background preloader

Vie d'enseignant

Facebook Twitter

Un prof peut changer une vie. A quoi servent les profs ?

Un prof peut changer une vie

Vincent Rémy, rédacteur en chef de Télérama, répond dans un nouveau livre, à travers le témoignage de 20 personnalités : un professeur peut changer une vie. Des personnalités aussi différentes que Robert Badinter, Aurélie Filippetti, Sophia Aram ou François Pinault témoignent de ces rencontres qui sont devenues des tournants. Tous ressentent une dette envers un enseignant qui a contribué de façon déterminante à leur avenir. Etre enseignant c'est faire quelque chose de sa vie...

Pour moi, au début des années 1970, c'était Mlle Chupin, ma professeure de français de seconde. Ce sont 20 rencontres de ce type que Vincent Rémy réunit dans "Un prof a changé ma vie" qui parait à l'occasion de la rentrée. Evidemment ce livre ne peut pas nous faire oublier le poids des pesanteurs sociales. Vincent Rémy : " Il se passe des choses durant une année de classe " Vous êtes rédacteur en chef de Télérama, un magazine très lu par les enseignants.

Pas du tout. L'éducation positive: Claire Blondel at TEDxLyon. Untitled Document. Albert Jacquard, extrait de "L'héritage de la liberté" « Educare » ou « educere » Mais que signifie "éduquer" ?

Untitled Document

La réponse du dictionnaire, Larousse ou Robert, est révélatrice : ce verbe viendrait du latin educo, educare. Et, en effet, le dictionnaire latin-français consulté nous apprend que educo, -are signifie «nourrir, instruire». Mais surtout, il nous révèle un autre verbe dont la première personne du présent est identique, educo, mais dont l'infinitif est educere ; il ne s'agit plus de nourrir, mais de e-ducere, c'est-à-dire «conduire hors de», et en particulier, conduire hors de soi-même.

L'objectif premier de l'éducation est évidemment de révéler à un petit d'homme sa qualité d'homme, de lui apprendre à participer à la construction de l'humanitude et, pour cela, de l'inciter à devenir son propre créateur, à sortir de lui-même pour devenir un sujet qui choisit son devenir, et non un objet qui subit sa fabrication. Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance.

La science était simple et claire quand les savants savaient...

Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance

Elle est plus complexe aujourd'hui et parfois obscure, alors que les savants ignorent jusqu'à l'étendue de leurs propres connaissances. Leur savoir, tandis qu'il s'enrichissait, s'est émietté, fragmenté en une multitude de territoires de pouvoirs spécialisés : les disciplines scientifiques. Le savoir en est-il pour autant mieux partagé ? On peut en douter. La compétition internationale des laboratoires publics et privés, les enjeux industriels, créent des rapports de force et de confidentialité qui ferment des secteurs entiers à la communication scientifique et à l'enseignement. Aujourd’hui, l’évolution scientifique et technique se caractérise par une grande complexité. Mais l’important est la coordination de ces médias afin d’offrir une réelle approche multidimensionnelle adaptée à la complexité des thèmes en question.

La diffusion de l’information scientifique dépend aussi du niveau des publications. La relation prof-élève : un jeu de domination. La relation prof-élève est un jeu d’influence dont peur et pouvoir sont les pions et les règles du jeu dictées par les émotions.

La relation prof-élève : un jeu de domination

Qui est le maître du jeu ? Vers une définition subjective de la peur La peur est une crainte, une inquiétude ressentie face à un danger, une situation présente ou à venir. La peur est une émotion d’anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel. Prof vs élève : qui a le pouvoir ? Enseigner aujourd'hui ? Le titre de cet exposé est : « Enseigner aujourd'hui ?

Enseigner aujourd'hui ?

». Avec un point d'interrogation. Je vais tenter de l’expliciter. L’enseignement, aujourd’hui est mis en cause. Je décrirai des faits et essaierai d’apporter quelques propositions dont nous discuterons ultérieurement. Enseigner signifie des choses différentes pour nous tous. Voilà pour moi, les trois grands fondements de l'éducation. Pourquoi ce titre au mode interrogatif ? Enseigner devient difficile, délicat. Des contraintes temporelles : le conflit entre le temps réel de la télévision et du monde qui va de plus en plus vite, et celui du temps de l'école.

Je vais développer cinq points principaux. 1- En premier lieu, les enjeux et les contraintes de l'enseignement aujourd'hui. Je résume ces enjeux en trois points: le temps, l'espace, et l'autorité. D'abord le temps. La télévision mondiale a créé la notion de temps réel, d'instantanéité des évènements. En effet, on ne peut pas zapper l’école. 3- Les méthodes et les contenus.