background preloader

Adaptation face aux élèves

Facebook Twitter

Enfant autistes. L'Autisme... Habiletés sociales. Aider les élèves souffrant de troubles des apprentissages. 2012, une rentrée particulière. Liste des documents pour scolarisation. Pour enseigner.

Outils et logiciels ou méthodes pour enseigner aux enfants différents. – magickara

Scolarisation des élèves handicapés - Modules de formation à distance pour les enseignants. Les trois premiers modules mis en ligne concernent les élèves porteurs de troubles des apprentissages, de troubles envahissants du développement ou de troubles du spectre autistique, ou les élèves ayant des troubles des comportements et des conduites.

Scolarisation des élèves handicapés - Modules de formation à distance pour les enseignants

D'autres seront élaborés ultérieurement afin de répondre le plus largement possible aux besoins des enseignants. Troubles des apprentissages (TSA) Face aux troubles des apprentissages, il n'y a pas de réponse commune, chaque enfant est unique. Les troubles de ces élèves peuvent être liés à une dyslexie/dysorthographie, une dyspraxie, une dyscalculie, un T.D.A.H (trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité), ou à des troubles des fonctions exécutives (trouble de la planification, du traitement séquentiel, et de la mémoire de travail).

SCOLARISATION_HANDICAP2011_200460.pdf (Objet application/pdf) L'Ecole pour tous: Accueil. Scolariser des enfants / troubles envahissants devpt et spectre autistique. Fiche Dyspraxie[scolarisation] Introduction La dyspraxie est la manifestation d’une difficulté ou d’une impossibilité à automatiser les enchainements moteurs qui se déclenchent normalement à l’évocation d’un but.

Fiche Dyspraxie[scolarisation]

Elle ne peut s’expliquer ni par une atteinte motrice, ni par une déficience intellectuelle globale, ni par un trouble psychique. On compte plusieurs types de dyspraxies : - les dyspraxies gestuelles qui touchent les imitations de gestes, les gestes utilitaires avec ou sans outil, mais aussi l'habillage, les gestes du repas, et parfois aussi les enchaînements nécessaires au contrôle de la bouche, de la mastication et de la parole. - les dyspraxies constructives qui entraînent une difficulté ou une incapacité à reconstituer un tout cohérent à partir d'éléments épars, soit dans l'espace comme dans les puzzles ou les constructions de cubes (en 3D), soit sur la page (en 2D) pour dessiner, relier des éléments (tableaux), tracer des lettres, disposer des opérations ou tracer des figures.

Aménagements scolaires. Scolariser des enfants présentant des troubles des apprentissages. Guide_eleves_autistes.pdf (Objet application/pdf) Méthode ABA - Autisme et pédagogie. Fiche Déficience visuelle et scolarisation : Accueil en milieu ordinaire (1)[scolarisation] Introduction La déficience visuelle, surtout chez l’enfant et l’adolescent, est beaucoup plus rare que les troubles visuels bénins.

Fiche Déficience visuelle et scolarisation : Accueil en milieu ordinaire (1)[scolarisation]

Elle peut être définie selon deux critères principaux : la mesure de l’acuité visuelle et celle du champ visuel. En France, est considérée comme mal voyante toute personne dont l’acuité visuelle binoculaire est comprise entre 4/10 et 1/20 après correction, et /ou dont le champ visuel est compris entre 20 et 10 degrés. L ’OMS situe au delà de 1/20 la frontière entre malvoyance et cécité. Toutefois, cette limite reste ténue, et il existe un continuum de performances utilisables par chaque personne, tant dans la vie quotidienne que pour les apprentissages. Le premier accueil dans un nouveau milieu scolaire revêt de ce fait une grande importance, il constitue un prototype pour d’autres actions d’adaptation plus continues, il initie des relations entre tous les acteurs concernés.

Guide_scolariser_eleves_sourds_et_malentendants_142904.pdf (Objet application/pdf) Guide enseignants pour déficience motrice. Guide_malvoyant_2004.pdf (Objet application/pdf) Nos élèves n’ont-ils pas trop d’heures de cours ? Chaque mercredi, le journal Le Soir ouvre le débat « l’enseignement en question(s) » dans son cahier Polémiques.

Nos élèves n’ont-ils pas trop d’heures de cours ?

Et puisqu’il s’agit d’une chouette initiative, nous sommes heureux de la relayer et de vous présenter la question du jour : « nos élèves n’ont-ils pas trop d’heures de cours ? » Si on en croit les indicateurs de l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économiques), nos élèves passent beaucoup de temps à l’école. La moyenne de l’OCDE est de 6.732 heures de cours entre 7 et 14 ans ! Mais les petits francophones passeraient, eux, 7.700 heures en classe… Il n’y a qu’Israël, l’Australie et l’Italie à faire plus fort. Parmi les pays où les élèves passent le moins de temps à l’école, on retrouve la Suède, la Pologne… mais aussi la Finlande et la Corée.

