background preloader

Numérique

Facebook Twitter

Stage-creation-blog_2015-11-19.ppt. Cahier charges numerisation collections sonores. Cahier charges numerisation collections sonores. La bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg. Chez Xavier - OWL et le web sémantique pour les nuls... Réflexion sur les tablettes en bibliothèques. J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques.

On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service.

Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel : Apple ou Android ? 2) Accès libre/prêt : La question de la forme de la mise à disposition est inhérente aux tablettes. 3) J’achète comment les applis pour mes tablettes ? Si je suis sous iOS, je passe par l’AppStore. A) Je pique celle d’un lecteur. b) Si la bibliothèque n’a pas de CB. 4) Les tablettes ne sont pas utilisées : Il peut arriver que les tablettes ne rencontrent pas le succès escompté. 5) Autoriser ou non le téléchargement d’applis ?

Home. Fingerlab. Le point de vue des bibliothécaires expérimentateurs de PNB. PNB (le système de prêt numérique en bibliothèque) existe depuis plusieurs mois au sein de certains réseaux de bibliothèque, dont le Réseau de lecture publique belge (on vous en parlait notamment ici). Ces bibliothécaires ayant expérimenté le système PNB souhaitaient réagir au débat autour de sa mise en place à Paris. Lettres numériques vous propose de lire cette prise de position, en attendant un billet synthétique de la rédaction sur le sujet dans le prochain numéro.

Ces derniers jours PNB a été mis en cause à l’occasion du lancement du projet numérique de la Ville de Paris, basé précisément sur PNB. Nous souhaitons réagir face au déséquilibre patent de ces attaques. En tant que bibliothécaires qui expérimentent PNB sur le terrain depuis plusieurs mois (un an pour deux d’entre nous), nous dressons le constat d’une divergence de vue importante par rapport à la majorité des critiques lues récemment ainsi que de nombreux points de satisfaction absents des récentes publications.

Cinq modèles alternatifs à PNB. Dix idées reçues pour prolonger le débat sur PNB et le prêt numérique. La revue Lettres Numériques a récemment publié sur son site un article qui, sans nous citer explicitement, prend le contre-pied de certains des arguments que nous avions exposés pour pointer les lacunes, les limites voire les dangers du système de « Prêt Numérique en Bibliothèque » (PNB). Voici une liste de dix idées reçues, et la façon dont le collectif SavoirsCom1 y répond. De quoi alimenter le débat, que nous menons conformément aux engagements que nous avons pris dans le Manifeste au fondement de la constitution de notre collectif. 1.

PNB permettrait un gain financier et un gain de temps pour la médiation: on aimerait tellement que cela soit vrai… « le coût total par livre physique doit aussi inclure les coûts lié au film de protection, à la puce RFID et/ou antivol, au temps de travail d’équipement, de catalogage, de mise en rayon, de prêt, de prolongation et de retours par les bibliothécaires, etc. 2. « Les difficultés rencontrées avec les DRM sont 3. 10.

Taquins… Lecture numérique en bibliothèque. Livres numériques | Tablettes en bibliothèque. PNB n’est pas le TGV Lyon - Turin. Selon l’expression consacrée par les journalistes politiques, une « séquence » anecdotique mais particulièrement emblématique s’est déroulée très récemment et concerne la question du prêt numérique en bibliothèque. Le 13 octobre 2015 la Ville de Paris mettait en ligne son service de prêt de livres numériques, interfacé avec la plateforme de web services PNB. Le même jour, le collectif SavoirsCom1 appelait sur les réseaux sociaux à lancer une « chasse aux jetons » dans le but de rendre le service indisponible et de démontrer ainsi qu’il reposait sur un modèle économique erroné et défavorable à l’intérêt des bibliothèques ( Cette initiative, simple défi potache ou réelle volonté de bloquer le service, n’a, quoi qu’il en soit, pas eu d’effet sur la disponibilité du service.

