background preloader

NTIC

Facebook Twitter

Le patron de Microsoft sort son chéquier en France. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sandrine Cassini Rendez-vous au sommet, lundi 9 novembre, à l’Elysée. François Hollande reçoit Satya Nadella lors d’un rendez-vous en tête à tête. Pour sa première rencontre avec le chef de l’Etat français, le patron de Microsoft a apporté dans sa besace 83 millions d’euros d’investissements.

Le premier éditeur de logiciels mondial va donner le coup d’envoi à un nouveau programme d’aides aux start-up de la « French Tech ». En partenariat avec une dizaine d’accélérateurs en France, ces nids à start-up parmi lesquels le Numa, à Paris, ou Euratechnologies, à Lille, Microsoft fournira aux jeunes pousses des services de « cloud » – l’informatique dans les nuages – et des outils de big data.

La première année, 300 start-up devraient en bénéficier. Montant de l’investissement : 70 millions d’euros. Lire aussi : French Tech : l’appel de Versailles de M. Lire aussi : Facebook ouvre un laboratoire d’intelligence artificielle à Paris. Menaces tous azimuts sur le big data. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sophy Caulier Alors qu’il dîne avec le président de Radio Canada, ce 8 avril, Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde, reçoit un message qu’il n’est pas près d’oublier.

Il lui signale que les douze chaînes du groupe affichent des écrans noirs : le système d’information de TV5 Monde vient d’être piraté. Il faudra près de 24 heures pour rétablir le signal et des mois pour que les employés du groupe dans le monde entier retrouvent des conditions de travail normales. Nul n’est épargné L’attaque, revendiquée par une organisation djihadiste, aurait été menée par un groupe de hackers russes connu sous le nom d’APT28.

Mais qui en sont les vrais commanditaires ? Cette attaque montre que la cybercriminalité a franchi une nouvelle étape. Une étude récente publiée par PricewaterhouseCoopers indique que le nombre de cyberattaques en 2015 a augmenté de 51 % en France. La dépendance aux écrans fait des ravages chez les enfants - Santé. L'utilisation excessive de jeux informatiques en réseaux prend une tournure alarmante chez les jeunes Chinois. C'est le premier pays à avoir reconnu la dépendance au web comme un trouble clinique. Dans le documentaire "Web Junkies", on peut constater les effets tragiques de l'addiction aux jeux vidéo sur la vie des jeunes Chinois qui passent plus de dix heures par jours à jouer sans faire de pause pour manger, dormir ou même aller aux toilettes.

Beaucoup en arrivent même à confondre le monde réel et le monde virtuel. Les médecins chinois considèrent cette dépendance comme un véritable trouble clinique. Le gouvernement a donc ouvert 400 centres de réhabilitation où ces jeunes sont confinés pendant des mois sous un régime quasi militaire et dont l'efficacité reste encore à prouver. Pas d'écran avant l'âge de 2 ans Dans sa déclaration de politique générale de 2013 intitulée "Les enfants, les adolescents, et les médias", l'American Academy of Pediatrics publie quelques chiffres interpelant.

La Tribune - Edition Quotidienne du 21-04-2015 - Un fablab en Provence, moteur du développement local. « La France est l’un des quatre pays maîtrisant la filière des supercalculateurs » La Tribune - En matière de supercalculateurs, quelle est la particularité de notre époque ? Gérard Roucairol - Nous entrons dans une période de rupture technologique où le moteur de la performance du calcul intensif va changer.

En effet, la célèbre loi de Moore, qui avait pour conséquence le doublement de la puissance informatique tous les dix-huit mois, atteint des limites physiques. Jusqu'ici, on mesurait la performance d'un calculateur ou d'un processeur à sa fréquence d'horloge - qui peut s'exprimer en gigaherz (GHz). Plus cette fréquence est élevée, plus le processeur calcule vite, plus il est puissant... mais plus il chauffe et consomme de l'énergie. Comment fait-on alors que l'on continue toujours de gagner en miniaturisation ?

Quelles en seront les conséquences ? Cela va imposer de réécrire les logiciels afin de bénéficier de la performance qu'offre le parallélisme. Mais ces méthodes ne sont pas encore connues de tous les développeurs. L'intérêt ? La Tribune - Edition Quotidienne du 04-03-2015 - "Oui, un Internet européen souverain est possible" Louis Pouzin, co-inventeur d'Internet. La Tribune - Edition Quotidienne du 07-03-2015 - L'Internet européen veut se libérer de l'emprise américaine. La France devient-elle une nouvelle "start up nation" Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Olivier Passet Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Business TV XerfiCanal TVet vousÉclairez-nous sur vos habitudes et attentes Consultez-vous nos vidéos plutôt : Abonnez-vous à la newsletter Les nouvelles émissions Xerfi Canal TV Toutes les dernières émissions Xerfi Canal TV Les incontournables.

