background preloader

BTS Esthétique Option FORMATION MARQUE

Facebook Twitter

7 conseils pour optimiser des mailings B to B. L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire. Mais comment faire mouche. Le SNCD dresse sept bonnes pratiques pour doper l'ouverture de ses e-mails. 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire, pointe le SNCD dans la 5e édition de son étude "Email Marketing Attitude B to B". L'e-mail reste donc un moyen de communication privilégié en B to B. Néanmoins, comment toucher au mieux des prospects? Autre enseignement: si l'ordinateur reste le principal terminal utilisé pour consulter sa messagerie professionnelle, les professionnels utilisent largement leurs smartphones (38%). [Spécial B to B] E-commerce: quelles sont les attentes des acheteurs B to B? - Ecommerce. L'expérience client pour développer votre CA - Article de Février 2017. Selon Laurence Body, consultante et co-auteure avec Christophe Tallec de l'ouvrage «L'expérience client» (Éditions Eyrolles), c'est «l'ensemble des interactions perçues par le client, avant, pendant et après l'achat» : que ressentent vos clients quand ils achètent un produit, cherchent une information, reçoivent un soin, un modelage, essaient une nouvelle technologie ?

Est-ce une bonne, une moyenne ou une mauvaise expérience ? L'objectif étant bien entendu de leur faire vivre l'expérience la plus mémorable possible pour qu'ils en ressortent enchantés. Tous vos collaborateurs sans exception, qu'ils soient en contact direct avec la clientèle ou plutôt en «back office», sont une source d'information précieuse. N'hésitez donc pas dans un premier temps à les solliciter pour qu'ils partagent leur vécu, les difficultés auxquelles ils se trouvent confrontés, les réflexions faites par les clients. On oublie encore trop facilement que la relation ne s'arrête pas à la fin du soin. Qui sont les consommateurs de cosmétiques bio ? - Article de Février 2017. Au mois d'avril 2016, le cabinet Simon Kucher&Partners a ainsi publié les résultats d'une étude réalisée au mois de février 2016 auprès de 1000 femmes françaises, en partenariat avec Research Now.

Celle-ci donne une image actuelle des tendances de consommation des soins visage et du maquillage, les deux familles de produits qu'elle recouvrait. Le passage aux produits bio Cette enquête Cosmébio/Organic Clusters a également mis en avant les raisons principales du passage aux produits bio (alimentaires et cosmétiques). - Pour 41 % des consommateurs de produits bio, il s'agit d'abord d'une volonté de se rassurer, c'est-à-dire de préserver sa santé et sa peau, en consommer des produits sains, etc - pour 26 %, la raison principale est liée au respect de certaines valeurs : préserver la planète, respecter l'environnement, la nature, le travail des producteurs, consommer de manière éthique, etc, Cinq profils d'acheteurs - les plus nombreux (33 %) sont les «ambassadeurs engagés».

Les freins au bio. Une campagne emailing qui fonctionne vraiment en institut - Article de Février 2017. Eh bien, figurez-vous que réussir ses campagnes e-mailing, c'est comme prendre soin de sa peau : pour avoir des résultats, il y a un protocole et des règles fondamentales. Règle n°1 : rassurez avec votre nom d'émetteur Cet élément paraît tellement anodin que beaucoup d'instituts ne lui accordent aucune attention ! L'émetteur est pourtant la première information visible lorsqu'on reçoit un message... et un élément-clé pour rassurer.

La crainte de tomber sur un message spam, douteux, infecté par un virus ou sans intérêt condamnera votre belle campagne e-mailing à la corbeille, voire dans les éléments indésirables. Pour gagner la confiance de votre liste de diffusion, misez donc sur la transparence en faisant figurer clairement le nom de votre institut et votre activité.

Règle n°2 : attirez l'attention avec l'objet L'objet du message joue le rôle «d'accroche» et, à ce titre, doit piquer suffisamment la curiosité pour donner envie de lire le corps du message. Règle N°1 : utilisez les bons outils. Cosmetiquemag. Impatients, indécis, agressifs… Il faut savoir composer avec tous les clients, y compris les irascibles. À chaque profil, ses réponses à apporter, en gardant toujours le sourire ! ©Léa Chassagne/illustrissimo pour CosmétiqueMag Le constat • Les clients difficiles représentent un triple challenge Certains clients sont moins évidents à appréhender que d’autres. «Les consommateurs sont de plus en plus exigeants : pressés, stressés, sollicités… D’où un challenge grandissant pour les apprivoiser et les amener à l’achat», estime Catherine Garot, directrice de la formation et de l’animation du réseau de franchisés Beauty Success.

«Pour autant, à partir du moment où ils ont poussé la porte, ces profils “difficiles” sont d’abord des clients, à traiter comme tels», pointe Dominique Pierson, consultant et formateur en marketing de la beauté. Les profils • Les clients qui ralentissent le rythme du magasin - L’impatient : le profil phare des périodes de fêtes - L’indécis : l’accompagner sans le brusquer. Méthodologie Inbound Marketing | MYCHEFCOM. Une recommandation d’un collègue ou de toute autre personne de confiance est plus importante que n’importe quelle publicité ou argumentaire produit. Les clients ont une place très importante dans la méthodologie inbound marketing.

Si vos clients sont ravis de vos produits, ils partageront leur attachement à vos solutions à leur entourage professionnel ce qui attirera encore plus de visiteurs, plus de prospects, plus de clients sur votre site web. Ambassadeurs, prescripteurs, évangélistes, qu’importe leur nom, ils font le succès de votre entreprise. Commencer maintenant. Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques - LCI.

Gel douche, mousse à raser, lait démaquillant... Ces produits qui envahissent nos salles de bain ne nous font pas que du bien. Plus de la moitié des produits d'hygiène et de beauté du quotidien contiennent "trop d'ingrédients indésirables", selon une enquête de nos confrères de 60 millions de consommateurs (numéro d'octobre 2015), qui ont vérifié la composition d'une centaine de produits cosmétiques courants. Le problème ? On y trouve de nombreux conservateurs controversés, des molécules allergisantes et des agents irritants.

Et le prix ou la marque n'offrent pas forcément de garanties, explique encore la revue. . ► "Les cosmétiques les moins chers contiennent des ingrédients au rabais" Pas toujours. Le gel douche Manava/Marque Repère Leclerc et le gel douche dermo-hydratant soin à la glycérine By U (deux marques de distributeurs) arrivent ainsi dans le trio de tête des gels douches les mieux notés. À LIRE AUSSI >> 3 conseils pour bien choisir vos produits cosmétiques. Cosmétiques : trois conseils pour bien choisir vos produits de soin - LCI. SANTÉ – La composition de certains savons, gels douche ou shampooings fait froid dans le dos. C'est ce que le dossier du numéro d'octobre de 60 millions de consommateurs révèle. Michel de Sarrieu, Docteur en pharmacie et directeur scientifique de Fleurance nature nous aide à y voir plus clair. Le service METRONEWS Ah qu'on est bien quand on est dans son bain chantait Henri Salvador en 1970. Reste à savoir de quoi est composé le gel douche qui fait de grosses bulles.

Aujourd'hui, si prendre soin de soi est d'une facilité déconcertante, s'y retrouver dans les produits cosmétiques qui nous font vraiment du bien n'est pas si simple. ► Piocher dans la bonne catégorie "Les cosmétiques peuvent être classés en deux catégories : les non naturels ou conventionnels et les naturels, dans lesquels se trouvent les produits biologiques. . ► Attention aux allergènes (même dans le bio !) À LIRE AUSSI >> Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques. Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques 2017 - UFC-Que Choisir.

Gfkisl : l'enquête en client mystère sur vos points de ventes. Pour savoir si votre point de vente répond en tous points aux attentes de vos clients, vous pouvez l’évaluer facilement grâce aux services de gfkisl. Programmant des enquêtes complètes réalisées par des clients mystères, ce prestataire permet d’en apprendre énormément sur chaque magasin. Passant pour un client classique, ce représentant va pouvoir relever les points positifs mais aussi les erreurs commises. Juger le niveau d’attractivité d’un magasin La première tâche de l’enquêteur mystère est d’observer la vitrine et d’indiquer si le travail réalisé la met en valeur. La qualité de l’accueil Les premières minutes dans votre point de vente sont cruciales car elles vont donner envie au client de rester ou au contraire de partir.

