous le livre tel quel (j’ai juste ajouté quelques illustrations pour égayer le tout). Mes commentaires seront dans les commentaires, avec les vôtres je l’espère.

Une nouvelle vision de l’univers inspirée de Sakharov, par Jean-Pierre Petit (Partie 1) La Voix de la Russie : Jean-Pierre Petit, pourriez-vous vous présenter ? Jean-Pierre Petit : J’ai un parcours assez varié et, pour avoir plus de détails je crois que vos lecteurs devraient se référer à la page . LVdlR : Je vois que chaque pan de vos activités mériterait une interview. Le mieux est sans doute de prendre ces choses les unes après les autres, je pense.

75% des planètes circumbinaires (Tatooine) ne sont pas détectées Les planètes qui sont en orbite de deux étoiles en même temps sont différentes de celles que l'on connaît autour d'étoiles uniques. Elles se sont formées dans des circonstances très différentes et sont à ce titre très intéressantes à étudier, sauf qu'il est beaucoup plus difficile de les trouver, tellement difficile que des astronomes viennent d'estimer qu'on en ratait pas moins de 75%. La détection d'exoplanètes orbitant autour d'un couple d'étoiles par la méthode classique du transit est rendue très difficile du fait de la géométrie et de la dynamique de tels systèmes à trois corps (ou plus).

Related: