background preloader

G5 : Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulation

Facebook Twitter

Geopoliticus - Mer de Chine : un espace géographique sous tension. Parsemée d’îles et d’atolls inhabités, la mer de Chine méridionale est un espace aussi vaste que l’Inde.

Geopoliticus - Mer de Chine : un espace géographique sous tension

La mer de Chine méridionale : un état des lieux Stratégiquement située et riche en ressources naturelles, cette mer a toujours été un carrefour culturel important entre peuples d’Asie du Sud-Est. Elle est aussi une route économique de premier ordre : 1/3 du trafic commercial mondial y est concentré. De ce fait, elle attise les convoitises des pays qui la bordent et suscite des inquiétudes sur le plan diplomatique et militaire : elle est aujourd’hui considérée comme un espace de guerre potentiel entre la Chine, les États-Unis, le Japon, le Vietnam ou les Philippines.

Dans le passé, la mer de Chine méridionale a été un des théâtres de la Seconde Guerre mondiale. En 1992, elle a édicté une loi pour s’approprier cette zone. Un territoire stratégique et des revendications multiples. En effet, depuis 1982, la convention de Montego Bay régit le droit maritime international. Geopoliticus - Les nouvelles routes de la soie.

Le projet chinois des « nouvelles routes de la soie » (One Belt, One Road) vise à l’origine à créer un réseau d’infrastructures dédié au transport de marchandises de la Chine vers l’Europe, en passant par l’Asie centrale et l’Afrique.

Geopoliticus - Les nouvelles routes de la soie

Les « nouvelles routes de la soie » font référence à l’ancien réseau de routes commerciales entre la Chine, le Moyen-Orient et l’Europe, à une époque où grâce à son commerce, la Chine dominait le monde. Un enjeu économique et géopolitique pour la Chine C’est en 2013 lors d’une visite au Kazakhstan que le président Chinois Xi Jinping a présenté le nouveau projet pour la première fois. Au départ présenté comme un projet économique visant à désenclaver la Chine intérieure mais aussi l’Asie centrale, les « nouvelles routes de la soie » constituent aujourd’hui une opportunité économique, politique et stratégique pour la Chine, face à la Russie et l’Inde.

La Chine face au reste du monde Découvrez aussi si la Chine est le nouveau maître du monde. Geopoliticus - La piraterie maritime moderne. Comme leurs ancêtres, les pirates modernes prennent pour cibles des navires de commerce et de pêche, ou des bateaux de plaisance.

Geopoliticus - La piraterie maritime moderne

Kidnapping, rançon, vol, meurtre : les actes de piraterie sont violents. Selon le Bureau Maritime International, plus de 4 000 attaques ont été répertoriées ces 20 dernières années. 4 régions du monde sont principalement touchées : Parmi elles, l'Asie du Sud, l’Asie du Sud-Est et le sous-continent indien, où les principales cibles sont les navires de commerce. Les brigands cherchent surtout à voler du matériel facile à revendre comme des biens de l’équipage, des outils, des pièces de rechange, etc.En Afrique ensuite : à l’ouest, dans le golfe de Guinée et notamment les côtes du Nigéria qui concentrent 60 % des attaques de la zone. Mais qui sont les pirates ? Derrière ce mot, plusieurs réalités coexistent. Le golfe de Guinée, nouveau terrain de chasse des pirates des mers. Capitaine Phillips Bande Annonce VF. Panama : le nouveau canal inauguré. 300 mètres de long et 48 de large.

Panama : le nouveau canal inauguré

Un gigantesque cargo chinois de 94 000 tonnes a été le premier à réaliser la traversée ce dimanche. Il a été tiré au sort et il est salué par des milliers de personnes venues inaugurer le nouveau canal de Panama, au premier rang desquels le président de ce petit pays d'Amérique centrale, Juan Carlos Varela. Le canal de Panama, c'est 80 kilomètres de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique qu'il a fallu élargir pour accueillir les nouveaux navires transportant jusqu'à 12 000 conteneurs et qui, avant, ne pouvaient pas passer.

Ce chantier pharaonique a duré neuf ans et coûté huit milliards d'euros. Le passage d'un seul gros porte-conteneurs pourrait rapporter jusqu'à 500 000 euros. Le JT. L'élargissement du Canal de Panama.