Une expérience d’achat notée par gfkisl Depuis le moment où le client mystère va expliquer l’objet de sa venue et le passage en caisse, chaque étape du processus de vente va faire correspondre à une série de questions dans le questionnaire gfkisl. L’uniforme, un outil marketing qui se porte bien ! #Rétro2016 Saviez-vous qu’en France près d’un salarié sur trois porte un vêtement professionnel ? Cela recouvre des réalités assez différentes : de l’uniforme du policer à la blouse du pharmacien, en passant par le gilet du vendeur d’électroménager, sans oublier bien sûr la tenue du postier. Début 2016, nous nous sommes intéressés au vêtement d’image, qui a le vent en poupe. « Il est devenu un outil à part entière dans une stratégie d’entreprise, de même qu’un logo ou une campagne de publicité.

Il est d’autant plus important que le contact avec le consommateur est immédiat », explique Nathalie Rozborski, Directrice conseil Mode et Beauté du cabinet de tendances NellyRodi. « On incarne la marque lorsqu’on porte l’uniforme. » Vecteur du positionnement des enseignes, le vêtement influe aussi sur le rendement des salariés Plus d’infos : L’uniforme, un outil marketing qui se porte bien ! Pour rester informé : Social selling: l'art de cibler les acheteurs sociaux - Social marketing. En quoi consiste le social selling et pourquoi l'utiliser ? Éléments de réponses extraits du guide Internet Marketing 2017*, publié par EBG. Aujourd'hui, plus de 3 milliards de personnes sont présentes en moyenne 2 h 15 sur les réseaux sociaux : une véritable manne pour les commerciaux. Mais comment inciter les acheteurs sociaux à devenir clients ?

C'est tout l'art du social selling. 1. Les vendeurs découvrent de potentiels leads en contrôlant leur réseau social (en collaboration avec le service marketing). 2. Consommateurs ou business acheteurs, ils expriment tous ouvertement leurs besoins et aspirations à travers les médias sociaux. 3. Les médias sociaux permettent aux commerciaux de communiquer activement avec plus de prospects, mais aussi d'être mieux informés sur eux. 4. Les commerciaux et les marketeurs doivent travailler ensemble afin de mener à bien une stratégie de social selling.

Il est important que ces deux secteurs élaborent des stratégies de social selling ensemble. Mettre de l'intelligence dans la prospection. Et si, en 2016, les commerciaux arrêtaient de prospecter ? Au vu des difficultés qu'ils éprouvent dans ce domaine, l'idée mérite sans doute d'être soulevée. Au point que certains, à l'instar de Raphaël Ducottet, consultant et coach commercial expert en social selling et sales intelligence, affirment que " si vous continuez à demander à vos commerciaux de prospecter, vous allez droit dans le mur !

". Une prise de position qui n'est pas passée inaperçue sur le Web et qui a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux (+ de 50 000 vues sur LinkedIn en quelques jours), tant la prospection dans le dur est devenu inefficace. Sans oublier que la très grande majorité des commerciaux n'aiment pas prospecter! Et face au coût salarial d'un commercial, difficile pour l'entreprise de s'y retrouver si ses commerciaux se cassent les dents dans une prospection chronophage et énergivore. Lire la suite page 2. La mort de la prospection classique : des chiffres en faveur du social selling. La distribution de parfums et cosmétiques à l'horizon 2016. Innovant, le marché des parfums et cosmétiques foisonne de nouveaux concepts : marketplaces, beauty trucks, distributeurs automatiques de cosmétiques, enseignes de maquillage à bas prix, parfumerie low-cost... Point commun à ces nouveaux concepts et formats de vente, ils misent tous sur l'accessibilité.

