background preloader

Matériaux pour cerveau

Facebook Twitter

Université Conventionnelle. « Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est difficile, lorsqu’on entreprend un film sur un tel sujet (les camps de concentration), de ne pas se poser certaines questions préalables ; mais tout se passe comme si, par incohérence, sottises ou lâcheté, Pontecorvo avait résolument négligé de se les poser. Par exemple, celle du réalisme : pour de multiples raisons, faciles à comprendre, le réalisme absolu, ou ce qui peut en tenir lieu au cinéma, est ici impossible ; toute tentative dans cette direction est nécessairement inachevée (« donc immorale »), tout essai de reconstitution ou de maquillage dérisoire et grotesque, toute approche traditionnelle du « spectacle » relève du voyeurisme et de la pornographie.

Orthographe : le point de vue d’une professionnelle - Plaidoyer anarchiste pour le respect du vivant - La chaise pliante. Avertissement : il y a probablement des fautes dans ce texte. Je n’aime pas me relire parce que je passe déjà mes journées à relire les trucs des autres. Merci de votre clémence. Quelle idée. Après avoir parlé de révolution, je parle d’orthographe. Mais ne croyez pas que le thème est anodin. Notre usage de l’orthographe, notre attitude face à l’usage de l’orthographe, sont, je pense, révélateurs de nos statuts sociaux, de nos conceptions philosophiques et de nos idées politiques. L’orthographe revient régulièrement sur le tapis, notamment sur facebook où, à coup de perles du bac, de corrections doctorales et autres dîners de cons modernes, elle occasionne sourires narquois, honte populaire et revendications rebelles. Via GIPHY Mais ce que les gens savent peu c’est que non seulement je me foutais déjà complètement de l’orthographe à l’époque où je m’amusais à faire les dictées de Pivot au collège et je pratique aujourd’hui ce métier sans passion aucune, bien au contraire.

Via GIPHY. AnneLöwenthal's Blog | Des humeurs. Bonnes et mauvaises. Le pacifisme comme pathologie (par Derrick Jensen) Derrick Jensen (né le 19 décembre 1960) est un écri­vain et acti­viste écolo­gique améri­cain, parti­san du sabo­tage envi­ron­ne­men­tal, vivant en Cali­for­nie. Il a publié plusieurs livres très critiques à l’égard de la société contem­po­raine et de ses valeurs cultu­relles, parmi lesquels The Culture of Make Believe (2002) Endgame Vol1&2 (2006) et A Language Older Than Words (2000). Il est un des membres fonda­teurs de Deep Green Resis­tance. Il s’agit ici de la préface à l’édi­tion de 2007 du livre de Ward Chur­chill Paci­fism as Patho­logy (initia­le­ment publié en 1986). Ce livre, extra­or­di­nai­re­ment impor­tant, plonge au cœur d’une des prin­ci­pales raisons pour lesquelles les mouve­ments cher­chant à instau­rer la justice sociale et envi­ron­ne­men­tale échouent.

Il s’agit d’un livre néces­saire, et plus encore à chaque jour qui passe. Paral­lè­le­ment, les efforts de ceux d’entre nous qui combattent le système sont insuf­fi­sants. Qu’al­lons-nous faire ? « Ted Bundy ? Face ils gagnent, pile je perds – Le terrible dilemme des feministes. | L'air de rien… Traduit depuis The Terrible Bargain We Have Regretfully StruckPublié par Melissa McEwan le 14 août 2009 sur shakesville.com [Trigger Warning] C’est la réputation des féministes et aussi ma propre réputation cultivée depuis cinq ans grâce à ce blog, pourtant, non, je ne déteste pas les hommes. Beaucoup de misogynes détestent les femmes parce qu’un jour, une femme leur a fait un sale coup et ils s’en servent pour justifier leur haine de toutes les femmes. Et si je respectais cette règle-là, oui, j’aurais plein de raisons de détester les hommes. La plupart des lettres de menaces que je reçois vient d’hommes.