Mais le constat est là : nos horaires restent lourds. Simonet souhaite mieux exploiter le temps scolaire. "L'élève humilié" du sociologue Pierre Merle - Conseil Local FCPE Pierre Foncin PARIS 20ème Pour une coéducation réussie. "Une société à l’école qu’elle mérite" Même la neurobiologie a réussi à mettre en évidence que la course aux résultats, les humiliations et une mauvaise ambiance à l’école rendent les enfants agressifs et peu sûrs d’eux. Le bonnet d’âne a disparu depuis longtemps mais l’humiliation des élèves est toujours présente.

Elle a seulement changé de forme. Quels sont les droits des élèves aujourd’hui ? Baisse ton doigt ! Et si demander aux élèves de lever le doigt lorsqu’ils souhaitent prendre la parole ou poser une question nuisait aux résultats scolaires des plus timides?

Baisse ton doigt !

C’est en tout cas les conclusions d’une étude menée au Royaume-Uni dans près de quarante établissements et commandée par le gouvernement. Ce dernier a d’ailleurs officiellement demandé aux enseignants de renoncer à cette vieille habitude et cela dans l’intérêt de tous les élèves. Pour ces chercheurs, il est important que les enseignants prennent conscience que leurs élèves, dès l’âge de 7 ans et jusqu’à l’adolescence, peuvent très mal vivre le fait de lever la main. Parfois effacés, timorés, beaucoup ne supportent pas d’attirer sur eux l’attention… de l’enseignant et de leurs camarades. Même pour une simple petite question. Il est ainsi suggéré aux enseignants d’utiliser d’autres méthodes : Interroger directement un élève.Laisser trente secondes de réflexion aux enfants.Les inviter à discuter deux par deux avant de donner une réponse.

J'ai tout essayé ! par Isabelle Filliozat. Essais et documents «»de Read the summary in English Rebelliousness, tears and rage : Getting through ages one to five “I’ve tried everything but nothing works.

J'ai tout essayé ! par Isabelle Filliozat

He just keeps at it!” Opposition, pleurs et crises de rage : traverser sans dommage la période de 1 à 5 ans. « J’ai tout essayé, rien n’y fait, il continue ! Troubles de comportement en classe : mieux comprendre pour relever le défi. Les enseignants ont à faire face à la grande diversité des élèves lorsqu’ils se retrouvent devant leur classe.

Troubles de comportement en classe : mieux comprendre pour relever le défi

Une des réalités du défi réside dans l’intégration des élèves ayant des troubles de comportement. Nancy Gaudreau, chercheuse à l’Université du Québec à Trois-Rivières, s’est penché sur la question dans un article publié dans la revue Éducation et francophonie. Le problème En suivant une pratique inclusive, assurer le progrès de chaque élève est un travail de longue haleine qui nécessite la collaboration de tous les intervenants en milieu scolaire. L’article de Nancy Gaudreau porte sur la gestion des comportements difficiles dans ce contexte d’inclusion des élèves présentant des difficultés comportementales. Pistes d’intervention Le document se veut une invitation à la réflexion et propose un certain nombre de pistes d’intervention pour remédier à la situation. Bien entendu, l’intervention efficace demeure la clé du problème. Le décrochage scolaire s'est amplifié dans plusieurs régions. Québec — Au cours de la décennie 2000, loin de se résorber, le taux de décrochage scolaire a grimpé dans plusieurs régions du Québec.

Le décrochage scolaire s'est amplifié dans plusieurs régions

Au total, 20 commissions scolaires sur 72 affichaient en 2009 un taux de décrochage supérieur à ce qu'il était 10 ans plus tôt, selon une compilation des données officielles fournies par le ministère de l'Éducation et effectuée par La Presse canadienne. Non seulement le problème s'amplifie dans bien des coins du Québec, mais il atteint souvent des proportions inquiétantes. Au terme de la décennie, dans l'ensemble du réseau public, 30 commissions scolaires — soit 42 % du total — affichaient toujours un taux supérieur à 20 %. L'objectif du gouvernement consiste à ramener à 20 % le taux d'abandon scolaire d'ici 2020. L'école des suspendus. Commençant dès aujourd'hui, les Journées de la persévérance scolaire se tiendront toutes la semaine dans 14 régions du Québec.

L'école des suspendus

Le Devoir présente le cas d'Alternative Suspension dont la mission est de prendre en charge les élèves suspendus par leur école. «Le prof m'avait donné une retenue sans raison et je lui ai crié après. À la fin du cours, il m'a dit: "Je vais régler ton cas. " Je me suis levé et je lui ai demandé comment il allait faire ça. Il m'a sorti.»