Articles

Facebook Twitter

Quand l'académicien Michel Serres valide Wikipédia. L'enthousiasme communicatif de l'académicien Michel Serres[1] lorsqu'il évoque l'encyclopédie libre Wikipédia fait vraiment plaisir à voir.

Quand l'académicien Michel Serres valide Wikipédia

En l'occurrence cela fait surtout plaisir à entendre (et de se dire que nous n'étions sûrement pas les seuls) puisque nous vous proposons ci-dessous la reproduction de l'émission de France-Info Le sens de l'info du 25 février dernier[2] Prenant le contre-pied de bon nombre d'experts dubitatifs qui soulignent à l'envie la question du vandalisme, Michel Serres[3] , littéralement enchanté par l'entreprise Wikipédia, nous livre ici une chronique optimiste et humanisme, apportant en quelque sorte sa caution d'intellectuel à l'un des plus beaux projets collectifs de notre temps.

Why We Need a Reddit and Kickstarter for Educational Research. Udacity and Khan Academy ed-tech CEOs call for disruption in higher-ed. Michel Serres : "La seule autorité possible est fondée sur la compétence". On parle partout de la "crise de l'autorité".

Michel Serres : "La seule autorité possible est fondée sur la compétence"

Tout le monde cherche l'autorité perdue. Mais de quoi parle-t-on ? Il ne s'agit plus de l'autorité "coup de bâton". Cette autorité-là n'est que le décalque des conduites animales, celle du mâle dominant chez les éléphants de mer ou les chimpanzés. C'est pourquoi, quand je vois un patron avec son staff autour, plein de courbettes, je ne peux m'empêcher de penser aux ruts des wapitis dans les forêts de Californie du Nord.

La triste histoire des bacs professionnels. De ministre en ministre, de réforme en réforme, de rapport en rapport, le système éducatif français fait – trop souvent, hélas – la démonstration de ses contradictions.

La triste histoire des bacs professionnels

Pour ne pas dire de ses absurdités. Le sort des bacheliers professionnels en offre une illustration que l'on n'ose qualifier d'exemplaire, dès lors que s'y joue l'avenir de dizaines de milliers de jeunes, chaque année. Budget 2013 : l'enseignement supérieur sauve sa peau. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathalie Brafman Aux termes de longues tractations avec Bercy, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche est l'un des six ministères préservés dans le projet de loi de finances pour 2013, présenté vendredi 28 septembre en conseil des ministres.

Budget 2013 : l'enseignement supérieur sauve sa peau

Au total, son budget augmente de 2,2 %, à 22,9 milliards d'euros, soit 500 millions de plus qu'en 2012. "Nous sommes même le troisième ministère, derrière le travail, et l'emploi et les affaires sociales en termes de progression des crédits", se félicite Geneviève Fioraso, la ministre de l'enseignement supérieur. Universités ou grandes écoles: les entreprises préférées des étudiants. Comment les préférences des universitaires se distinguent de celles des étudiants des grandes écoles Dans son édition 2012, Universum France dévoile en plus de son palmarès habituel des entreprises idéales pour les étudiants des grandes écoles, celui des employeurs préférés des étudiants des universités.

Universités ou grandes écoles: les entreprises préférées des étudiants

En quoi les attentes de ces deux catégories de futurs diplômés diffèrent-elles. Si on compare le classement des entreprises plébiscitées par les étudiants en commerce et management dans les grandes écoles avec celui des universitaires dans la même spécialisation, leur trio de tête est le même, dans le désordre. LVMH, L'Oréal et Apple composent le podium des grandes écoles, alors que les universitaires font monter la marque à la pomme sur la deuxième marche.

Autre fait notable, aucun établissement financier dans le top 10 des étudiants des grandes écoles, quand on en trouve 4 du côté des universitaires: BNP Paribas, Société Générale, HSBC et la Banque de France. La France attire les étudiants étrangers. Eh oui la France est attractive pour les étudiants étrangers.

