background preloader

Bibliothèque

Facebook Twitter

Cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2012/02/6/FJEetI_EP2_208026. Cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2012/02/2/FAEetI_EP_1_208022. Cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2013/43/1/FDE_FDI_242431. Cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2011/78/5/SujetmagEP2_2011_172785. Cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2012/02/2/FAEetI_EP_1_208022. Ebooks en bibliothèque : un contrôle d'accès à l'abonnement (Lescure) La question du livre numérique en compte parmi les points centraux du rapport remis par Pierre Lescure.

Ebooks en bibliothèque : un contrôle d'accès à l'abonnement (Lescure)

Cette offre numérique « aujourd'hui très peu développée, n'est pas à la hauteur des missions de ces institutions et des attentes du public », note le rapport. L'absence de cadre juridique, comme la loi du 18 juin 2003 l'instaure pour les ouvrages imprimés, est un premier point à combler, et qui permettra de trouver un accord entre les représentants d'auteurs et d'éditeurs. Avec Lettres numériques Dans le rapport remis récemment par Pierre Lescure au gouvernement français, on peut lire plusieurs propositions concernant les bibliothèques (voir à ce sujet le billet du blog Bibliobsession), dont la proposition 24 : Mais je souhaite me pencher ici en particulier sur le début de cette proposition, « reposant sur un contrôle d'accès à l'abonnement », assez étrange en ce sens qu'on n'y met pas en avant des objectifs mais qu'on y privilégie un moyen de les atteindre.

Faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ? J’ai récemment publié un article dans lequel je soulignais un certain nombre de points soulevés par le Rapport Lescure à propos du livre numérique en bibliothèque.

Faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ?

Alexandre Lemaire, de la Communauté Française de Belgique en commentaire puis dans un article publié sur Actualitté s’interroge au sujet du contrôle d’accès à l’abonnement qu’il assimile à à modèle d’achat par abonnement. Sa prise de position me permet non pas d’entrer dans une vaine polémique, mais de poser avec lui une question importante : faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ?

Avant de répondre à la question, encore faut-il préciser quelques notions. Le texte publié par CAREL est une avancée timide vers une position plus respectueuse de la qualité de l’expérience utilisateur du livre numérique dans les bibliothèques, mais cela est loin d’être suffisant. Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique. L’association Réseau Carel œuvre en faveur de la Coopération pour l’Accès aux Ressources Electroniques en Bibliothèques.

Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique

Elle représente les intérêts des collectivités territoriales et des établissements publics dans le cadre des négociations pour le développement des offres numériques de leurs bibliothèques. En matière de livre numérique, son objectif est d'assurer les conditions d'un usage collectif. LES ENJEUX DE LA DIFFFUSION DU LIVRE NUMERIQUE EN BIBLIOTHEQUE PUBLIQUE Remarques liminaires Les bibliothèques publiques évoluent dans un cadre juridique et institutionnel défini.

Elles ont vocation à assurer l’accès au savoir, à l'information, à la culture, à la formation et aux loisirs et à en organiser la diffusion à un large public. Lancement de SavoirsCom1 – Politiques des biens communs de la connaissance. Aujourd’hui est un grand jour !

Lancement de SavoirsCom1 – Politiques des biens communs de la connaissance

Nous lançons un nouveau collectif intitulé : SavoirsCom1. A l’origine, nous sommes deux bibliothécaires : Lionel Maurel, alias Calimaq, auteur du blog S.I.Lex, chroniqueur sur @OWNI, juriste & bibliothécaire et votre serviteur, alias Silvae. Depuis quelques années, nous participons aux débats professionnels de l’information-documentation dans les associations, les journées d’études, les congrès, etc. Passionnés par les changements organisationnels, cognitifs, juridiques ou techniques amenés par le numérique, nous faisons les constats suivants : Prendre au sérieux les changements apportés par le numérique suppose de s’intéresser à des mutations complexes pour lesquelles on ne saurait maintenir des approches simplistes de défense d’une profession, d’un secteur, d’une branche, ou encore une opposition frontale public-privé;Le numérique est un puissant facteur de décloisonnement.

Monde des bib

Code de déontologie du bibliothécaire. Mise à jour le 23 mai 2015 En novembre 2003, la question de la déontologie du métier est au cœur des préoccupations du bureau national de l’ABF.

Code de déontologie du bibliothécaire

C’est dire l’importance du code ici présenté : il vient enfin compléter pour la France, un ensemble qui, au niveau international, vise à définir en quelque sorte les droits et devoirs des bibliothécaires dans le monde. Le code de déontologie du bibliothécaire concerne tous les types de bibliothèques, publiques ou privées recevant du public. Bertrand Calenge : carnet de notes. Élus et bibliothécaires aux prises avec la censure. Il me revient de faire une mise en perspective historique de la censure en bibliothèque.

Élus et bibliothécaires aux prises avec la censure

Je rappellerai d’abord que la censure en bibliothèque est aussi ancienne que l’institution elle-même. Depuis que l’écriture existe, depuis que les bibliothèques existent, les hommes ont craint les effets que les textes pouvaient produire sur leurs lecteurs. Ils ont tenté de contrôler les lectures, lorsqu’ils en détenaient le pouvoir.

La censure, évidemment, est liée au pouvoir : elle en est le versant souvent occulte ; elle est sa zone d’ombre. Deux types de craintes peuvent animer le censeur : La première crainte est que le lecteur fasse des lectures trop littérales, trop identificatoires. Donc au XXème siècle, comme aux siècles précédents, on a tenté de contrôler la circulation des textes : Á la source, ce sont les éditeurs qui sont chargés de ce travail, avec au-dessus d’eux l’épée de Damoclès de la loi de 1949.

Médias

Actualités Fonction Publique Territoriale. Numérique. Sites Actualités Culture. Www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/doc/08synthese.pdf. Ontologie, mon amour! Comme Laura m'a posée une question très embarrassnte, que je vous transmets ici : "vous parlez d'ontologie, terme dont je connais la definition presque par coeur mais que je ne saisis toujours pas.

Ontologie, mon amour!

Qu'est ce que c'est concretement? ", je vais solliciter mes lecteurs pour simplifier cette définition, sans la dénaturer. Une espèce d'article intitulé : les ontologies pour les nuls. Voici une définition intéressante à regarder avant de se lancer sur Web Sémantique ou sur Interstices. A retenir de base "L'ontologie en tant que domaine est la partie de la philosophie qui s'intéresse à la nature et l'organisation a priori de la réalité " Moi, si j'osais simplifier au maximum la définition, je dirais qu'une ontologie est une liste de mots déterminés pour décrire un domaine de façon hiérarchisée. A vos claviers, sauvez-moi de cette définition hasardeuse en la complétant, la reniant, la critiquant...