Les FabLabs, une démocratisation numérique des savoir-faire. Vers de nouvelles propositions de valeur - Nicolas Colin. Cet article est le septième d’une série dont la publication s’étalera sur plusieurs mois. ParisTech Review – Quels sont les nouveaux modèles d’affaires des entreprises issues de la révolution numérique et en quoi dessinent-ils en filigrane les modèles de demain ?

Nicolas Colin – Pour saisir le changement, voire la révolution incarnée par ces entreprises et pour bien appréhender la période de transition que nous vivons actuellement, il faut comprendre d’où nous venons et le monde que nous sommes en train de quitter. L’économie qui disparaît sous nos yeux est organisée selon un paradigme issu de la révolution technologique du 20e siècle. Le développement de l’industrie automobile, permis et amplifié par la découverte d’une ressource abondante et peu chère, le pétrole, est à l’origine de ce paradigme qui a déterminé le régime de création de valeur propre au 20e siècle. Filière après filière, la plupart des entreprises se sont organisées sur le modèle de l’industrie automobile. Absolument.

La Tribune - Edition Quotidienne du 18-02-2015 - Pourquoi il faut aller au-delà de la ville intelligente. La Tribune - Edition Quotidienne du 18-02-2015 - Obama à la rescousse de Google et Facebook contre le protectionnisme européen. La Tribune - Edition Quotidienne du 18-02-2015 - Cisco mise gros sur les start-up françaises. La Tribune - Edition Quotidienne du 18-02-2015 - Le numérique au secours du «petit commerce»

Les robots détruiraient trois millions d'emplois d'ici à 2025 en France. Le débat sur l'apport positif ou négatif des robots dans l'économie risque d'être relancé. Selon un scénario jugé "tout à fait probable" par une étude de Roland Berger commandée par le JDD et publiée dimanche 26 octobre, les robots seraient responsables de la suppression de 3 millions d'emplois en France, d'ici à 2025 en raison de 20% des tâches devenues automatisées. Ainsi, "le taux de chômage en pertes brutes s'élèverait à 18%". Une majorité de secteurs touchés Quelques secteurs seraient épargnés, d'après l'étude.

Pour la santé, la culture et l'éducation, aucune perte d'emploi ne serait à déplorer à cause des robots. L'environnement, la relation clients et les nouvelles technologies devraient encore mieux s'en sortir puisque 500.000 postes seraient créés dans ces domaines. A contrario, le bâtiment, l'industrie, l'agriculture, l'administration publique, l'armée, la police et le service aux entreprises devraient être particulièrement touchés.

La classe moyenne menacée. La Tribune - Edition Quotidienne du 14-02-2015 - L'impression 3D, nouvelle arme de la Défense ! La Tribune - Edition Quotidienne du 14-02-2015 - La cyberguerre mondiale est déclarée. Le redressement productif, un chemin politique. Après 10 ans dans l’opposition, nous ne nous attendions pas à ce que l’exercice du pouvoir soit facile. Chacun savait que la gauche rencontrerait, comme par le passé, une forte résistance. Nous savions que des compromis seraient nécessaires, qu’il faudrait redresser les comptes publics tout en relançant la croissance et en faisant reculer le sentiment d’abandon ayant gagné une partie du pays. Mais personne n’avait prévu que la politique menée prendrait une telle déviation et, pour reprendre l’expression utilisée par plusieurs ministres et responsables socialistes, que nous soyons à ce point « mis en échec ».Le Congrès de Poitiers est l’occasion de tirer les enseignements de la période 2012-2015 : Cette contribution a pour objet de tirer les enseignements du chemin politique qui a été suivi par le ministère du redressement productif (MRP) et ses alliés, et de tracer quelques perspectives d’action pour la fin du quinquennat.

Privés de vie privée, par Jérôme Thorel (Le Monde diplomatique, janvier 2015) «Une ingérence dans les droits fondamentaux de la quasi-totalité de la population européenne », d’une si « vaste ampleur » qu’elle « doit être considérée comme particulièrement grave ». En effet, « la conservation des données et l’utilisation ultérieure de celles-ci sont effectuées sans que l’abonné ou l’utilisateur inscrit en soit informé », ce qui génère « le sentiment que [sa] vie privée fait l’objet d’une surveillance constante ». Cette condamnation n’émane pas d’un lanceur d’alerte en possession de documents explosifs sur les programmes américains d’espionnage. Mais de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans un arrêt du 8 avril 2014 déclarant « invalide » la directive européenne sur la conservation des données électroniques, adoptée en mars 2006 (1). Une liberté rognée par les dérogations Si elle ne viole pas le secret des correspondances, à la différence des « écoutes », l’accumulation de traces numériques s’avère bien plus intrusive qu’il n’y paraît.