Mais je ne déteste pas les hommes, parce que je joue selon des règles différentes. Il y a aussi quelques hommes que je déteste probablement, des hommes pour qui j’ai un profond mépris, mais ce n’est pas parce qu’ils sont des hommes. Non, je ne déteste pas les hommes. Il serait cependant juste de dire que je n’ai pas facilement confiance en eux. Hé bien, je ne l’avais pas vu venir celle-là…

Les yeux noirs - Salut camarade sexiste ! Être un allié pour les... Badassafrofem | Afroféministe, Cis, ABL (AngryBlackLady), Pansexuelle option Sorcière. Si vous n'êtes pas prêt.e.s à remettre vos privilèges en question, tenez-vous à distance de ce blog! Un bruit de grelot… » Responsabilité affective. On parle beaucoup, dans le TransPédéGouineFéministe-World anarchisant, de relations affectives… On développe des outils rudimentaires pour relationner de certaines manières “autres” que le Couple-Famille-Labrador : non-exclusivité, polyamour, collectifs, etc.

Soit. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Mais d’une manière ou d’une autre, l’idée est la même : faire d’avantage, de manière durable. Avec “faire d’avantage” comme synonyme de “non-exclusivité, polyamour et autres trucs du genre” et “de manière durable” comme synonyme de “vague réflexion sur le consentement”. Et en général, ça s’arrête là. Ce qui me chagrine, dans toute cette histoire, c’est que finalement on parle assez peu de responsabilité affective. Ce qui, à mon sens, est une preuve de l’aspect libéral de la plupart des réflexions autour du relationnisme.

La relation, en tant que ressource, est épuisable et finie (ne serait-ce que pour des raisons matérielles de temps). Car oui, j’ai des attentes. Solène Hasse. Genre : état des lieux. La Vie des idées : « Gender studies », « théorie du genre », « théorie du gender », « théorie du genre sexuel » : les associations catholiques et les députés accablent ces théories de tous les maux, sans jamais les définir. Peut-on définir les gender studies, ou études de genre ?

Laure Bereni : L’expression « études sur le genre » (on parle aussi, indifféremment, d’« études genre » ou d’« études de genre ») s’est diffusée au cours des dernières années en France pour désigner un champ de recherche qui s’est autonomisé dans le monde académique depuis une quarantaine d’années, et qui prend pour objet les rapports sociaux entre les sexes. La première réaction que m’inspirent les discours des contempteurs du genre, c’est qu’il est faux de laisser penser qu’il existerait une théorie du genre. Ce label utilisé par les adversaires des recherches sur le genre laisse entendre qu’il existerait un corpus idéologique homogène et doté d’une stratégie politique déterminée.

Comment la testostérone vient aux hommes (et aux femmes aussi) «Effets du comportement de genre sur la testostérone chez les femmes et les hommes», annonce le titre de l’étude*. Minute: le mécanisme n’est-il pas censé fonctionner dans l’autre sens? La testostérone n’est-elle pas un facteur explicatif de certaines attitudes associées au genre masculin – forte compétitivité, agressivité marquée, moindre empathie? Les idées courantes vont globalement dans cette direction-là. Mais l’expérience réalisée par Sari M. van Anders, Jeffrey Steiger et Katherine L. Goldey, trio interdisciplinaire des universités du Michigan et George Washington, montre, au contraire, une «relation inversée»: plutôt que de hauts niveaux de testostérone engendrant des comportements considérés comme masculins, c’est le fait d’adopter ces comportements qui fait grimper le niveau de testostérone.

Déroulement de l’expérience: des comédiens des deux sexes sont recrutés pour jouer un monologue mettant en scène un acte de pouvoir (en l’occurrence, le licenciement d’un subordonné). La problématique de l'appropriation culturelle. [Cet article est une traduction de « What’s Wrong with Cultural Appropriation? These 9 Answers Reveal Its Harm »] Donc vous venez d’arriver à une soirée d’Halloween. Vous pensez porter un costume d’enfer, mais à la place de vous complimenter, quelqu’un vous dit que votre costume est de l’appropriation culturelle. Et vous pensez que cette accusation est ridicule. Vous ? Vous n’aviez pas d’intentions haineuses, donc vous ne voyez pas comment cela pourrait avoir un impact négatif. Si vous vous demandez quel est le problème à propos de l’appropriation culturelle, je vais vous l’expliquer. Poursuivez la lecture pour quelques explications sur pourquoi les gens pourraient s’énerver si vous empruntez quelque chose d’une autre culture.

