background preloader

Pour apprendre au XXIe siècle… dans un environnement aménagé pour… apprendre…

Pour apprendre au XXIe siècle… dans un environnement aménagé pour… apprendre…
Le 4 mai 2011, je notais l’observation suivante sur mon fil Twitter : «Dans les années 50, enseignement magistral, manuel scolaire, bulletin chiffré et bureaux alignés dominaient l’espace pédagogique. En 2011?» Pour répondre aux exigences du paradigme de l’enseignement, on a conçu les classes en fonction du modèle de la production en chaîne tel que défini par Frederick Winslow Taylor au début du XXe siècle1. En ce XXIe siècle, qu’est-ce qui a changé dans les salles de classe? L’enseignement frontal occupe-t-il toujours une aussi grande place? Le matériel didactique continue-t-il à être omniprésent dans les apprentissages des élèves? Cliquer sur l’image pour voir l’illustration à sa pleine taille Quel type d’environnement est le plus favorable aux élèves dans le paradigme de l’apprentissage? C’est vraisemblablement un aménagement qui faciliterait l’échange, la rencontre, qui permettrait de débattre, de comparer, d’argumenter. La chaise Node du fabricant Steelcase Un défi pour moi!

http://renard.effetdesurprise.qc.ca/?p=517

Related:  architecture scolaireSalle du futur

Dans la salle de classe du futur Et si, à l’ère du numérique, le débat sur l’éducation devait s’intéresser autant à l’espace (la nécessaire reconfiguration des salles de cours et des établissements) qu’au temps (la question, récurrente, des rythmes scolaires) ? Visiter, dans les bureaux d’European Schoolnet situés au centre de Bruxelles, le « Laboratoire de la Classe du Futur » est une expérience passionnante, presque grisante. Non parce qu’il s’agirait d’un voyage, extatique, dans l’avenir (nulle science-fiction ici, nulle machine d’anticipation), mais bien parce qu’il s’agit d’un voyage, instructif, dans les apprentissages (les outils et objets présentés existent déjà, il s’agit d’inventer les modes de travail qui vont avec). Ce laboratoire européen de l’éducation du XXIème siècle montre concrètement et clairement combien la révolution en cours, simultanément technologique et pédagogique, soulève des questions architecturales. Liens :

La salle de classe du 21e siècle Raymond Cantin, chargé de projet (Vitrine Technologie-Éducation) Si vous avez étudié à l’université, vous avez probablement assisté avec vos amis à des cours magistraux donnés dans de grands amphithéâtres où le professeur, présentant ses diapositives PowerPoint, ne pouvait que jeter un regard furtif de temps en temps à l’assistance pour essayer de deviner si vous compreniez ou pas. Si on définit l’apprentissage comme «un processus actif dans lequel l’apprenant construit de nouveaux concepts ou idées (Piaget)», ces cours magistraux étaient loin d’être des expériences d’apprentissage efficaces! Le projet TEAL au MIT

Quelles pédagogies pour former des innovateurs Un article de Tiphaine Liu Ecole Normale Supérieure, Labo STEF, Cachan, Francerepris des actes du Colloque QPES 2015 (Page 475 à 484). Nous proposons dans cette présentation de répondre au thème « Innover : pourquoi et comment ? » en traitant la question de la formation des innovateurs. Cette question nous semble en effet doublement pertinente dans le cadre de ce colloque. En premier lieu car, l’enseignement supérieur représentant la dernière période de formation avant l’entrée dans la vie professionnelle, sa mission principale vise à développer chez les étudiants les compétences recherchées par leurs futurs employeurs.

Marc Durando : « Expérimenter de nouvelles approches en matière de pédagogie » Directeur exécutif d’European Schoolnet, Marc Durando présente le « Laboratoire de la Classe du Futur », ses origines, ses objectifs, son fonctionnement … Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est l’European Schoolnet (origine, missions…) ? Depuis sa création par les Ministères de l’Education en 1997, l’association European Schoolnet s’est imposée en tant que plateforme européenne pour encourager les établissements scolaires à optimiser l’utilisation des technologies dans l’enseignement, promouvoir la dimension européenne dans les écoles et dans l’éducation ; et améliorer la qualité de l’enseignement en Europe en s’appuyant sur l’usage des TICE. Aujourd’hui, European Schoolnet coopère avec 30 ministères de l’Éducation, plusieurs centaines de milliers d’enseignants et écoles et une cinquantaine de sociétés impliquées dans le secteur éducatif. De manière plus spécifique, European Schoolnet : o Appuie et encourage la collaboration et la coopération entre les établissements scolaires d’Europe ;

