background preloader

Vie quotidienne

Facebook Twitter

Dès 6 ans, les filles se croient moins intelligentes que les garçons. Les enfants intériorisent dès l'âge de 6 ans les stéréotypes liés à leur genre, selon une étude publiée vendredi 27 janvier dans la revue"Science".

Dès 6 ans, les filles se croient moins intelligentes que les garçons

L'étude, menée par des chercheurs américains sur 400 enfants de 5 à 7 ans, montre que les filles, dès l'âge de 6 ans, ont moins tendance à considérer les femmes comme étant "très très intelligentes", que les garçons du même âge pour les hommes. Un des tests consistait à raconter aux enfants une histoire sur une personne "vraiment très intelligente", sans leur dire son sexe. Les enfants devaient ensuite dire s'il s'agissait selon eux d'un homme ou d'une femme. A 5 ans, garçons et filles attribuaient à part égale leur propre sexe comme étant celui du personnage "très intelligent". Dès 6 ans en revanche, les filles étaient moins nombreuses à faire ce choix que les garçons. Dans un autre test, les enfants devaient dire quel personnage (femme ou homme) ils associaient à de bons résultats scolaires.

Tâches ménagères : les inégalités ont la vie dure. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Julia Pascual C’est une longue plongée dans le quotidien des Français et les inégalités de genre que publie, jeudi 29 octobre, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dans un numéro spécial de sa revue Economie et Statistique.

Tâches ménagères : les inégalités ont la vie dure

Regroupant et analysant quatre enquêtes réalisées entre 1974 et 2010, des chercheurs portent un regard sur la façon dont les hommes et les femmes se répartissent les tâches domestiques. Comment la haine vint aux femmes. Avant même leur naissance, on prépare les futurs hommes et femmes à des rôles genrés.

Comment la haine vint aux femmes

Dés la vision échographique d'un pénis - ou d'une absence de pénis - , on imagine un prénom sexué, on achète jouets et vêtements qui le sont tout autant et on peint la chambre en fonction du genre qu'on souhaite pour son enfant. Dés lors, hommes et femmes sont préparés à leur future fonction dans la société et l'on se comporte différemment selon le genre de l'enfant ce qui façonne sans nul doute des façons différentes d'être au monde. Le partage des tâches, enjeu féministe primordial : « Et toi, concrètement, comment tu fais ? » Ben je fais comme ça. Comme un mec, oui » En matière de féminismes, il y a les combats publics, « La Cause », « Les Luttes », toutes ces prises de position relativement visibles et « théorisables », dirons-nous, mais il y a aussi (et je suis tentée de dire « surtout ») les combats féministes du quotidien, qui sont tout aussi importants, tout aussi rudes à mener.

Le partage des tâches, enjeu féministe primordial : « Et toi, concrètement, comment tu fais ? » Ben je fais comme ça. Comme un mec, oui »

Le partage des tâches est l’un de ces combats, et pas des moindres à mon sens. Parce que quand on a fini de poser certaines évidences, notamment l’inégalité persistante de la répartition des tâches ménagères au sein du couple hétéro-patriarcal et la nécessité de ne plus remercier quand on est « aidée », qu’est-ce qu’on fait, concrètement ? Sheryl Sandberg and Adam Grant on Why Women Stay Quiet at Work. Femmes et pauvreté : données statistiques. En France, comme dans la majorité des pays européens, le taux de pauvreté des femmes est légèrement supérieur à celui des hommes: 13,8% des femmes sont concernées contre 12,2% des hommes en 2008.

Femmes et pauvreté : données statistiques

Ce seuil de pauvreté correspondait en 2010 à 964 euros mensuels pour une personne seule. La moitié des personnes concernées vivent avec moins de 781 euros par mois. On peut étudier cette situation selon deux axes : - La pauvreté monétaire renvoie aux ressources du ménage. En 2010, la pauvreté monétaire touchait 14 % des personnes vivant en France soit 14,5% de femmes et 13% d’hommes. Le masculin et le féminin. Quand Virginia Woolf essaie de comprendre ce qui pousse tant d’hommes, et si différents, à vouloir écrire et légiférer sur les femmes, elle ne leur trouve qu’un point commun : ils ne sont pas des femmes.

Le masculin et le féminin

Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. Le genre et la parole. Partie 1 : l’occupation de l’espacePartie 2 : le temps de parole et le choix des sujets de conversation Partie 3 : l’expression de la colère. Soyez galant, ça rend les femmes bêtes. Pour beaucoup de femmes, la galanterie est souvent l’envers de la goujaterie.

Soyez galant, ça rend les femmes bêtes

Ont-elles tort de penser que ces marques d’attention sont une manière déguisée de les circonvenir ? D’amortir leur jugement critique ? De les convaincre de leur faiblesse ? Première expérience de galanterie«Lors d’un séjour d’études aux Etats-Unis, alors que j’avais 19 ans, le premier étudiant américain qui m’a demandé une "date" est venu me chercher dans sa voiture pour m’emmener au cinéma.

