background preloader

Agriculture-zone aride

Facebook Twitter

« On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare. Access Agriculture. Produire plus avec moins - Manioc. Comment rendre la production intensive de manioc plus productive, rentable et durable, grâce au modèle d’agriculture de la FAO «Produire plus avec moins».

Produire plus avec moins - Manioc

L’explosion de la demande en manioc offre aux agriculteurs la possibilité d’intensifier la production et d’améliorer leurs revenus. Mais le passage à une monoculture intensive comporte des risques, notamment la recrudescence des organismes nuisibles et des maladies et l’appauvrissement des sols. L’application du modèle d’agriculture «Produire plus avec moins» fondé sur une approche écosystémique permet aux planteurs de manioc d’exploiter pleinement le potentiel du manioc, c’est-à-dire d’obtenir des rendements plus élevés, de lutter contre la pauvreté rurale et de contribuer au développement économique national, tout en évitant les risques inhérents à l’intensification. 1. Le manioc: une culture du XXIe siècle 2. 3. 4. 5. 6. Protéger le manioc avec un pesticide est bien souvent inefficace et n'est presque jamais économique. Terrafrica.zaloni.net.

Coton

3.2 Agriculture en sol aride. Table des matières - Précédente - Suivante 3.2 Agriculture en sol aride L'aménagement des bassins versants dans les zones arides des pays en développement doit servir à l'agriculture et en particulier à la production vivrière sur des parcelles individuelles ou villageoises.

3.2 Agriculture en sol aride

Bien que la mise en valeur des eaux souterraines puisse être dans certaines zones un aspect important du développement de la petite agriculture, il est rare que l'eau souterraine soit une ressource renouvelable dans les terres arides. L'aménagement des bassins versants est essentiellement axé sur la conservation du sol et sur la mise en valeur des ressources renouvelables. L'aridoculture est une stratégie de culture non irriguée dans des zones semi-arides qui reçoivent entre 300 et 500 mm de précipitation annuelle.

. • Jachère d'été: Cette technique a été mise au point dans l'ouest des États-Unis où la production annuelle de blé était très différente d'une année sur l'autre. John Libbey Eurotext. Auteur(s) : Éric Roose, Georges De Noni Institut de recherche pour le développement (IRD), BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, France <roose@mpl.ird.fr> <denoni@mpl.ird.fr> Les premiers explorateurs qui débarquèrent en Afrique tropicale, en voyant l’abondance de la végétation sous forêt, pensèrent que les sols devaient y être particulièrement riches.

John Libbey Eurotext

Mais ils déchantèrent rapidement, car une fois la terre défrichée, les rendements des cultures baissèrent en quelques années. Dans son livre Afrique, terre qui meurt, Harroy [1] avait déjà décrit les deux causes de la dégradation rapide de la fertilité des sols africains : la minéralisation rapide de l’humus sous les climats chauds et humides et l’érosion des sols dénudés soumis aux pluies diluviennes. L’érosion a donc été observée très tôt, mais les recherches ne commencèrent vraiment que vers les années 1950. John Libbey Eurotext : Éditions médicales et scientifiques France : revues, médicales, scientifiques, médecine, santé, livres.

Plateforme et ressources - ALIMENTERRE. COMPOST&HUMUS. Désertification Quelques 70% des 5,2 milliards d’hectares de sols arides utilisés pour l’agriculture ou 30% de la surface émergée du globe sont dégradés et menacés de désertification.

COMPOST&HUMUS

L’agriculture intensive fragilise les couches supérieures du sol dont la dégradation libère le carbone. Sachant que 1500 milliards de tonnes de carbone sont contenues dans les sols à moins d’un mètre de profondeur, la protection des sols est une priorité face au réchauffement climatique. La dégradation, l’érosion des sols, la désertification sont les conséquences d’une agriculture intensive productiviste qui a atteint ses limites et à montrer son incapacité à nourrir suffisamment les populations locales. « Le terme désertification désigne la dégradation des terres dans les zones arides, semi arides et sub-humides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines » UN CCD art 1er a. La désertification a également de graves conséquences pour la nature.

Apiculture

Opérateurs. Projets. Agro-foresterie. Irrigation.