Ce qu’est l’appropriation culturelle (et ce que ça n’est pas) Pour faire court : l’appropriation culturelle, c’est lorsque quelqu’un adopte des aspects d’une culture qui n’est pas la sienne. En d’autres termes, le contexte compte. 1. 2. 3. 4. 5. Est-ce un blanc ? 6. 7. Pretty Unnecessary. Taking beauty out of body positivity In the early 2000s, when I was a burgeoning fashionable fat girl, I stumbled across the LiveJournal community Fatshionista.

I loved seeing pictures of women my size or larger dressed in stylish, interesting, sexy clothes, embracing bright colors and form-fitting cuts, performing liberation and defiance. Even while I stayed on the outskirts of body positivity during my high school and college years, I still found a well of confidence and self-esteem that television commercials and women’s magazines never offered me. Today, a Google search for “body positivity” yields nearly 10 million hits, many of them grassroots online communities aiming to challenge prevailing notions of beauty. Even cosmetics companies are getting in on the act. Last year, an ad from the Dove Real Beauty campaign took social media by storm. Recently, a friend of mine—a fat, queer, thoroughly empowered babe—posted on Facebook: “I’m not pretty and I’m fine with that.” Sur le travail sexuel : une perspective féministe révolutionnaire.

Introduction Le débat actuel sur le travail sexuel parmi les féministes a davantage tendance à échauffer les esprits qu’à les éclairer. Les accusations de mauvaise foi fusent des deux côtés, les résultats de recherches sont mobilisés pour affaiblir la position adverse, même lorsque la validité de la recherche elle-même est limitée par ses méthodes et ses champs d’application. Les prises de position des travailleuses du sexe se voient accusées de chaque côté d’être naïves ou manipulées, selon la position respective que leur parole semble renforcer. Les féministes qui entendent défendre le droit des travailleuses du sexe à vendre des services sexuels affirment qu’un tel travail n’est pas si différent de la plupart des autres métiers de service fortement genrés.

Au cours de la dernière décennie, ce débat a été largement associé aux démarches pour légiférer sur le travail du sexe à partir d’objectifs féministes. La prostitution est-elle un service comme un autre ? Contrainte ou choix ? « Comprendre l’Empire » de Soral démonté. CASES REBELLES | This%20is%20Water.pdf. Humble dissertation sur la mine des gens qui passent. “Among all other thynges of this worlde I wyll that thou knowe a noble and mervaylous scyence that is called physonomy by the which thou shalt knowe the nature and condycyon of people.”

Secretum secretorum, Robert Copland, 1528. La calamité du spleen Contrairement à ce qui se dit dans certains romans anglais, chez les poètes approximatifs et dans les cahiers d’adolescents lugubres, les gens qui passent ne ressemblent jamais à des ombres. C’est là une idée qui se forme par accident chez les tempéraments un peu trop mélancoliques. Une fois qu’elle est installée, elle entraîne un relâchement de l’attention, un affaiblissement des facultés d’observation, et diminue la capacité à apprécier les contours. Le sujet attristé, tout absorbé qu’il est à triturer la pâte lugubre de son marasme intérieur, renonce à contempler autrui. Il marche sans rien attendre dans les squares, les galeries marchandes et les bibliothèques. Il faut combattre cette disposition, de plus en plus répandue dans nos villes. When A Neuro-Stimulation Company Failed, Pioneering Patients Were Paralyzed Again.

One night in 1982, John Mumford was working on an avalanche patrol on an icy Colorado mountain pass when the van carrying him and two other men slid off the road and plunged over a cliff. The other guys were able to walk away, but Mumford had broken his neck. The lower half of his body was paralyzed, and though he could bend his arms at the elbows, he could no longer grasp things in his hands. Fifteen years later, however, he received a technological wonder that reactivated his left hand. It was known as the Freehand System. A surgeon placed a sensor on Mumford’s right shoulder, implanted a pacemaker-size device known as a stimulator just below the skin on his upper chest, and threaded wires into the muscles of his left arm. On the outside of Mumford’s body, a wire ran from the shoulder sensor to an external control unit; another wire ran from that control unit to a transmitting coil over the stimulator in his chest. Mumford’s voice rises in astonishment as he tells the tale.

