background preloader

Réflexions sur le futur technologique

Facebook Twitter

Responsabilité des robots : "Appliquons nos règles de droit !" L’intelligence artificielle pour tous. Vous vous souvenez d’AlphaGo, le programme d’apprentissage automatique de Google qui a permis de vaincre le champion de Go… Vous vous souvenez aussi que Google a rendu accessible son outil open source d’apprentissage automatique, TensorFlow.

L’intelligence artificielle pour tous

Nous nous étions rapidement fait l’écho des débats éthiques et philosophiques autour de l’ouverture de ces outils. L’intelligence artificielle pour tous. Michel serres la rarete dun philosophe prophetique keith moser. Armes létales autonomes : l’état des débats. Ne donnons jamais aucun droit à nos robots!  Il n'a pas fallu longtemps pour que la vidéo montrant les performances du robot bipède Atlas de Boston Dynamics, mise en ligne fin février 2016, ne suscite des commentaires indignés.

Ne donnons jamais aucun droit à nos robots! 

Il est vrai que le protocole d'expérimentation a de quoi évoquer une scène de maltraitance. L'examinateur éloigne la caisse que doit prendre le robot juste au moment où celui-ci s'apprête à la saisir, le pousse pour le faire tomber, et pour finir le déstabilise en l'attaquant par derrière. Les protestataires se sont unis autour de l'idée que les robots méritent plus de considération.

Hawking : « L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité » Dans un entretien à la BBC, l'astrophysicien britannique Stephen Hawking craint que les humains, limités par une lente évolution biologique, ne puissent rivaliser avec l'intelligence artificielle.

Hawking : « L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité »

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui s'exprime par l'intermédiaire d'un ordinateur en raison d'une maladie, met en garde contre le développement de l'intelligence artificielle. Dans un entretien à la BBC, le scientifique affirme que ce type de technologie pouvait évoluer rapidement et dépasser l'humanité, un scénario comparable à celui des films Terminator. « Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Peut-on voyager dans le temps ? IA et robots tueurs. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual C’est une nouvelle charge portée contre les dangers potentiels de l’intelligence artificielle (IA).

IA et robots tueurs

Dans une lettre ouverte publiée lundi 27 juillet, plus d’un millier de personnalités, dont une majorité de chercheurs en IA et en robotique, ont réclamé l’interdiction des armes autonomes, capables « de sélectionner et de combattre des cibles sans intervention humaine ». Parmi les signataires, on retrouve Elon Musk, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Tesla et de SpaceX, et l’astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui avaient déjà fait part publiquement de leurs inquiétudes concernant l’IA. Le progrès technologique est-il la solution à tous nos maux.

Apocalypse ou pas ?

Le progrès technologique est-il la solution à tous nos maux

Notre époque n'a jamais été aussi schizophrénique. Si les prophètes d'un grand déclin, voire d'une catastrophe écologique, ne manquent pas, tout aussi remuants sont ceux qui (du moins dans la sphère anglo-saxonne) nous prédisent un avenir radieux et libéré de la pauvreté grâce à l'impact des nouvelles technologies… Alors que les uns se plaignent de la domination d'une idéologie "solutionniste" qui contaminerait l'ensemble de la pensée, les autres pointent au contraire l'emprise d'un pessimisme intellectuel interdisant toute réflexion issue des sphères scientifiques et techniques.

Bref, deux visions incompatibles de la même situation ! Voir notre article : Faut-il prendre l'effondrement au sérieux ? Auquel ce dossier souhaite répondre. Turing, l'homme qui cassait les codes. Cette année, on va beaucoup parler de Bletchley Park, à Milton Keynes (Buckinghamshire).

Turing, l'homme qui cassait les codes

Ce manoir de style victorien, planté au milieu d'un parc de 22 hectares, abrite le Musée national de l'informatique. Soit. "Intelligence artificielle" militaire: pourquoi les scientifiques s'inquiètent. Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître. INTERVIEW - Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, explique comment «l'ordinatisation» des métiers va tuer - et tue déjà - l'emploi à petit feu.

Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître

Selon une étude réalisée par deux chercheurs de Harvard, 47% des emplois pourront être confiés à des ordinateurs d'ici 20 ans. Pis, il faudra trouver des moyens de «s'occuper», de passer le temps. Le magicien et le barbare. Ethique et nouvelles technologies eric delassus. A la recherche d’un nouvel Abbé Sieyès. Certains calembours sont philosophiques.

A la recherche d’un nouvel Abbé Sieyès

Ainsi en est-il lorsque Pierre Dac, l’inventeur du Schmilblick, annonça qu’ « il fallait mieux penser le changement que changer le pansement ». Le pansement qui nous intéresse aujourd’hui a maintenant plus de 200 ans et se porte mal, bien qu’il soit changé à chaque échéance électorale. Il répond au nom de « représentation », terme disparu du vocabulaire politique courant, sinon dans l’expression peu usitée de « représentation nationale ». On ne le trouve guère cité ailleurs que dans les manuels de théorie politique.

Par l’oubli du mot, on en vient à un raccourci malheureux que l’on entend un peu partout, surtout en ce moment : la démocratie va mal. Ethique et nouvelles technologies eric delassus. Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données» INTERVIEW - Le philosophe français, membre de l'Académie française, a dressé en 2012 le portrait de Petite poucette, symbole d'une génération transformée par le numérique.

Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données»

Trois ans plus tard, Le Figaro a lui demandé de ses nouvelles. En 2012, Michel Serres a publié Petite poucette. Le philosophe français, membre de l'Académie française, y livrait une vision optimiste des transformations provoquées par le numérique. Marx et les NBIC  ÉCONOMIE - Les faits changent mais les grandes théories restent.

Marx et les NBIC 

C'est pourquoi la fréquentation de Darwin (Charles, mais j'aurais pu citer le grand père Erasmus), Smith, Schumpeter, Nietzsche ou Marx est indiquée. Ces auteurs nous accompagnent dans la compréhension de la grande révolution industrielle qui a tout juste commencé, celle des NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informations et sciences cognitives) mais elle nous aide aussi à mieux la vivre. Ces penseurs voient large, à la fois techniciens d'une discipline (ils comprennent ce qui advient) et philosophes (ils nous donnent des clés pour agir). En particulier la scission entre économie et philosophie semble consommée. Dominique Cardon : « Google impose un monde » LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Escande (Propos recueillis par) Sociologue au Laboratoire des usages d’Orange et professeur à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, Dominique Cardon explique comment les algorithmes et le big data produisent une représentation du monde inédite et recréent de nouvelles inégalités.

Les algorithmes et le big data sont-ils en train de transformer notre société ? Nous sommes entre deux discours aujourd’hui. Liberté, égalité, NBIC. L’histoire des progrès scientifiques depuis trois siècles est, fondamentalement, une affaire d’échelle : chaque saut technologique important a été la conséquence d’une capacité nouvelle à maîtriser la matière sur une dimension de plus en plus petite. La première révolution scientifique et industrielle, à la fin du XVIIIe siècle, était basée sur la maîtrise de la matière à l’échelle du millimètre, elle a permis l’émergence de l’industrie lourde.

La deuxième, au XXe siècle, était basée sur la maîtrise de la matière à l’échelle du micromètre. La troisième révolution scientifique est basée sur les nanosciences qui permettent le contrôle de la matière à l’échelle moléculaire et atomique. Le XXIe siècle sera celui de la molécule ! Dans quelques décennies, les nanotechnologies vont nous permettre de construire et de réparer, molécule par molécule, des tissus et des organes vivants. «Les gens voudront vivre 250 ans»

Chirurgien-urologue et cofondateur du site Doctissimo.fr, Laurent Alexandre préside la société belge DNA Vision, spécialisée dans le séquençage du génome humain. Il porte un regard critique sur la révolution des «NBIC» (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) et les projets transhumanistes.

En quoi consiste le séquençage de l’ADN et à quoi cela sert-il ? La secte derrière les nanotechnologies. Langage technique et humanisme. La technique est un langage La technique est un langage. Elle dit quelque chose sur le monde en ce qu’elle matérialise une vision du monde. Un développement technique postule, contient, exprime une représentation du monde. La technique noue un rapport particulier entre l’homme et le monde, un rapport sur lequel on peut se pencher dans un esprit anthropologique. La démocratie dans les bras de Big Brother.

LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Franck Johannès.