background preloader

AUTEURS

Facebook Twitter

L'homme qui voulait classer le monde. Prix du Parlement de la Communauté française de Belgique 2007 Bien peu de gens connaissent aujourd’hui le nom de Paul Otlet (1868-1944), ainsi que les mots de Palais Mondial, de Mundaneum ou de Cité Mondiale.

L'homme qui voulait classer le monde

Qu’est-ce qu’une ontologie ? Retour au format normal 3 juillet 2006 Technolangue.net.

Qu’est-ce qu’une ontologie ?

Françoise Chapron, un temps d'avance... Le texte est découpé en trois chapitres abondamment documentés selon une perspective chronologique afin de nous amener à mieux comprendre la situation actuelle, quelque peu schizophrénique, vécue par les enseignants documentalistes.

Françoise Chapron, un temps d'avance...

Conférence de Carol Collier Kuhlthau : Repenser l’Information Literacy au 21ème siècle. Compte-rendu de la conférence de Carol Collier Kuhlthau donnée à l’université de Tallinn, le mercredi 19 octobre 2015 dans le cadre de la conférence européenne sur l’Information Literacy ( ECIL 2015) par Karine Aillerie.

Conférence de Carol Collier Kuhlthau : Repenser l’Information Literacy au 21ème siècle

Carol Collier Kuhlthau , Professeur émérite, Département Science de l’information et des bibliothèques, Université Rutgers . Centre de recherché pour la scolarité internationale dans les bibliothèques scolaires . Princeton, New JerseyKarine Aillerie Chargée d'études [Direction R&D usages du numérique éducatif – réseau Canopé] . Chercheure associée à l'équipe TECHNE [EA6316 - Université de Poitiers] Novembre 2015 Source : @jesuslau.

La #translittératie pour les Nuls. Six outils pour faire vivre les biens communs. Le concept de bien commun a pris une place importante dans le champ médiatique depuis l’attribution en 2009 du prix (de la Banque royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred) Nobel à la politologue étasunienne Elinor Ostrom.

Six outils pour faire vivre les biens communs

Cette dernière a produit une oeuvre scientifique immense démontrant magistralement que de nombreux biens communs (des ressources naturelles et des ressources culturelles) peuvent être bien gérées localement par des communautés très diverses qui se fabriquent des normes ad hoc pour éviter l’effondrement de leurs ressources (autrement appelé « la tragédie des biens communs »). Folksonomie. Folksonomie"Une folksonomie est un néologisme désignant un système de classification collaborative décentralisée spontanée.

Folksonomie

Le concept étant récent, sa francisation n'est pas encore stabilisée, bien que le grand dictionnaire terminologique l'ait ajouté à sa base de données[1]. Folksonomies. Le terme de folksonomie est apparu récemment sur le web pour désigner le phénomène d’indexation des documents numériques par l’usager.

Folksonomies

On rencontre également fréquemment le mot tag qui désigne en quelque sorte un mot-clé. Le terme de folknologie est aussi employé, mais plus rarement. L’usage du mot folksonomie semble donc plus opportun. Politique documentaire. Politique documentaire et projet d’établissement : place du CDI et rôle du documentaliste Le contexte académique et national La référence au socle commun, l’obligation d’un projet dans chaque établissement et la mise en place des conseils pédagogiques amènent à repenser le rôle du CDI et la fonction du documentaliste.

Politique documentaire

Si la circulaire fondatrice de 1986 garde une large actualité, les fonctions qu’elle évoque et la signification des termes employés ont fortement évolué : une mise à jour s'impose et chaque académie, faute d’un nouveau cadre national toujours attendu et espéré, se doit de définir les orientations d’une politique documentaire reprécisant la place et les missions du documentaliste en EPLE. Deux références originelles sont d’abord à rappeler, l'une nationale, l'autre académique : Internationalisation Offrir aux élèves et aux équipes éducatives, par une meilleure maîtrise pratique en langues vivantes, les moyens de s’ouvrir sur leur environnement, l’Europe et le monde. Danah boyd : Ce qu’implique de vivre dans un monde de flux.

Par Hubert Guillaud le 06/01/10 | 25 commentaires | 11,754 lectures | Impression A la Web 2.0 Expo qui se tenait mi-novembre à New York, la sociologue danah boyd a, comme à son habitude, fait une brillante présentation sur les conséquences qu’il y a à vivre dans un monde de flux, notamment en commençant à en dresser la liste des limites.

danah boyd : Ce qu’implique de vivre dans un monde de flux

Explorons dans ses pas – partiellement, mais fidèlement -, son “Streams of Content, Limited Attention: The Flow of Information through Social Media” (Flux de contenus, attention limitée : le flot d’information dans les médias sociaux). Image : danah boyd sur scène à la Web 2.0 Expo à New York en novembre 2009, photographiée par James Duncan Davidson. Suzanne Briet. Suzanne BRIET - cliché BNF Après la génération d’Otlet, arrive la deuxième génération qui marque, par sa personnalité et par son travail, la documentation et son développement.

Suzanne Briet

Hervé Le Crosnier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hervé Le Crosnier à Brest en octobre 2011. Paul Otlet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Otlet. Paul Otlet. Henri La Fontaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri-Marie La Fontaine (22 avril 1854 - 14 mai 1943), est un homme politique, un féministe et un pacifiste belge. Paul Otlet et la bibliologie. Cette journée de réflexion, organisée le 25 février dernier à Mons, en Belgique, a été coordonnée par le Mundaneum 1 et l’Association internationale de bibliologie (AIB) 2: c’était l’occasion de mettre en lumière l’apport du Belge Paul Otlet (1868-1944) à cette science développée par le français Gabriel Peignot au début du XIXe siècle.