background preloader

SP3 Jeux table

Facebook Twitter

Why Not . . . Be a Feminist? “I have chosen to no longer be apologetic for my femaleness and my femininity.

Why Not . . . Be a Feminist?

And I want to be respected in all of my femaleness because I deserve to be.” – writer Chimamanda Ngozi Adichie, from her TEDx talk We Should All Be Feminists Upon seeing the post title, some may have unfortunately chosen not to read further as popular talking heads in our culture have demonized the term feminism, frightening anyone who dares believe in equality for all from understanding the truth behind the term.

From bra burners, to whiny victims and the most popular – man-haters, the term feminist has been, to the credit of the anti-feminist movement, taken and misinterpreted for the benefit of perpetuating the status quo that refuses to see any opportunity for growth even if, ironically, it may even benefit them as well in the long run economically, never mind emotionally and improve one’s quality of life. But I’m getting ahead of myself. So why might you want to consider being a feminist? 1. 2. 3.

Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Lucie Soullier En distinguant l'identité sexuelle du sexe biologique, les études de genre affirment que la nature ne suffit pas à faire des hommes et des femmes.

Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ?

Catherine Vidal, neurobiologiste et directrice de recherche à l'Institut Pasteur a travaillé sur la plasticité du cerveau. Le cerveau du fœtus se forme-t-il différemment, au cours de la grossesse, selon que l'enfant à naître est une fille ou un garçon ? Catherine Vidal : Non, il n'y a pas de différence anatomique entre les cerveaux des fœtus filles et garçons. Les gènes qui permettent de construire les hémisphères cérébraux, le cervelet et le tronc cérébral sont en effet indépendants des chromosomes X et Y. La seule différence que l'on peut relever concerne le contrôle des fonctions physiologiques de la reproduction. Le cerveau continue donc de se former après la naissance de l'enfant ? Masculin-féminin : cinq idées reçues sur les études de genre.

L'opposition au mariage pour tous a ravivé un débat lancé en 2011 par l'introduction de la notion de genre dans les manuels de SVT.

Masculin-féminin : cinq idées reçues sur les études de genre

Ses détracteurs parlent de la "théorie du genre". En protestant contre la loi autorisant le mariage aux personnes de même sexe, les membres de la "Manif pour tous" ont également ravivé la polémique sur le genre. "Le vrai but du mariage homosexuel est d'imposer la théorie du genre", affirment certains détracteurs du mariage pour tous. Qui affirment, dans la foulée, que la société serait menacée par ce qu'ils assurent être une idéologie niant la réalité biologique.

Ces inquiétudes avaient déjà agité les milieux catholiques en 2011, lorsque le ministère de l'éducation avait annoncé l'introduction du concept de genre dans certains manuels scolaires. Les gender studies pour les nul(-le)s. Faut-il enseigner les études de genre (rebaptisées "théorie du genre" par leurs adversaires) à l’école ?

Les gender studies pour les nul(-le)s

La polémique suscitée par cette question révèle le rapport ambivalent que la France entretient à l’égard des gender studies, champ d'étude né aux Etats-Unis, toujours soupçonné de s’inscrire dans une démarche militante, féministe, homo et transsexuelle. En réalité, les études de genre constituent un domaine de recherche pluridisciplinaire dont on peut retracer la genèse, les développements, les références et les enjeux. Dont acte. Le concept de « gender » est né aux Etats-Unis dans les années 1970 d'une réflexion autour du sexe et des rapports hommes / femmes. Le mouvement féministe, qui a pris de l'ampleur après la révolution sexuelle, cherche à faire entendre sa voix au sein des institutions de recherche.

Comportement sexuel des mammifères & sexualité humaine - Sciences 1ère ES/L - Les Bons Profs. Le top 10 des zones les plus érogènes du corps humain. Que ceux qui dormaient en cours de SVT se lèvent !

Le top 10 des zones les plus érogènes du corps humain

Science et sexe font très bon ménage ! Nos amis chercheurs ont mené une étude sur les 10 zones les plus érogènes du corps humain ! Voilà. Elle est là. Après avoir appliqué tout ce que vous avez appris sur Art De Séduire, elle accepte de venir chez vous. Rien que pour vous, accessoirement pour le reste du monde aussi, des chercheurs des Universités de Bangor (Irlande) et de Witwatersrand à Johannesbourg (Afrique du Sud) ont mené une étude sur les points érogènes du corps aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Voici les résultats de l’étude ! Top 10 des parties érogènes chez la femme. Matriarcat Moso (Chine) : sans père ni mari, mais pas sans oncles, le paradis de la déesse-mère Gemu.

Les Moso, ou Mosuo, forment un sous groupe des Naxis [Na-hsi].

Matriarcat Moso (Chine) : sans père ni mari, mais pas sans oncles, le paradis de la déesse-mère Gemu

Appelés ainsi par le gouvernement chinois, et se nommant eux même Na, c’est l’une des plus petites minorités ethniques de Chine, qui compte 30 000 à 60 000 habitants : l’Etat chinois ne reconnaît pas les enfants conçus hors mariage, donc sans père légal. Ils vivent dans le sud-ouest de la Chine, à 200 km au nord-est de la ville Lijiang. Leur Lac Mère, Shinami en langue Moso, ou lac Lugu, « tombé à l’eau » en chinois, est à cheval sur le Yunnan et le Sichuan, sur les contreforts de l’Himalaya, à plus de 2700m d’altitude, dans l’ancien Tibet historique.

Dans la région, le mont Youlong, ou Dragon de Jade, culmine à 5600m. Little Alchemy. Une question de philosophie.