Je veux simplement rappeler ici quelques points qui me semblent indispensables pour retrouver la sérénité nécessaire à la sortie des débats hors-sol, polémiques et parfois dogmatiques. Tablettes numériques. Lecture, ressources et services numériques en bibliothèque. Les livrels à la BU d'Angers. Le livre numérique en bibliothèque : état des lieux et perspectives. Laurent Soual connaît bien les bibliothèques. Autrefois conservateur des bibliothèques, aujourd’hui consultant en système d'information documentaire, il publie en 2015 aux Éd. du Cercle de la Librairie un ouvrage sur le livre numérique en bibliothèque et son avenir sous la forme d’un bilan. Procédant à une radiographie exhaustive des enjeux pour les bibliothèques publiques et universitaires, l’auteur propose un panorama salutaire dans un contexte mouvant et instable, tant au niveau technologique que juridique et économique.

Plus d’une décennie après l’émergence du livre numérique sur le marché de l’édition, aucun modèle réellement stable, reconnu par l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre numérique, ne s’est encore imposé 1. Le retard français Un bref détour par les baromètres annuels 2 sur le marché du livre numérique suffit à nous convaincre du retard français 3. Chronologie du livre numérique Complexité de l'écosystème du livre numérique Des recommandations ?

Notes [7]Idem. Pixopat, web design studio. Retour d’expérience sur la mise en place du nouveau site web du SCD de Nice (2/2) Cf. billet précédent d’abord. Donc le rapport de LudoTIC relatif à l’analyse heuristique de la maquette n’était pas vraiment éliminatoire. Mais il accumulait une multitude de petites remarques qui finissaient par mettre à mal ce qui paraissait a priori logique et satisfaisant. Bref, en juin 2012, on ne sait plus trop comment avancer, comment intégrer toutes les remarques à la fois, par où reprendre. Là où on en était : les ~20 membres du groupe projet avaient bien intégré ce que devait être théoriquement un site web de BU (les choses à éviter et à privilégier)une maquette avait été faite, sans qu’on puisse la reprendre telle quelledes groupes de travail thématiques mis en place depuis février avaient bien avancé sur la rédaction des contenus initiaux, avec forte délégation à chacun d’entre eux (infos pratiques, pages du PEB, description des ressources, etc.)

D’où une 2e prestation commandée à LudoTIC (septembre 2012), double elle aussi : Le tri de cartes à consisté en ceci : La page d’accueil. CAS Authentication wanted! Nous vous l'annoncions la semaine dernière, le site des bibliothèques de l'UPS est maintenant lisible sur smartphones et tablettes. Objectifs La réalisation de ce projet vise à répondre à la progression constante de l'utilisation des outils mobiles (smartphones et tablettes) par les usagers du site. Actuellement les usages mobiles représentent 4% des visites du site web des bibliothèques de l'UPS, contre 1% au moment de la mise en ligne du site, en novembre 2012. L'enjeu est de proposer via les smartphones et tablettes un site web sous sa version intégrale, et non une version allégée et simplifiée du site standard. Par ailleurs, il fallait que le site soit lisible quels que soient le navigateur et le système d'exploitation de l'appareil (iOS pour Apple, Android, Windows Phone, etc).

C'est pourquoi nous avons fait le choix de la technique adaptative dite Responsive Web Design. Seule condition pour que le site s'affiche parfaitement : activer Javascript. Feedback. Le site web d'une bibliothèque ou comment concrétiser la notion de "bibliothèque hybride" J'ai récemment été amené à assurer la mission de chef de projet de maîtrise d'ouvrage, dans le cadre d'un projet de création d'un nouveau site web, pour le Service Commun de Documentation de l'Université Paul Sabatier. Le projet est maintenant achevé. Enfin presque... Le site est perfectible : il restera toujours des points à améliorer... Vous pouvez admirer voir le résultat ici. Pour plus de détails sur le projet, il y a cet article et surtout ce diaporama assez détaillé : J'aimerais revenir sur la diapositive 22 parce qu'il me semble qu'elle montre bien en quoi un site web est le lieu de cristallisation des innombrables questions qui se posent non seulement à propos des nouvelles possibilités de services induites par le développement du numérique, mais aussi à propos de la façon dont les bibliothèques intègrent ces nouveaux paramètres dans leur mue progressive.

