background preloader

Apprendre à apprendre

Facebook Twitter

Ton style d'apprentissage. Mémorisation : trouver sa stratégie. Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon.

Mémorisation : trouver sa stratégie

C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même. Pourquoi ? Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours.

Comment apprendre efficacement ? Les méthodes qui ne fonctionnent pas... ou pas toujours ! Le système éducatif français est encore beaucoup tourné vers l’apprentissage de sujets spécifiques, par exemple les tables de multiplication, la conjugaison, ou encore les intégrales.

Comment apprendre efficacement ? Les méthodes qui ne fonctionnent pas... ou pas toujours !

Cependant, si emmagasiner des connaissances peut être important, apprendre à apprendre est l’est encore plus. Ainsi, des chercheurs en psychologie cognitive ont évalué des méthodes d’apprentissage, telles que la relecture des notes prises, la confection de résumés, l’auto-évaluation. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! D'un point de vue clinique et physiologique, plusieurs observations nous incitent à penser que la mémoire à long terme engloberait différents types de mémoire.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Par exemple, certaines amnésies affectent certains types de souvenirs et pas d'autres. De même, on a découvert que différentes structures cérébrales étaient spécialisées dans le traitement de différents types de souvenirs. L'une de ces distinctions qui apparaissent comme des plus fondamentales est celle que l'on fait entre les mémoires explicites (ou déclaratives) et celles qui sont implicites (ou non-déclaratives), selon que l'on peut ou non en exprimer verbalement le contenu. Traditionnellement, les études se sont concentrées sur la mémoire explicite où nous pouvons nous rappeler consciemment les faits et les choses.

On demande par exemple à quelqu'un de mémoriser un matériel donné (liste de mots, images, etc.) qu'il doit ensuite se remémorer verbalement. La mémoire explicite est quant à elle souvent subdivisée en. Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées. Comment mémoriser mes cours ?

Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées

Comment retenir du vocabulaire anglais ? Des formules de mathématiques ? Des théorèmes de physique ? Essayez les répétitions espacées ! Voilà le genre de question qui hante le cerveau des étudiants de tout âge et de toute condition ! La courbe d’oubli d’Ebbinghaus En 1885, Hermann Ebbinghaus publiait son livre « La mémoire. Courbe d’Ebbinghaus Cette courbe montre sans pitié que nous apprenons très vite. Si on étudie un sujet à fond, une seule fois, sans révision, il est impossible de retenir à long terme. Cela explique aussi pourquoi les étudiants qui s’y prennent à la dernière minute peuvent réussir un examen le lendemain ou le surlendemain. L’impact des répétitions espacées sur la mémoire à long terme Alors, est-ce sans espoir ? Non. Cette théorie suppose que, lorsque nous étudions quelque chose de neuf, nous en retenons la majeure partie pendant un temps très court. Impact des répétitions espacées Que se passe-t-il lors de ces répétitions ? 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre.

Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ? Comment éviter de bachoter ? Comment mémoriser durablement ? Quelles sont les méthodes efficaces pour réviser ? Une élève de 5° que j’aide scolairement m’a récemment dit : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien.

Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Vénus joue, s’amuse avec les billes de mercure. 4. 5. La memoire de travail a l ecole. Quelles technologies pour apprendre à apprendre. Il n'y a pas de questions plus récurrentes (et plus lassante, il faut bien le dire) que celle de l’introduction des nouvelles technologies au sein de l'école.

Quelles technologies pour apprendre à apprendre

Quel peut être leur apport, et surtout, leur valeur pédagogique ? Nous permettront-elles d'apprendre différemment ? Dans les lignes qui vont suivre, on s'éloignera toutefois des débats - souvent rageurs - qui agitent les pédagogues ces temps-ci : on n'évoquera pas l'introduction des tablettes, de l'internet, des smartphones. On n'abordera même pas la question de l'apprentissage du code, du moins sous sa forme classique. Ni le bilan de l'apport des nouvelles technologies sur l'éducation (si ce n'est pour rappeler, qu'il n'est pas très brillant, comme nous le soulignons déjà ou comme le soulignait récemment un rapport Pisa et dans les classement de John Hattie sur les facteurs qui favorisent la réussite scolaire, aucun n'évoque des questions technologiques).