La dégradation du pouvoir d'achat renforce en effet la propension des clients à chercher les prix les plus bas et à descendre en gamme, même si le marché des parfums et cosmétiques ne souffre pas véritablement des arbitrages de consommation. Dans ce contexte, les circuits traditionnels, parfumeries sélectives comme GSA, multiplient les promotions, les MDD petits prix, etc., des réactions qui contribuent à la dévalorisation du marché. Les marques vont reprendre l'ascendant sur les distributeurs pour (re)valoriser leur univers. Les enseignes de parfumerie accélèrent leur stratégie numérique. Cette étude est composée de 3 rapports écrits : L'e-commerce de parfums et cosmétiques : chiffres clés. Relation client : c’est l’émotion qui compte. Marketing Le 12/09/2016 Pour mieux comprendre le processus de décisions des individus, il faut mesurer… leurs émotions. Depuis toujours, les émotions jouent un rôle majeur dans la survie de l’individu.

Selon le neuroscientifique Antonio Damasio, dans « Le sentiment même de soi », « les émotions ne sont pas un luxe, mais un auxiliaire complexe dans la lutte pour l’existence ». La découverte d’un serpent sous une pierre va ainsi générer de la peur et un comportement de fuite afin de se préserver face au danger. Comment mes émotions me conduisent-elles à agir Malgré les formidables progrès dans les sciences de l’informatique, de la robotique et de l’intelligence artificielle, les sentiments et les ressentis émotionnels restent encore difficiles à modéliser. Seules sept émotions primaires (la joie, la surprise, la peur, le dégoût, le mépris, la colère et la tristesse) semblent passer le test des différences culturelles et s’imposer partout comme invariants.

Et si on formait nos commerciaux différemment ? En croisant plusieurs expériences telles que les formations dans le cadre de ma fonction de directeur commercial ; en tant qu'intervenant à l'IAE de Metz en Master2 management où je peux me rendre compte des attentes de la génération Y ou Z et aussi dans mon expérience d'accompagnateur/expert " à l'Ecole Nationale des Officiers Sapeurs-Pompiers où l'exigence et l'innovation en approche pédagogique sont fortement présentes ; j'ai eu envie de tester et mettre en oeuvre une approche complète sur la montée en compétence que je partage via cette tribune.

Pourquoi ? La grande majorité des formations est mise en place pour atteindre un objectif précis et réaliste (mise à jour des compétences, en acquérir de nouvelles, en perfectionner... que cela soit porté sur des savoirs, savoir- faire ou savoir être). Par construction, très souvent, il est mis en place une définition claire de sa finalité et du processus : pourquoi cette formation ? Dans quel objectif ? Pourquoi maintenant ? L'Auteur: Comment la faire ? | AFE, Agence France Entrepreneur. Mode: Stratégie de marque. Consommateurs, faites valoir votre droit à une information loyale ! Par Christine Pierre. Qu'est-il possible de déposer comme marque? Réussir son pitch : la bonne gestuelle pour convaincre, Efficacité personnelle. Motivation d'Achat - Comment Décrypter les Motivations d'Achat du Client ? Série #1J1TDV. Influence et Manipulation : Résumé version Audio.

Marketing Mania. ▷ Une Leçon de persuasion par Chandler de Friends [VIDÉO] Frédéric Mesny. Thème 2 – 2015/2016 | Economie Gestion : académie de Martinique. BTS TC - TraAM Martinique. Economie-Gestion Limoges : Projet TraAM 2015-2016. Mes Supports de Cours. Armencelle: le serum anti-âge bio parfait et pas cher à l'aloe vera♥》ChokoMag ★ Blog Beauté Gourmand《♥ Burberry crée des tableaux de maquillage personnalisés sur Pinterest - Marketing digital. Lush, une cosmétique belle à croquer. Relation client - Par la pratique - BTS NRC.

TPP

Les 3 parties du dossier. Etude de cas Yves Rocher. Les 5 tendances clés de l'incentive AGILE. Quelles stratégies de vente pour fidéliser et attirer les clients ? [Tribune] Comment mettre en oeuvre une initiative de social selling? L'évolution du métier du vendeur passe par un élément clé : la personnalisation de la relation. L'évolution du métier du vendeur passe par un élément clé : la personnalisation de la relation. Parler avec les mains : Ce que ces gestes disent de vous. Go Sport digitalise ses points de vente.