background preloader

CNV communication non violente

Facebook Twitter

10 pièges à éviter lorsqu’on commence à appliquer la CNV. La CNV, ou Communication Non Violente, est une démarche qui vise à améliorer notre relation à nous-même et aux autres, créée dans les années 60 par Marshall Rosenberg.

10 pièges à éviter lorsqu’on commence à appliquer la CNV

Cette méthode remporte de par le monde un succès grandissant, ce dont je ne peux que me réjouir. ( Vous en aurez une présentation par ma chère amie Isabelle Padovani en cliquant ici, et par Marshall Rosenberg en regardant cette vidéo) Ayant fait dix années de formation à la CNV, et côtoyant nombre d’adeptes de cette pratique, je pense avoir le recul nécessaire pour pointer les écueils où peut nous emmener un usage maladroit de la CNV. Comment retrouver l'estime de soi. Marshall Rosenberg - Eduquer sans récompense ni punition - CNV Communication NonViolente - NVC.

L'intériorité citoyenne: Thomas d'Ansembourg at TEDxLouvainLaNeuve 2013. Cnv. Communication non-violente. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communication non-violente

La girafe est une métaphore de la Communication NonViolente La Communication NonViolente[1] (CNV) est la traduction d'une marque déposée. C'est un langage élaboré par Marshall B. Rosenberg. Selon son auteur, ce sont « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant »[2]. Le Centre pour la Communication NonViolente (The Center for Nonviolent Communication, CNVC)[6] parle également d'une « communication consciente » dont les caractéristiques principales sont l'empathie, l'authenticité et la responsabilité.

Apprendre à observer sans juger en CNV. Marshall estime que la faculté d’observer sans juger est fondamentale et constitutive de la communication non violente.

Apprendre à observer sans juger en CNV

Si nous pensons avec des images bon/ mauvais, approprié/ inapproprié, trop ceci/ trop cela, alors nous ne voyons plus le réel mais seulement des images d’ennemi. L’observation consiste à attirer l’attention sur des faits, à cite directement les propos de l’interlocuteur sans jugement, supposition ni diagnostic Par exemple, quand on dit que quelqu’un s’est mis en colère, c’est une traduction non neutre de la situation : peut-être que la personne avait peur et n’était pas en colère. Avec leurs oreilles de girafe, les humains n’entendent plus les insultes, commentaires blessants ou reproches mais seulement deux mots : S’il-te-plaîtMerci Le chacal contrôle les autres en jouant sur leur sentiment de culpabilité.

Langage chacal non verbal : quand le chacal préfère se taire mais veut tout de même montrer son opposition, son agacement. De la blessure non écoutée au symptôme. Dans son livre « Je t’en veux, je t’aime« , Isabelle Filliozat propose de comprendre comment nos propres blessures émotionnelles remontant à l’enfance peuvent avoir des répercussions sur nos vies d’adultes, et en particulier sur nos relations avec nos enfants.

De la blessure non écoutée au symptôme

Les humains sont équipés d’outils de guérison face aux épreuves de la vie : les émotions et l’élaboration mentale. Ce ne sont pas les frustrations, les difficultés qui marquent les enfants dans leur chair mais l’impossibilité de s’en réparer quand le recours à ces outils est empêché. Isabelle Filliozat décrit le processus en 7 étapes menant de la blessure (frustration, paroles blessantes, coups, humiliation…) au symptôme : Peut-on éviter à nos enfants des traumatismes émotionnels ? On ne peut pas éviter toutes les blessures mais on peut être des parents conscients, attentifs et à l’écoute.

Peut-on éviter à nos enfants des traumatismes émotionnels ?

A partir du moment où nous sommes capables de nous connecter à ce qui touche l’enfant, à ce qui l’anime, à son élan vital, certaines blessures pourront être atténuées, voire évitées car l’enfant pourra parler des chocs qu’il a connus. Les grands principes de l'éducation bienveillante en vidéo. Je vous propose de regarder cette vidéo Eduquer sans violence dans laquelle Valérie Orvain du site Grand’Dire Ensemble expose les grands principes de l’éducation bienveillante.

Les grands principes de l'éducation bienveillante en vidéo

Blog - www.maparentalite.fr. 2. nov., 2015 Souvent nous utilisons la négation dans notre communication, et surtout avec nos enfants.

Blog - www.maparentalite.fr

Ce qui est drôle c'est que le cerveau lui, visualise l'action de la phrase et ne comprend pas la négation. Vous dites à votre enfant, ne cours pas ! Et son cerveau va lui envoyer l'image de lui en train de courir et ne retiendra que l'action de cette phrase. C'est à ce moment là, que nous pouvons nous écrier, "mais il fait exprés, je viens de lui dire de ne pas le faire! " Préferez la formule positive, ne cours pas, devient marche doucement. C'est en effet de cette manière que fonctionne notre cerveau, il a besoin de formulations positives pour passer ensuite à l'action. L'amour est le carburant de l'enfant : voici comment remplir son réservoir. Isabelle Filliozat nous livre de précieux conseils pour lever le doute et poser un cadre aimant propice à l’épanouissement de nos enfants.

L'amour est le carburant de l'enfant : voici comment remplir son réservoir

Le besoin d’amour et les preuves d’amour On peut aimer profondément une personne et ne jamais lui dire ou lui montrer, tellement nous avons été habitués à cacher nos sentiments au fil des années. Nous pensons que c’est évident…et nous nous trompons ! Les enfants (comme les adultes d’ailleurs) ont besoin de preuves d’amour pour se sentir en sécurité et s’épanouir.

Isabelle Filliozat évoque ce réservoir d’amour, concept que tout le monde comprendra. Comment remplir le réservoir d’amour de votre enfant. La CNV : un outil collaboratif par excellence - R-éveil. Nous pouvons résumer le processus de la CNV (communication non violente) en quelques mots : une intention, une attention à quatre éléments, pour favoriser la connexion entre êtres humains selon deux modalités qui vont permettre le dialogue : l’expression sincère et l’écoute empathique.

La CNV : un outil collaboratif par excellence - R-éveil

L’intention de la CNV est de créer une qualité de relation au sein de laquelle les besoins de chacun sont pris en compte de manière pacifique. Elle repose sur la conscience de l’interdépendance qui relie les individus et de l’impossibilité de satisfaire durablement ses besoins au détriment de ceux des autres (ou d’autres formes de vie). 1-Les faits auxquels nous réagissons : Nous nous en tenons à ce que nous observons, ce qui est parfois un défi.

Pourtant, comme le dit le philosophe indien Krishnamurti « Observer sans évaluer est la plus haute forme de l’intelligence humaine ». Communication non violente : le journal d'une apprentie girafe.