Lorsque nous sommes arrivés, j’ai ouvert la porte et je suis sortie. Les adeptes de la galanterie affirment qu’il s’agit d’une simple marque de politesse, un «acte de courtoisie dans un monde de brute». Le concept du «sexisme bienveillant»En 1996, Peter Glick (de l’Université de Lawrence) et Suzan Fiske (de l’Université de Princeton) montrent qu’une attitude de mépris, de sexisme ou de racisme peut s’exprimer de deux manières : hostile ou bienveillante.

NOIRABIE — La mondialisation du care. Délégation des tâches domestiques et rapports de domination. Par Caroline Ibos. La science plaide pour les sages-femmes. Le journal médical The Lancet livre, preuves scientifiques à l’appui, un plaidoyer sans précédent pour la pratique de sage-femme.

La science plaide pour les sages-femmes

Tant dans les pays riches que pauvres, elle permettrait de sauver des milliers de vies, mais aussi d’améliorer considérablement la qualité des soins offerts aux femmes et à leurs enfants. Dans un numéro consacré à cette question publié dimanche,le journal médical de réputation mondiale plaide pour un changement complet de paradigme. On propose de passer d’une approche de soins « fragmentée », centrée sur le diagnostic et le traitement de pathologies, à une approche systémique qui offre des soins de qualité à toutes.

Les auteurs déplorent non seulement le manque de soins dans certains pays, mais aussi, à l’autre bout du spectre, la surmédicalisation. Le déploiement d’une pratique de sage-femme de qualité offrirait un retour sur investissement, en matière de vies épargnées, équivalent à la vaccination, plaident les scientifiques. Une pratique mal comprise. Féminin trop singulier. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Vincent Quand la misogynie va se nicher jusque dans le dictionnaire, la féminisation des noms devient un combat.

Féminin trop singulier

Retour sur un siècle de polémiques Quoi de plus respectable qu'un dictionnaire ? Soupçonner de misogynie ce garant du bon usage de la langue, n'est-ce pas pousser le bouchon un peu loin ? Françoise Leclère s'y est pourtant autorisée. Enfin une liste blanche de soignantEs féministes ! La résidence des enfants chez les pères : les chiffres du ministère de la justice. Les actions spectaculaires de quelques pères séparés de leurs enfants se sont multipliées ces derniers mois.

La résidence des enfants chez les pères : les chiffres du ministère de la justice

Ils montent sur des grues, escaladent les grilles d’un tribunal, occupent les cathédrales, manifestent… Ils veulent voir leurs enfants, partager leur joie et leur peine, tout simplement vivre avec eux, être à leur côté. Ces pères seraient-ils, comme ils le soutiennent, volontairement persécutés par une population de magistrats essentiellement féminine ? Seven Studies That Prove Mansplaining Exists. Remember when Kanye West cut off Taylor Swift at the 2009 VMAs? As Swift launched into her acceptance speech for Best Female Video, West ran onstage and grabbed the mic away from her and said, “Taylor, I’m really happy for you, I’m gonna let you finish, but I’m sorry, but Beyoncé had one of the best videos of all time.” Both Beyoncé and Swift looked stunned.

This is perhaps the most famous pop culture moment of a man interrupting a woman to explain something to her—the YouTube clip of the interruption has been seen 23 million times. Though the crowd greeted West’s interruption with booing, men interrupt women and discredit their accomplishments every day, usually without backlash from any crowd or TV commentators. For example, just last week, Fox News excellently showcased some mansplaining on a segment that instructed women to “not raise their voices” or “talk too much” in the workplace. Horloge biologique: non vous n'êtes pas périmée à 30 ans.

Si vous êtes une trentenaire, que vous n'avez pas encore d'enfant, vous avez sans doute déjà été confrontée à un discours fort répandu: «Grouille-toi de faire un gosse, il sera bientôt trop tard.» Outre le fait que vous ne voulez peut-être pas d'un être brailleur qui anéantira vos grasses matinées, il se trouve que c'est faux. Il est loin d'être trop tard. Jean Twenge décrit dans The Atlantic son expérience. La stratégie du mauvais élève. Parler du féminisme et du genre à des enfants et des ados.

[Enquête] Les pratiques urbaines nocturnes des femmes à Paris, un combat pour l’espace. L’étude des pratiques urbaines à travers le prisme du genre permet de révéler un certain nombre d’inégalités entre les femmes et les hommes en termes d’accès aux espaces publics. Le partage inégal des « tâches ménagères » Texte intégral. Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques. Les personnes lisant régulièrement ce blog auront sûrement remarqué que j’essaie au maximum d’éviter d’employer le masculin universel (j’explique ci-dessous ce que j’entends par là). Je voudrais tenter d’expliquer pourquoi (c’est le côté théorique) et surtout comment, par quelques réflexions liées à mon parcours sur cette question et à ma pratique comme féministe, blogueuse, mais aussi comme prof de français langue étrangère. Cette pratique est en évolution constante.

The Case for Filth.