background preloader

Egalité

Facebook Twitter

Quiz "égalité filles-garçons" réactualisé. Le Quiz égalité filles-garçons permet aux enseignants-e-, aux CO-P, aux membres des équipes éducatives et plus généralement aux professionnels de l’orientation et de l’insertion, d’aborder de façon ludique la question de l’égalité des sexes dans la construction des parcours scolaires et professionnels. Cette problématique est ainsi abordée de manière à faciliter le travail sur les représentations sexuées liées aux métiers. Le Quiz égalité filles-garçons a été le fruit d’une étroite collaboration entre la Mission Générale d’Insertion (MGI) - remplacée aujourd’hui par la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) - de l’Académie de Toulouse et l’Onisep Midi-Pyrénées. Adapté en 2009, à partir du Quiz égalité hommes femmes réalisé par l’Onisep Franche-Comté, cette mallette pédagogique s’adresse plus particulièrement aux élèves des dispositifs MLDS, aux élèves de SEGPA (Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté), mais aussi aux collégiens.

Objectifs Utilisation. Chauffeur poids lourd. FEMMES Chauffeurs Poids lourd. Femmes de métier: Laetitia Beckers (maçonne) Une répartition déséquilibrée des professions entre les hommes et les femmes. 11 décembre 2014 - La quasi totalité des aides à domicile sont des femmes, contre 2 % des ouvriers du bâtiment. Les femmes demeurent cantonnées aux métiers dits féminins. La participation des femmes au marché du travail ne cesse d’augmenter depuis les années 1960.

Elle approche désormais celle des hommes : en 2012, 47,7 % des travailleurs sont des travailleuses. Toutefois, elles n’occupent pas les mêmes emplois que les hommes et elles ne travaillent pas dans les mêmes secteurs. Où travaillent les femmes ? Les femmes sont surreprésentées dans les professions incarnant les « vertus dites féminines » (administration, santé, social, services à la personne) : 97 % des aides à domicile et des secrétaires, 90 % des aides-soignants, 73 % des employés administratifs de la fonction publique ou encore 66 % des enseignants sont des femmes. Des métiers encore réservés aux hommes Photo / © manipulateur - Fotolia.com. Outils égalité filles-garçons. ¡Basta! cortometraje bullying acoso escolar. Estudio de la película Después de Lucía | En la sombra de la profesora de español. Entrevista de la actriz. Bande-annonce Después de Lucia - Después de Lucia Bande-annonce VO.

Entrevista de Michel Franco. Déclaration universelle des droits de l'homme. Haut de page Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre. Ce document fondateur continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration, et pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme. Pour aller plus loin Droits des enfants, des femmes, des minorités... Découvrez ce que fait l'ONU pour promouvoir les droits de l'homme pour tous : L'ONU et les droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression. Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations. Article premier 1. 1. Loi du 29 juillet 1881 - Article 33.

L'injure commise par les mêmes moyens envers les corps ou les personnes désignés par les articles 30 et 31 de la présente loi sera punie d'une amende de 12 000 euros. L'injure commise de la même manière envers les particuliers, lorsqu'elle n'aura pas été précédée de provocations, sera punie d'une amende de 12 000 euros.

Sera punie de six mois d'emprisonnement et de 22 500 euros d'amende l'injure commise, dans les conditions prévues à l'alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent l'injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap. En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner : Que dit la loi. Vous avez aimé cet article ?

Partagez le sur votre réseau ! Les discriminations, on l’a vu, sont des comportements faisant preuve d’une inégalité de traitement fondée sur un critère objectif qui génèrent un jugement de valeur négatif. Depuis peu, la loi punit certaines formes de discriminations, mais pas toutes. Il faut faire la différence entre celles qui sont « prohibées » (c’est-à-dire interdites par la loi et donc passibles de poursuites), et celles qui, pour l’instant, n’expose pas à des sanctions. Les comportements qui ne sont pas des discriminations visées par la loi Tout comportement discriminatoire n’est pas une discrimination prohibée. Par ailleurs, tout comportement violent ou abusif n’est pas puni comme une discrimination au regard de la loi, même lorsqu’il touche un des critères prohibés par la loi. Les comportements qui sont des discriminations visées par la loi Les sanctions. 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d'adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations.

Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, sa religion, ses convictions, son âge, son handicap, son orientation ou identité sexuelle, son sexe ou son lieu de résidence, une personne est traitée de manière moins favorable qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne l'aura été dans une situation comparable. Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d'entraîner, pour l'un des motifs mentionnés au premier alinéa, un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d'autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés.

La discrimination inclut : 2° Le fait d'enjoindre à quiconque d'adopter un comportement prohibé par l'article 2. Sofie Peeters - Femme de la rue (Bruxelles)