L'auteur doit-il gagner sa vie à écrire ? (digression) Qu’on ne s’attende pas à trouver ici autre chose que doute et incertitude. De mon côté, il n’était pas question de devenir écrivain, en 1980, après 4 ans de travail industriel, j’avais démissionné sur un coup de tête, puis fait délibérément 3 semaines d’intérim pour annuler la démission et toucher un peu de chômage, plus les 3 sous que j’avais mis de côté lors des déplacements à l’étranger, pour m’offrir un an avec cours de philo à Paris VIII (grande année avec la découverte pas à pas d’Adorno et de la logique de Hegel, plus les cours de Deleuze, Lyotard, Châtelet) et aussi des cours de musique (j’en ai au moins gardé un peu d’apprentissage du souffle). Mon premier livre a surgi en quelques nuits au bout de cette année, et du coup voilà 35 ans que ça dure. Est-ce que j’ai vécu de mon écriture ? Mais est-ce que ça m’aurait suffi ? Il y a une histoire de tout cela. La précarité de plus en plus hallucinante.

Alors oui, des choses basculent qui ouvrent à bien des incertitudes. Abrogation de la circulaire Chatel (circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012) La pétition que nous vous invitons à signer, individus ou collectivités, a été adoptée, sur la proposition du collectif MTE, à l’issue de la journée internationale contre l’islamophobie du 13 Décembre 2014.Rappelons que le collectif MTE s’est créé en 2011 pour combattre la discrimination à l’encontre des mères d’élèves portant un foulard lors des sorties scolaires. Cette discrimination a été confirmée par une circulaire de l’éducation nationale de mars 2012 qui lui donne un semblant de légalité. Les circonstances actuelles, avec le déchaînement parfois hystérique de l’islamophobie, y compris contre des enfants, ne font que renforcer la nécessité de signer et de faire signer cette pétition. Retrait de la circulaire Châtel Déclaration faite à l’issue de la journée internationale contre l’islamophobie, adoptée par les premiers signataires et l’ensemble des participants Nous demandons son retrait car elle est discriminatoire, elle ne vise en pratique que des familles musulmanes.

Comment Nolwenn s'est débarrassé de ses micro-comédons. Vous avez été nombreux à me demander pour cette année des photos avant-après ! Je commence avec Nolwenn, une lectrice qui partage gentiment de bons résultats sur ses micro-comédons. Je joins son témoignage et les photos. Plutôt motivant, non ? Avant joue droite Après joue droite » Bonjour Emanuelle et… très bonne année à toi !!! A priori elle est déjà pleine de projets, alors je te souhaite qu’ils aboutissent et que le blog et la boutique continuent à faire un tabac !

De mon côté, si tu le veux bien, en ce début d’année j’ai envie de faire un petit bilan de ce début de route en ta compagnie. Aujourd’hui je suis TRES satisfaite de l’amélioration de mon acné sur le visage, et assez sur mon décolleté. Encore tous mes vœux les meilleurs. A bientôt ! Avant joue gauche Après joue gauche A propos Emanuelle Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Comprendre les enjeux politiques et économiques du génocide en cours en RDC (République Démocratique du Congo) | Chronik de Nègre(s) Inverti(s) A nous le temps des sorcières, par Naïké Desquesnes (Le Monde diplomatique, septembre 2014) Au Canada, une industrie comme chez elle, par Ulysse Bergeron et Jean-François Nadeau (Le Monde diplomatique, décembre 2013)

Le camion et la poupée : jeux de singes, jeux de vilains. Le design des programmes | Thèse Anthony Masure. Intimité+Extimité sur les réseaux sociaux. Picturing Pyrotechnics. «The New York Times» ou quand l'empire contre-attaque. There Is No ‘Healthy’ Microbiome. La Vie des idées. Nourrir ses démons : Utilisez la sagesse ancienne pour résoudre vos conflits intérieurs - Tsultrim Allione. Communs / Commons. Bernard Stiegler : « Le marketing détruit tous les outils du savoir » - Société de consommation - Basta !