background preloader

Sexe et genre

Facebook Twitter

La Fellation est une vraie profession. Les photos sont d'Amanda Mustard.

La Fellation est une vraie profession

Un soir à Chiang Mai, en Thaïlande, derrière un modeste bâtiment à deux étages situé dans l'un des 17 quartiers rouges officieux de la ville, des prostituées se pomponnent. 'Herbivore men' why nobody's having sex in Japan. Les cultures enclines au viol et les cultures sans viol. Les études interculturelles. Partie 2 : le cas de la culture occidentale Partie 3 : Alcool, fêtes & viol – les fraternités étudiantes aux États-Unis Je vais commencer une petite série sur les cultures enclines au viol.

Les cultures enclines au viol et les cultures sans viol. Les études interculturelles

Je débuterai par le résumé des études d’anthropologie, notamment celles qu’a menées Peggy Reeves Sanday, et qui l’ont conduit à penser qu’il existait des cultures sans viol et des cultures enclines au viol. Femmes Minangkabau L’anthropologue Peggy Reeves Sanday a étudié plusieurs sociétés préindustrielles afin d’établir leur vision du viol, mais aussi de la sexualité et des rapports entre les hommes et les femmes. Buck Angel: "Avoir des rapports sexuels avec mon vagin, ça a été la chose la plus extraordinaire de toute ma vie" Qu’est-ce qui t’as donné envie de ne plus filmer ton propre corps mais celui des autres hommes transsexuels (FtoM) ?

Buck Angel: "Avoir des rapports sexuels avec mon vagin, ça a été la chose la plus extraordinaire de toute ma vie"

J’ai démarré cette série de documentaires quand j’ai décidé d’arrêter de tourner des films porno dans lesquels je jouais. J’en avais assez d’être le seul transman à l’écran. À 12 ans, des fillettes développent un pénis : une conséquence de la consanguinité. Une fillette à Salinas, en République dominicaine (CAPTURE YOUTUBE).

À 12 ans, des fillettes développent un pénis : une conséquence de la consanguinité

À Salinas, un petit village de République Dominicaine, des enfants naissent avec des organes génitaux de fille avant se masculiniser et de développer un pénis à la puberté. Ce phénomène n’a rien de mystérieux. Il est d’ailleurs fréquent sur cette île. En cause ? Nés entre-deux: faut-il opérer les bébés intersexués. FRblog: Quand les bases biologiques de l'homosexualité viennent en renfort de la lutte contre l'homophobie. Odile Buisson : Le point G et l'orgasme féminin.

Identité de genre: "Agender" de la photographe Chloe Aftel, une série de portraits de jeunes qui ne s'identifient ni au genre masculin, ni au genre féminin. ART - Sexe masculin ou sexe féminin.

Identité de genre: "Agender" de la photographe Chloe Aftel, une série de portraits de jeunes qui ne s'identifient ni au genre masculin, ni au genre féminin

Genre masculin ou genre féminin. Parfois, ces genres sont brouillés. Arrêt sur l’envers d’un mirage. La manipulation Bohlerienne continue, avec la bienveillance et la force de frappe médiatique que lui assure complaisamment Daniel Scheidermann via Arrêt sur images.

Arrêt sur l’envers d’un mirage

A quoi sert-il de dénoncer, comme je l’ai fait dans mon billet du 22 décembre dernier [1], les nombreux et sérieux manquements au professionnalisme et à l’éthique journalistiques de Sébastien Bohler ? Visiblement pas à grand-chose puisque Daniel Schneidermann a décidé de continuer à s’assurer ses services. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Sexes, mensonges et vidéo : Baron-Cohen et le modèle norvégien. Depuis environ un an, des réactionnaires de tout poil engagés dans la lutte contre la « théorie du genre » assurent la diffusion en France d’un documentaire norvégien.

Sexes, mensonges et vidéo : Baron-Cohen et le modèle norvégien

Une étude présentée dans ce documentaire est particulièrement mise en avant, car elle est censée avoir démontré que filles et garçons se comportent différemment dès la naissance. Il est d’autant plus nécessaire de démonter cette intox que le magazine Sciences Humaines a contribué à la construire, de façon très problématique.UNE SERIE DOCUMENTAIRE BIEN PARTICULIERE Au printemps 2010, une série documentaire en sept parties consacrée à ce qu’il est d’usage d’appeler le débat inné/acquis est diffusée sur une chaîne publique de la télévision norvégienne [1]. Ici et ailleurs. Voici l’intervention d’Alain Naze lors du dernier week end à Besançon sur le genre.

Ici et ailleurs

Neurosexisme : la guerre est déclarée. Oubliez l’idée que «les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus».

Neurosexisme : la guerre est déclarée

Ou encore que «les femmes ne savent pas lire les cartes routières» et que «les garçons sont naturellement plus doués en maths». Des neuroscientifiques partent aujourd’hui en guerre contre ces clichés du siècle dernier, qui nourrissent un juteux commerce de livres et de pièces de théâtre. Dans son numéro de février 2012 (en vente dès le 26 janvier), Sciences et Avenir fait le point sur une rafale d’articles et de livres qui mettent à mal l’idée que nos cerveaux sont sexués. Les neurones du genre. Dans l’actualité de la polémique sur les programmes scolaires traitant de l’identité sexuelle, une réflexion s’impose à la lumière des progrès des connaissances en biologie.

Les neurones du genre

A nouveau ressurgit le vieux débat sur l’origine innée ou acquise des différences entre les sexes. Pour les tenants d’un déterminisme génétique de l’identité sexuelle, femmes et hommes seraient par nature différents dans leurs comportements et leurs personnalités. Ces idées font le succès de livres pseudo-scientifiques qui laissent croire que nos aptitudes, nos émotions, nos valeurs sont câblées dans des structures mentales immuables. Or les progrès des recherches montrent le contraire : le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l’apprentissage et de l’expérience vécue. Hommes-femmes : pour Vidal, aucune différence dans le cerveau n’est innée. Une personne s’apprête à manger un cerveau rose, puis bleu Photo : Tristen West/Flickr/CC. Montage : Leonardo da Cerdan. Les hommes et les femmes ont-ils le même cerveau ?

L’interview que nous avons publiée de Susan Pinker, le 10 juin, a fait débat aussi bien parmi vous, riverains, que dans la rédaction de Rue89. Brainwash 1:7 - The Gender Equality Paradox. Au risque de radoter, la « théorie du genre » n’existe pas. Gay pride à Paris, le 29 juin 2013 (Remy de la Mauviniere/AP/SIPA) C’est reparti de plus belle grâce à la « Manif pour tous ».

Plus que jamais, on parle de « théorie du genre » en France pour dire tout et n’importe quoi. Obsession d’une partie de la droite, cette chose indéterminée permet de mélanger le sexe, la sexualité, l’orientation sexuelle et la fin du monde. Elle est devenu hautement politique et suspecte, au point que la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, par ailleurs ministre des Droits des femmes, a été obligée de nier l’existence d’une telle théorie. La Commission des droits de l'homme propose l'introduction de la notion de "genre" dans le droit français. GENRE - La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a rendu ce jeudi 27 juin vers midi un avis, dans lequel elle recommande au gouvernement d’introduire la notion d’"identité de genre" dans le droit français, tout en ajoutant une série de propositions pour faciliter les conditions du changement d’état civil des personnes transsexuelles.

Des propositions qui, si elles étaient adoptées, constitueraient une avancée majeure pour les "trans". La CNCDH avait été saisie par la ministre du droit des femmes, Najat Vallaud Belkacem, et la ministre de la justice, Christiane Taubira. Ce texte devrait inciter le gouvernement à agir rapidement en faveur des personnes transsexuelles, les avis de la CNCDH ayant traditionnellement une grande importance, comme ceux du Comité consultatif national d'éthique.

«Il n’existe pas 2 sexes (mâle et femelle) mais 48» Berlin, 19 août 2009, Championnats du monde, finale du 800 mètres «dames» : la Sud-Africaine Caster Semenya, 18 ans, accomplit un véritable exploit en courant la finale du 800 mètres féminin en 1 minute 55 secondes 45 centièmes. Sa victoire est de courte durée. À peine la course finie, le staff des équipes rivales et les journalistes sportifs accusent la championne d’être un homme. Les épaules de Caster Semenya sont trop larges, son bassin trop étroit, sa poitrine trop plate, ses maxillaires trop carrées… «trop», «trop», «trop»… pour être considérée comme une «authentique femme». Le commentateur Mondenard déclare même sur Europe 1 «onze athlètes avaient une culotte et une seule avait un bermuda» (1). Aurait-il fallu que Caster porte du maquillage ? Ma thérapie « ex-gay », ou comment je ne suis pas devenu hétéro. Genre et SVT : copie à revoir.

Observatoire critique de la vulgarisation. Les hommes qui participent aux tâches ménagères ont moins de relations sexuelles. Pour une femme, voir son mari vider le lave-vaisselle ou plier le linge a sans doute quelque chose de gratifiant, mais est-ce pour autant sexy? L’égalité des sexes dès le plus jeune âge. “Nous traitons les enfants comme des individus plutôt qu’en fonction de leur sexe”, explique Lotta Rajalin, la directrice d’Egalia.

Le diable se niche dans le genre. Même les profs pensent que les filles sont nulles en maths. L’idéologie du genre : une anthropologie destructrice de l’identité. « On ne naît pas femme, on le devient ». Gender Studies. Qu'est-ce que le genre ? Un blog féministe pour déceler les mécanismes sexistes qui maintiennent les inégalités entre hommes et femmes. Sexe et genre, une dualité, avec Anne Fausto-Sterling - Idées. La biologie du genre en question. Les différences entre hommes et femmes sont-elles inscrites dans notre physiologie ou dans les rapports sociaux ?

Petits rappels sur le genre. Petits rappels sur le genre Sexe et genre : quelle différence ?