Réunion parents-profs : comment la rendre plus efficace ? La réunion parents-profs, c’est un moment de la scolarité dont les humoristes se délectent. Beaucoup ont choisi d’en rire (ici François Damiens ou là François Pirette) car la réunion parents-profs peut cristalliser les incompréhensions et les ratés entre les acteurs de l’éducation. Quand le contrat qui unit profs-élèves-parents vole en éclats alors qu’il devrait y être renforcé, c’est du pain bénit pour les caricaturistes. Si l’on est très loin de la réalité, ces sketchs obligent à un constat : offre t-on vraiment aux élèves et à leurs familles des outils pour fixer un nouveau cap et remédier à leurs difficultés ?

Education - la classe immersive Vivez l'expérience ! Cet espace conçu par le cabinet international d’architecture scolaire Fielding & Nair, permet d’explorer les différentes possibilités d’aménagement de l’espace (dans l’école mais aussi dans son interaction avec des classes et acteurs distants…), et ouvre des utilisations fluides des dernières avancées technologiques (3D, nouvelles interfaces naturelles, gestion de l’information par le geste, mobilité, réseaux sociaux, interaction distante entre classes….). En savoir + Outils mis à disposition : Espace Multipoint Espace Kinect La salle de classe du futur à Grenoble École de management L’école de commerce iséroise abrite depuis fin 2012 le premier PRS (point relais SMART technologies) pour l’enseignement supérieur. Un véritable “laboratoire” pédagogique. La salle de classe du futur imaginée par SMART et Grenoble École de management. // © SMART et Grenoble École de management. Trois TBI (tableaux blancs interactifs), une dalle interactive à stylet, un câble de lancement automatique : voici de quoi est équipée la salle vitrée de 18 m2 prêtée par Grenoble École de Management et dont le matériel, d’un montant d’environ 25.000 €, a été fourni par SMART. “Showroom” régional de SMART, l’école de commerce de Grenoble l’utilisera, quant à elle, essentiellement pour former ses enseignants au maniement des outils numériques : “L’objectif est d’expérimenter afin d’optimiser les cours et faire de l’élève l’acteur de sa formation”, explique Jean-François Fiorina, directeur adjoint de Grenoble École de Management.

Pédagogie numérique : le groupe IGS met en lumière son Learning Lab Le groupe #IGS met à disposition des étudiants de ses écoles son nouvel espace de travail #Learning Lab 3.0, dédié à l’innovation pédagogique #numérique. Spécialiste de la #formation, le groupe IGS inaugure sur son campus parisien son Learning Lab 3.0, un laboratoire d’innovation pédagogique numérique, ainsi que son incubateur associé. Ces deux structures sont financées par la Région Ile-de-France, en partenariat avec l’Américain HP, et ont pour but de mettre sur pied un écosystème adapté au monde de l’entreprise, afin de permettre aux étudiants des écoles du groupe IGS et à de jeunes entrepreneurs de faire l’expérience de la #pédagogie numérique et du travail collaboratif.

J’ai visité la salle de classe du futur Et si, à l’ère du numérique, le débat sur l’éducation devait s’intéresser autant à l’espace (la nécessaire reconfiguration des salles de cours et des établissements) qu’au temps (la question, récurrente, des rythmes scolaires) ? Visiter, dans les bureaux d’European Schoolnet situés au centre de Bruxelles, le « Laboratoire de la Classe du Futur » est une expérience passionnante, presque grisante. Non parce qu’il s’agirait d’un voyage, extatique, dans l’avenir (nulle science-fiction ici, nulle machine d’anticipation), mais bien parce qu’il s’agit d’un voyage, instructif, dans les apprentissages (les outils et objets présentés existent déjà, il s’agit d’inventer les modes de travail qui vont avec). Ce laboratoire européen de l’éducation du XXIèle siècle montre concrètement et clairement combien la révolution en cours, simultanément technologique et pédagogique, soulève des questions architecturales. Jean-Michel Le Baut Liens :

Related: