background preloader

Travail psy

Facebook Twitter

Le langage des MAINS (Partie II) Bonjour à tous, j’espère que vous avez passé un agréable week-end, et que vous êtes prêts pour une nouvelle semaine de dure labeur… Mais ne parlons pas de choses qui fâchent, voyons plutôt la suite de l’apprentissage du langage des mains grâce à ce nouvel article : Le langage des MAINS Partie II (le retour de la suite qui contre-attaque).

Le langage des MAINS (Partie II)

Plus sérieusement voici d’autres gestes manuels courants et significatifs : 3 gestes traduisant l’angoisse: Votre interlocuteur se passe l’index sur le cou, laissant apparaitre son angoisse face à la situation. La demoiselle en face de vous qui reproduit ce geste vient d’échapper à une frayeur ! Une situation préoccupante angoisse votre amie, un sentiment archaïque de peur lui remonte à la gorge. L’index barbichette Il s’agit là d’un geste traduisant un scepticisme latent.

L’ostéopathie & Le langage émotionnel du corps. By Published:22 mai 2012Posted in: Définir et expliquerTags: corps, émotionnel, émotions, lésions, vertèbres Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime, et quel meilleur terrain le corps pouvait-il choisir à part lui-même?

L’ostéopathie & Le langage émotionnel du corps

Le corps humain esr doté d’une mémoire émotionelle infaillible. Le corps n’oubli pas et ne sait pas mentir. En fait, le corps humain est comme un livre: il se lit avec les mains que l’ostéopathe utilisera pour détecter les tensions tissulaires. Parlez moi de MOI. Quelques petites graines à planter pour cultiver l'estime de soi. L’estime de soi, est un aspect central de la personne.

Quelques petites graines à planter pour cultiver l'estime de soi

Très étudié et boosté chez nos voisins américains (vous trouverez énormément de littérature sur le “Self-esteem”, dont d’ailleurs “Self-esteem is a family affair” que je recommande aux parents), le sujet de l’estime de soi prend maintenant le devant de la scène en Europe. “Le monde ne vous estime jamais plus que vous ne le faites.” Sonja Henie L’estime de soi c’est quoi ? L’estime de soi correspond à la vision que l’on a de soi, à ce que cette vision nous inspire et à comment on pense que les autres nous perçoivent. L’amour de soi se met en place dans l’enfance, en fonction de la qualité des signes de reconnaissance reçus à cette époque. Elle n’est pas constante chez tous les individus, elle dépend des contextes (par exemple : une personne peut avoir une bonne estime d’elle-même au niveau professionnel mais pas dans sa vie familiale). D’autre part, être sûr de soi n’est pas synonyme d’estime de soi.

Donnez du sens à vos actions. Les 15 chantiers fontamentaux de la confiance en soi. Avoir confiance en soi c’est savoir reconnaitre en soi-même des qualités essentielles, des capacités, pour agir efficacement, de façon appropriée dans les circonstances importantes et franchir ainsi les obstacles de la vie notamment en allant au-delà de sa peur.

Les 15 chantiers fontamentaux de la confiance en soi

Elle est un des piliers de l’estime de soi (avec la vision de soi et l’amour de soi). Elle est ainsi une conscience et peut donc être développée, même à l’âge adulte. Je vous propose donc 15 chantiers et vous invite à les lire puis à prendre le temps de la réflexion. Identifiez notamment ce que vous allez changer dans votre façon de faire, dans vos habitudes, comment et quand vous allez mettre en place ce changement. 1. Faites le point sur vos compétences, vos capacités et sur ce que vous aimez faire (vous pouvez pour cela utiliser le modèle des niveaux logiques de changement par exemple). 2. Votre système de croyance et vos valeurs vous aident-ils à avoir confiance en vous ? 3. 4. 5. 6. 7.

Bandura

Compétences. Zimmerman. Pages.infinit.net/grafitis/PDF/Voc1/Erickson_vieillissement.pdf. Les compétences du développement cognitif. Francis Tilman & Dominique Grootaers, Le GRAIN asbl, 18 novembre 2009 Dans l’article précédent, nous expliquions que l’émancipation requérait l’exercice efficace de l’intelligence et que cette dernière requérait à son tour l’entraînement des mécanismes intellectuels de base et le développement des capacités cognitives1.

Les compétences du développement cognitif

Afin de permettre à ceux que la formation scolaire n’a pas outillés pour cette pratique intellectuelle d’acquérir, eux aussi, ces outils, nous préconisions des formations sur le thème d’apprendre à apprendre. Dans cet article, nous voudrions dresser un tableau des différentes dimensions du développement cognitif et donc présenter les compétences à développer chez les victimes du système scolaire et les groupes sociaux dominés en général pour qu’ils puissent à leur tour devenir autonomes et acteurs sociaux de leur vie. L’objectif suivant est de proposer des démarches qui permettent d’atteindre ces différentes compétences. Un préalable : maîtriser le langage Mémoriser.