Caractère hybride des bibliothèques - les services articulent toujours deux niveaux: physique/numérique, local/global. Retour d’expérience sur la mise en place du nouveau site web du SCD de Nice (1/2) Comme c’est un billet de blog, et pas un article du BBF, je ne vais pas rentrer dans l’intégralité des détails.

Si vous avez des questions précises, des curiosités mal placées, etc., les commentaires sont là pour ça. L’idée de ce billet est de rendre compte globalement de la méthodologie suivie pour la mise en place du site web, de septembre 2011 à janvier 2013 (oui, on a laissé mûrir). Il ne vise pas à donner d’exemple de ce qu’il faut faire : je vous laisse trouver par vous-même ce qu’il ne faut éventuellement pas faire :-) Situation de départ Le site précédent correspondait à l’ancien site de l’Université : même CMS (Jahia), même charte graphique.

Il était aussi l’héritier d’une situation antérieure ou, au début des années 2000, chaque section avait commencé à élaborer ses propres pages web dans son coin. Le site sous Jahia était déjà une première étape d’homogénéisation, avec : une charte graphique identiqueune navigation identique Enjeux (multiples) Moyens engagés Calendrier global. Ergonomie web et mobile en bibliothèque. Qu'est-ce que le Responsive Web Design ? Qu'est-ce que le Responsive Web Design ? Le responsive design avec les Media Queries. Responsive Web Design — Bibliopedia. Le RWD est une méthode de développement qui consiste à concevoir une et une seule interface pour toutes les plate-formes de consultation, voir la page dédiée cette interface s'adaptant au terminal utilisé. Les bases de cette méthode ont été mises au point par Ethan Marcotte et sont exposées dans son ouvrage Responsive Web Design[1].

Plusieurs frameworks existent qui intègrent en quelques fichiers CSS et Javascript des méthodes facilitant le développement d'interfaces responsives : Il existe des outils permettant de tester le rendu d'un site web sur différentes plate-formes : Exemples en bibliothèque[modifier] Bibliographie[modifier] Ethan Marcotte, Responsive Web Design, Eyrolles, 2011, 150 p. Notes et références[modifier] Responsive Web Design — Bibliopedia. 64153 qu est ce qu un portail de bu reussi. Cookies & traceurs : que dit la loi ? | CNIL.

Dans la première étape, l'internaute qui se rend sur le site d'un éditeur (page d'accueil ou page secondaire du site) doit être informé, par l'apparition d'un bandeau : des finalités précises des cookies utilisés ; de la possibilité de s'opposer à ces cookies et de changer les paramètres en cliquant sur un lien présent dans le bandeau ; du fait que la poursuite de sa navigation vaut accord au dépôt de cookies sur son terminal. Par exemple, en cas d'utilisation de traceurs à des fins publicitaires et de mesure d'audience, la mention peut être la suivante : Modèle de bandeau d'information préalable Voici un modèle à utiliser pour des cookies publicitaires et de mesure d’audience.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de [Cookies ou autres traceurs ]pour vous proposer [Par exemple, des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts] et [Par exemple, réaliser des statistiques de visites]. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs. Dataviz - Data Never Sleeps. Boîte à outils du numérique en bibliothèque - Livre et Lecture. Le Service du Livre et de la Lecture a réuni un groupe de travail chargé de rédiger des fiches pratiques destinées à accompagner les bibliothèques territoriales dans leurs projets de développement numérique. Ces fiches, dont l’ensemble constituera à terme une « boîte à outils du numérique en bibliothèque », proposent aux bibliothèques territoriales un vademecum prenant en compte les impacts technologiques et organisationnels des problématiques numériques auxquelles elles sont confrontées.

Cette « boîte à outils » tend à dresser un état des lieux de chacune des thématiques abordées, cherchant à préciser les objectifs, les modes de fonctionnement, les évolutions potentielles et les bonnes pratiques tout en fournissant quelques références utiles. Pour chacune des thématiques abordées, des experts sont invités par le groupe de travail à dresser un état de l'art du sujet, à en déterminer les enjeux pour les bibliothèques et à en préciser les évolutions.

CNIL. Accueil | Portail de la Médiation numérique. Hadopi, le droit sur internet. CNIL Politique.