background preloader

Personnes négatives

Facebook Twitter

Se préserver des manipulateurs. Management toxique. Je résiste aux personnalités toxiques. Relations toxiques : comment les gérer. La preuve n’est plus à apporter : le domaine relationnel joue un rôle décisif dans le développement d’une vie épanouie et dans l’apparition du bonheur.

Relations toxiques : comment les gérer

Le problème, c’est qu’il est impossible de composer son environnement uniquement de personnes qui nous permettent de renforcer notre confiance en nous ou notre estime personnelle. Non, il nous faut faire avec nos détracteurs, ces personnes qui ne nous souhaitent pas que du bien. Et c’est là que la définition des relations toxiques prend toute sa dimension : ces dernières sont des échanges, des liens que nous tissons avec des individus qui ont pour désir de nous contrôler, nous manipuler, nous utiliser en profitant de moments de faiblesse ou d’une supposée infériorité. Ces individus n’ont pas de scrupules et ne pensent que rarement à autre chose que leur propre intérêt. C’est le genre de personnes prêtes à saboter votre existence pour s’assurer que vous ne connaîtrez pas la réussite.

La raison de leur acharnement ? Les relations toxiques. Les personnalités toxiques. Les personnes toxiques sont celles qui volent votre énergie et vous dévorent jusqu’à vos racines.

Les personnalités toxiques

Celles qui ne vous encouragent jamais et vous tiennent en état de dépendance. Celles qui vous assènent un coup de pied en lieu et place d’un soutien. Celles qui voient toujours le verre à moitié vide et noircissent votre horizon. Celles qui prennent votre temps et volent vos rêves… Il est étonnant de parler de toxicité pour une personne. Bien se connaître pour se valoriser et valoriser les autres Toutes les personnalités sont potentiellement bonnes. L’impact bénéfique de la pensée positive. Personnes négatives.

Billet de Celestine Chua of The Personal Excellence Blog « Les gens qui sont les plus durs à aimer sont ceux qui en ont le plus besoin. » ~Peaceful Warrior Avez-vous jamais interagi avec des personnes négatives ?

Personnes négatives

Si vous l’avez fait, vous savez que l’expérience peut être vraiment déprimante. J’avais une ex-collègue qui était très négative. Dans nos conversations, elle se plaignait infiniment de ses collaborateurs, de son travail et de sa vie. La première fois que nous avons eu une réunion, je me suis sentie très épuisée. La même chose s’est produite les fois suivantes où nous ont parlé. Après quelque temps, je me suis rendue compte que j’avais besoin de mettre au point un plan d’action pour interagir avec les personnes négatives. Ayant cela à l’esprit, j’ai alors fait du brainstorming sur la meilleure approche pour interagir avec les gens négatifs. Finalement, j’ai développé plusieurs étapes clés pour manager efficacement les gens négatifs.

Pour commencer, essayez de changer de sujet. Narcissique, machiavélique, psychopathe : la triade noire des traits de personnalité. Dans ce numéro L'essentiel - Le narcissisme, le machiavélisme et la psychopathie forment ce que les psychologues nomment la triade noire.

Narcissique, machiavélique, psychopathe : la triade noire des traits de personnalité

Les individus dotés de ces traits de caractère ont un comportement égocentrique et sans scrupule. - Malgré tout, ils fascinent et ont parfois la réputation d'être des patrons efficaces et de grands séducteurs. - La réalité est plus contrastée. L'auteur Frieder Wolfsberger est journaliste scientifique à Berlin. Le premier est arrogant et imbu de sa personne, le second agressif et brutal, le troisième sournois et avide de pouvoir.

Ces collègues toxiques qui nous pourrissent la vie au travail. On ne vous apprend rien en disant que côtoyer certaines personnalités au bureau n'a rien d'une partie de plaisir.

Ces collègues toxiques qui nous pourrissent la vie au travail

Il y a ce collègue (énervant) qui se plaint pour absolument tout, de la clim' au prix de la cantine, cet autre (horripilant) qui lance des petites phrases assassines en réunion ou encore celui (insupportable) qui s'entête à rendre ses propales en retard et nuit au travail de toute son équipe. Mais il y a des collaborateurs qui, loin d'être casse-pieds ou incompétents, apparaissent au contraire avenants, souriants et efficaces mais pourrissent littéralement l'ambiance au travail en faisant du quotidien de leurs voisins d'open space un cauchemar.

Leur nom ? Les "toxifiers", ou personnalités toxiques. Nommés ainsi par la psychologue allemande Heidrun Schüler-Lubienetzki, les toxifiers peuvent tout aussi bien être de simples employés de bureau que se glisser dans le costume du PDG. Les toxifiers, ces pervers narcissiques d'open space Le mauvais management, terreau des toxifiers. Les humains, ces singes agressifs. Le carnage perpétré à Alep, en Syrie, ces jours-ci, nous montre combien l’humain est capable d’une brutalité destructrice envers ses semblables.

Les humains, ces singes agressifs

Mais d’où l’humain tire-t-il cette agressivité sanguinaire ? L’éternel débat entre l’inné et l’acquis n’a toujours pas fourni la réponse, mais dans la revue Nature de cette semaine, des chercheurs espagnols démontrent à l’aide de modèles statistiques de la biologie évolutive que l’humain a vraisemblablement hérité de ses proches ancêtres, les singes, d’une certaine propension à la violence meurtrière envers ses congénères, et que cette violence est même plus grande que celle de la moyenne des mammifères. Ces chercheurs indiquent aussi que l’organisation sociopolitique de certaines sociétés peut modifier, voire dompter cette tendance innée à la violence. 2% de décès.