background preloader

Communiquer au moyen âge

Facebook Twitter

Les supports de l'écriture. Écritures, les formes et les supports. Parchemin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parchemin

Bibliothèque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bibliothèque

Histoire[modifier | modifier le code] Antiquité[modifier | modifier le code] Les bibliothèques apparaissent avec le besoin d'organiser la conservation et le travail des textes. Ces lieux dépendent des pouvoirs religieux et politiques, en proportion variable selon les civilisations. À Ninive, les archéologues ont retrouvé dans une partie du palais des rois d'Assyrie, vingt-deux mille tablettes d'argile, correspondant sans doute à la bibliothèque et aux archives du palais.

La plus célèbre bibliothèque antique est celle d'Alexandrie, en Égypte, créée au IIIe siècle av. À Rome, certaines maisons privées pouvaient avoir une bibliothèque à côté du triclinium. En Chine, la diffusion des textes prend de l'importance durant les Royaumes combattants (IVe ‑ IIIe siècle av. Moyen Âge[modifier | modifier le code] La tradition de la Rome antique n'a pas totalement disparu au Haut Moyen Âge.

Johannes Gutenberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Johannes Gutenberg

Il existe peu de documents sur la vie de Gutenberg et la manière dont il a conçu son invention. Tout ce qui va suivre est donc une interprétation des documents existants. Il peut donc exister de légères variations suivant les sources compulsées. Imprimerie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Imprimerie

L'imprimerie est un ensemble de techniques permettant la reproduction en grande quantité, sur support matériel, d'écrits et d'illustrations, cela afin d'en permettre une distribution de masse. Généralement, on utilise des supports plans et la matière la plus utilisée est le papier. Ces techniques forment ce que l'on appelle communément la chaîne graphique. Elles vont de la composition des textes au façonnage (reliure, pliure, brochure…) en passant par le traitement des illustrations (photogravure), l'impression et la relecture.

L'expression « industries graphiques » est apparue après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer le terme « imprimerie », trop général. Papier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papier

Histoire du livre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire du livre

Entre le VIe et le XVIIIe siècle, la production européenne de livres a été multipliée par un facteur de plus de 70 000[1]. L'évènement clé fut l'invention de l’imprimerie à caractères mobiles par Gutenberg au XVe siècle. Histoire de la gravure ancienne. Bien que les ouvrages, ayant pour thème la gravure et l’estampe, se soient multipliés ces trente dernières années, l’art de graver reste une discipline souvent ignorée du grand public.

Histoire de la gravure ancienne

La présente exposition autour des gravures d’Andrea Palladio se propose de contribuer à la connaissance de la gravure, en se concentrant principalement sur cet art et son évolution au cours de la Renaissance. D’un point de vue étymologique, le mot graver dérive du grec graphein, qui correspond à l’action d’écrire et de dessiner, ou du latin cavare, que l’on peut traduire par creuser, dans le sens de tracer des sillons. Dès sa naissance, l’art de la gravure est donc un art majeur se suffisant à lui-même et non pas un simple procédé chargé de reproduire en de multiples exemplaires un dessin ou un fac-similé d’une peinture.

Histoire de la gravure occidentale : les origines. 1La gravure est une discipline qui a souvent eu du mal à s’affirmer comme un art à part entière.

Histoire de la gravure occidentale : les origines

Nombreux sont les artistes qui ont été rebutés par le métier ingrat du graveur et nombreux sont les artisans qui ont porté à leurs sommet les techniques de gravures en se contentant de ne réaliser que des reproductions. 2L’histoire de la gravure que nous allons évoquer pourrait se résumer en trois noms, Dürer au XVIe siècle, Rembrandt au XVIIème et Goya au XIXème. Chacun d’eux a été un peintre de premier ordre ; chacun d’eux a su utiliser toutes les ressources des procédés qu’il a employés : le burin pour le premier, l’eau-forte et la pointe sèche pour le second et, pour le dernier, l’aquatinte et le soufre. 3Bien que Dürer ait dessiné de superbes gravures sur bois, et Goya réalisé les pre­mières lithographies « artistiques », c’est dans le domaine de la taille-douce que se sont illustrés ces trois artistes. 4Le rôle de la gravure fut essentiel à partir de la fin du Moyen-Âge.

Un graveur : Marcantonio Raimondi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un graveur : Marcantonio Raimondi

Portrait de Marcantonio dit Bolognese illustrant sa biographie parue dans Le vite de Vasari (1568). Marcantonio Raimondi[1], né vers 1480[2] à Sant'Andrea près de Bologne et mort vers 1534, est un orfèvre et graveur italien, connu pour être le premier graveur de seconde main. Son nom francisé peut se rencontrer sous la forme « Marc Antoine Raimondi » mais cet emploi est considéré comme désuet par les critiques d'art. Le livre : une passion du Moyen Âge. Depuis le Moyen Âge, l'histoire du livre est liée à notre civilisation occidentale, l'écrit étant indispensable à la transmission de la culture.

Le livre : une passion du Moyen Âge

Les bibliothèques Européennes renferment une grande part de notre patrimoine culturel et artistique, auquel l'avènement du christianisme a largement contribué en donnant au livre une aura sacrée. Grâce au travail lent et laborieux des scribes et au talent des enlumineurs, la passion du livre, objet rare et précieux, est donc bien un legs du Moyen Âge. Les lieux de cette création, leur déplacement des monastères aux villes a fait évoluer le rapport livre-lecteur vers de nouvelles utilisations. Le rôle du livre au Moyen Âge Il ne faut pas oublier, cependant que la grande majorité des hommes et des femmes de cette époque ne savaient pas lire et n'avaient pas les moyens matériels d'accéder à la culture, apanage des riches seigneurs et des ecclésiastiques.

La fabrication d'un manuscrit. Diaporama A la découverte des manuscrits du mont Saint Michel (Version Microsoft Word) 2 (1) Le manuscrit médiéval. Saint Marc Heures à l'usage de Rome Bruges, vers 1510-1525 Rouen, Bibl. mun., ms. 3028 (Leber 142), f. 65 Posture et outils du scribe (pupitre, rouleau et deux poids pour le maintenir, plume, canif, casier à livre) Gilles de Rome, Le gouvernement des princes Paris, 1372 Besançon, Bibl. mun., ms. 434, f. 103v Qu'est-ce qu'un manuscrit enluminé ?

Le mot manuscrit vient du latin : manus (main) et scribere (écrire), c'est-à-dire un texte écrit à la main. Les termes de «miniature» ou d'«enluminure» sont fréquemment employés pour désigner la décoration peinte dans les livres. Histoire du livre manuscrit. Manuscrit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cote d'un manuscrit[modifier | modifier le code] Les manuscrits conservés en bibliothèque sont identifiés par une cote, généralement précédée de l'abréviation ms (singulier) ou mss (pluriel). La cote est composée du nom du lieu de conservation, suivi de celui de l'institution qui conserve le document, du fonds où il est conservé quand il y a lieu (fonds français, latin, etc.), et du numéro d'inventaire du manuscrit, qui peut être simple (100) ou complexe (fol-lat-32). On repère la cote des manuscrits dans les catalogues de leurs lieux de conservation (par exemple : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France).

La Bibliothèque nationale de France comporte un département des manuscrits, divisé en deux sections: manuscrits occidentaux et orientaux. Histoire[modifier | modifier le code] Production des manuscrits médiévaux[1]. L'aventure du livre.