background preloader

Salle du futur

Facebook Twitter

ECOL@B by erichitier37 on Genially. Transcription Eric Hitier Ecole de Druye (37) Projet n° 1 Espace n° 2 Projet n° 2 Espace n° 1 Espace n° 3 ÉcosystèmeFabLab numériqueOpenSpace coopératif 3. 2. 1. 4. Xavier Garnier :@XG_lp2i 1. 1. 1. 1. 1. 1. 1. 1. 1. 1. Un lieu unique de travail où plusieurs espaces cohabitent. La salle de classe du futur à Grenoble École de management. L’école de commerce iséroise abrite depuis fin 2012 le premier PRS (point relais SMART technologies) pour l’enseignement supérieur. Un véritable “laboratoire” pédagogique. La salle de classe du futur imaginée par SMART et Grenoble École de management. // © SMART et Grenoble École de management. Trois TBI (tableaux blancs interactifs), une dalle interactive à stylet, un câble de lancement automatique : voici de quoi est équipée la salle vitrée de 18 m2 prêtée par Grenoble École de Management et dont le matériel, d’un montant d’environ 25.000 €, a été fourni par SMART.

“Showroom” régional de SMART, l’école de commerce de Grenoble l’utilisera, quant à elle, essentiellement pour former ses enseignants au maniement des outils numériques : “L’objectif est d’expérimenter afin d’optimiser les cours et faire de l’élève l’acteur de sa formation”, explique Jean-François Fiorina, directeur adjoint de Grenoble École de Management. Classe multifonctionnelle du 21e siècle. Dans la salle de classe du futur. Et si, à l’ère du numérique, le débat sur l’éducation devait s’intéresser autant à l’espace (la nécessaire reconfiguration des salles de cours et des établissements) qu’au temps (la question, récurrente, des rythmes scolaires) ?

Visiter, dans les bureaux d’European Schoolnet situés au centre de Bruxelles, le « Laboratoire de la Classe du Futur » est une expérience passionnante, presque grisante. Non parce qu’il s’agirait d’un voyage, extatique, dans l’avenir (nulle science-fiction ici, nulle machine d’anticipation), mais bien parce qu’il s’agit d’un voyage, instructif, dans les apprentissages (les outils et objets présentés existent déjà, il s’agit d’inventer les modes de travail qui vont avec). Ce laboratoire européen de l’éducation du XXIème siècle montre concrètement et clairement combien la révolution en cours, simultanément technologique et pédagogique, soulève des questions architecturales. Liens : Site du « Future Classroom Lab » Article d’André Roux Article de Laurent Margantin.

Pour apprendre au XXIe siècle… dans un environnement aménagé pour… apprendre… | Le 4 mai 2011, je notais l’observation suivante sur mon fil Twitter : «Dans les années 50, enseignement magistral, manuel scolaire, bulletin chiffré et bureaux alignés dominaient l’espace pédagogique. En 2011?» Pour répondre aux exigences du paradigme de l’enseignement, on a conçu les classes en fonction du modèle de la production en chaîne tel que défini par Frederick Winslow Taylor au début du XXe siècle1. En ce XXIe siècle, qu’est-ce qui a changé dans les salles de classe?

L’enseignement frontal occupe-t-il toujours une aussi grande place? Le matériel didactique continue-t-il à être omniprésent dans les apprentissages des élèves? Est-on davantage conscient qu’il est très difficile de favoriser un travail en équipe qui tienne compte de la complémentarité des compétences quand on isole les élèves les uns des autres? Cliquer sur l’image pour voir l’illustration à sa pleine taille Quel type d’environnement est le plus favorable aux élèves dans le paradigme de l’apprentissage? La salle de classe du 21e siècle. Raymond Cantin, chargé de projet (Vitrine Technologie-Éducation) Si vous avez étudié à l’université, vous avez probablement assisté avec vos amis à des cours magistraux donnés dans de grands amphithéâtres où le professeur, présentant ses diapositives PowerPoint, ne pouvait que jeter un regard furtif de temps en temps à l’assistance pour essayer de deviner si vous compreniez ou pas.

Si on définit l’apprentissage comme «un processus actif dans lequel l’apprenant construit de nouveaux concepts ou idées (Piaget)», ces cours magistraux étaient loin d’être des expériences d’apprentissage efficaces! Le projet TEAL au MIT Figure 1 : Technology Enabled Active Learning (TEAL). Massachusetts. Institute of Technology. Le projet TEAL (Technology Enabled Active Learning1) renvoie à une salle de classe innovatrice du Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Boston. À l’été 2008, lors de la conférence Next-Gen.Edu, j’ai eu la chance de visiter le MIT à Boston avec deux collègues du réseau collégial.