Contenu de volle.com. Michel Volle, Peut-on prendre Rifkin au sérieux ? Les robots détruiraient trois millions d'emplois d'ici à 2025 en France. Xavier Niel : «La France, morte ? Il y a peu de pays où il se passe tant de choses» Ce sera la plus grosse pépinière de start-up au monde. Xavier Niel, patron d'Iliad, la maison mère de Free, a lancé hier, en présence de François Hollande, les travaux de rénovation de la halle Freyssinet, dans le XII e arrondissement de Paris. Un projet dans lequel il va investir « environ 200 M€ », la Caisse des dépôts participant entre 5 % et 10 %. 30 000 m 2 de locaux seront réaménagés par l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

Comment vous est venue l'idée de cet endroit qui accueillera 1 000 start-up ? XAVIER NIEL. Depuis longtemps je cherchais un endroit à Paris pour créer un gros incubateur (NDLR : une structure d'accompagnement de jeunes sociétés) de start-up. Quand je voyage, je m'aperçois que dans le monde entier, dans les entreprises de nouvelles technologies, vous avez toujours des Français. Combien de temps faudra-t-il pour en voir sortir les pépites de demain ? Quid de leur financement ? Malgré la situation économique en France ? La France est donc toujours un paradis ?

Niel installe à Paris «le plus gros incubateur de start-up au monde» EN IMAGES - François Hollande va inaugurer à 15 heures les travaux de transformation de la Halle Freyssinet, au cœur du 13e arrondissement de Paris. Le futur lieu voulu par le patron de Free accueillera près de 1000 jeunes entreprises du numérique à partir de 2016. Le futur «poumon du Paris Numérique» est sur les rails. La Halle Freyssinet, l'ancien bâtiment ferroviaire situé au cœur du 13e arrondissement de Paris s'apprête à connaître de grandes transformations.

Dès aujourd'hui, à 15 heures, le président de la République va inaugurer ces changements en posant la première pierre du nouvel édifice. Ce lieu va devenir le futur incubateur géant de start-up, baptisé «1.000 start-ups» ou «le plus grand incubateur du monde» par le porteur du méga-incubateur numérique, Xavier Niel, fondateur de Free. L'architecte en charge du projet choisi par le patron de Free, Jean-Michel Wilmotte, prévoit l'entrée en fonction du nouveau bâtiment à partir de 2016. Jean-Michel Quatrepoint, Alibaba : la riposte chinoise et la déroute européenne - Libre propos. Les dernières émissions de Jean-Michel Quatrepoint Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Les nouvelles émissions Xerfi Canal TV Toutes les dernières émissions Xerfi Canal TV Les incontournables.

Hollande dans la Silicon Valley : "Monsieur le Président, je vous écris une lettre... sur la technologie" Didier Renard a une double casquette. Il dirige Tasker Cloud Services, une start-up spécialisée dans l'informatique décentralisée qu'il a créée à Lille. Mais, surtout, ce diplômé de l'Inseec et de l'ESCP, passé par IBM et le Crédit agricole, a été le tout premier diplômé français de la Singularity University, une université créée en 2009 sur le campus californien de la Nasa, à proximité de Caltech et de Stanford, et qui veut prévoir le monde de dans 30 ans (lire notre reportage dans Le Point en kiosque ce jeudi). Didier Renard pense que les élites françaises doivent revoir totalement leur manière d'appréhender la nouveauté.

Voici la lettre ouverte qu'il envoie au président de la République, actuellement en visite aux États-Unis. "Monsieur le Président, 1. Ne pensez pas linéaire mais exponentiel. 2. 3. 4. 5. 6. Pourquoi y a-t-il urgence ? 1. 2. 3. 4. Voici mes solutions concrètes Les talents existent en France. . - Décentralisez l'innovation. . - Les start-up doivent être mieux considérées. Une carte montre tous les appareils connectés à internet dans le monde. Les données, puissance du futur.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc. Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il y a un avant et il y a un après-numérisation. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité. Les données constituent les briques de base de la société de l'information. Les centres de données consommeront bientôt autant d'électricité qu'un pays comme la France.

Cela n'a pas été simple. Les données, puissance du futur. Les données puissance du futur.