La France attire les étudiants étrangers

Avec de près de 12% d’étrangers sur ses campus, elle n’est même dépassée dans le monde que par le Royaume-Uni et surtout l’Australie. Cette dernière en reçoit même autant que la France pour trois fois moins d’habitants. Pour autant, ce sont toujours les Etats-Unis qui reçoivent le plus d’étudiants étrangers. La bâtiment principal de la Cité Internationale universitaire à Paris (Copyright CIUP) Des handicaps qui perdurent. Les étudiants qui utilisent Twitter auraient de meilleurs résultats. Les gens qui utilisent Twitter sont généralement plus beaux, plus intelligents, plus forts et plus ouverts.

Les étudiants qui utilisent Twitter auraient de meilleurs résultats

Ils sont tout simplement formidables, disons-le tout de suite. Pas comme ceux qui utilisent Internet Explorer, qui sont bêtes et méchants. Plus sérieusement (ou pas d’ailleurs), une étude a été menée il y a un an auprès de 125 étudiants pour étudier l’impact de l’usage de Twitter dans leurs résultats. 70 d’entre eux utilisaient l’outil de micro-blogging pendant et après les cours, 55 étaient cantonnés à Ning. L’accès et les usages de l’Internet dans le monde. L’accès à Internet et les usages des internautes sont très variés dans le monde. Actuellement, environ 30% de la population mondiale a accès à Internet ; mais la part des personnes connectées diffère selon les continents. Si près de 80% des nord-américains ont accès à Internet, seuls 11% des africains ont cette chance. Fabrice Arfi (fabricearfi) sur Twitter. François Taddei : « Il faut donner aux élèves de nouveaux défis à relever » François Taddei, directeur de recherches interdisciplinaires à l’université Paris-Descartes (1) La Croix.

François Taddei : « Il faut donner aux élèves de nouveaux défis à relever »

Vous estimez que notre système scolaire n’est plus adapté, notamment à l’ère du numérique ? François Taddei : Il a été conçu pour l’essentiel au XIXe siècle et a évolué moins vite que le reste de la société. Interview de François Taddéi - XVIIe congrès de l'Apel. Noam Chomsky - The Purpose of Education. Pédagogie numérique : le point de vue des étudiants - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie. Pédagogie numérique : le point de vue des étudiants Table ronde animée par Éric Sanchez, Institut Français de l’éducation (IFE) Benjamin Legrand, Université de Rouen Rahma Trafeh, Université de Caen Basse-Normandie Maxime Demortier, Université de Caen Basse-Normandie Matthieu Boucher, Université de Caen Basse-Normandie Stefania Druga, association «Les nouveaux étudiants» Les étudiants normands ont été mis à l’honneur lors de la clôture du séminaire Universités Vivaldi lors d’une table ronde.

Pédagogie numérique : le point de vue des étudiants - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie

Cela fut l’occasion de mettre en avant leur point de vue sur les dispositifs numériques mis à leur disposition dans les établissements d’enseignement supérieur normands et de comprendre comment la nouvelle génération s’approprie et utilise les outils numériques innovants. Les quelques liens cités au cours de la vidéo :• Blog des Nouveaux Etudiants : Apprendre au 21e siècle - François Taddei. Bruno Jeauffroy (président de l’UPS) : « Nous voulons une vraie évolution des programmes de classes prépas scientifiques »

Propos recueillis par Sophie Blitman | Publié le , mis à jour le Pourquoi est-il, selon vous, urgent de réformer les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ?

Bruno Jeauffroy (président de l’UPS) : « Nous voulons une vraie évolution des programmes de classes prépas scientifiques »

« En raison de la réforme du lycée, le bachelier 2013 sera brutalement très différent de celui de 2012 » La dernière grande réforme des CPGE date de 1995-1996, avec notamment la création de la filière PSI et des TIPE (Travaux d'initiative personnelle encadrés).