background preloader

C9. Les styles de direction

Facebook Twitter

Diriger animer finaliser et controler. Les différents styles de direction. Les fondements de l'autorité renault. Les effets pervers d'un style de direction par objectifs. Kolibri coaching - Business coaching - Accompagnement à la réussite. Le leadership, ce qui fait un bon leader, c’est un ensemble de qualités personnelles et de compétences relationnelles.

Kolibri coaching - Business coaching - Accompagnement à la réussite

Nous avons vu celles répertoriées par Goleman, Boyatzis et McKee dans l’article Leadership : quelles sont vos qualités de leader. Restons avec Daniel Goleman pour voir quels styles de leadership il a identifiés, et décrits dans la Harvard Business Review*. Style de direction - LIKERT. Introduction : Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1980) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] I – Les styles de direction A – Les styles de direction selon Rensis Likert Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1981) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] Il cherche à comprendre dans quelle mesure la nature des relations entre supérieurs et subordonnés peut conduire à des résultats très différents dans un contexte organisationnel identique.

Style de direction - LIKERT

Grille de BLAKE et MOUTON. Le modèle de Blake et Mouton est un outil qui permet de cartographier rapidement et cerner les styles génériques de management.

Grille de BLAKE et MOUTON

Cette matrice s'articule autour de 2 axes : l'intérêt pour la production (ou les résultats) en abscisses, et l’intérêt pour l'élément humain en ordonnées. La grille est découpée en 9 valeurs pour chaque axe. Le résultat de cette analyse est la mise en valeur de 5 styles prédominants de manager (le premier chiffre donne la valeur pour le degré d'orientation "production", le second pour l'humain) : (1-1) "Laisser faire" : le partisan du management laxiste. Ce profil évite toute situation difficile (conflits, confrontations. . . . ) . (1-9) "Social" : les collaborateurs sont au centre de ses préoccupations. . (5-5) "Intermédiaire" : la voie de l'équilibre entre orientation vers l'humain (prise en compte des besoins psychologiques) et résultats. . (9-1) "Centré sur la tâche" : un style autoritaire centré sur la production au détriment de la prise en compte de l'humain.

Keyros. La grille de Blake et Mouton. La grille de Blake et Mouton est un outil simple pour comprendre les caractéristiques, et surtout les conséquences, de notre style d'encadrement.

La grille de Blake et Mouton

Le manager autocratique organise le travail en solitaire, le distribue, surveille l'exécution et contrôle les résultats. Le manager démocratique au contraire aide ses subordonnées à s'organiser et n'exerce qu'un faible degré de pression hiérarchique. pour des tâches simples et répétitives (indsutrielles ou administratives), il paraît en effet obtenir les meilleurs résultats. mais cette opposition, dans beaucoup d'autres types d'activité, s'avère à l'observation un peu trop manichéenne : certains managers très dirigistes obtiennent d'excellents résultats, au contraire de certains autres, pourtant très participatifs.

Leadership appréciatif. Initialement introduit par Srivastva et Cooperrider (1987), le leadership appréciatif est basé sur les fondamentaux du constructivisme social.

Leadership appréciatif

Le leadership appréciatif se concentre à comprendre, à apprendre et à s'appuyer sur ce qui fonctionne plutôt que ce qui ne va pas dans le milieu du travail. Il apprend à chaque individu dans la société à être des leaders, à s'apprécier comme leaders dirigeants, à explorer les conditions qui donnent cette idée et cette énergie pour imaginer son avenir en tant que leader.

Selon la définition du mot apprécier, il existe 4 façons de définir ce mot. En premier, apprécier représente l'acte de reconnaître le meilleur chez les gens ou le monde autour de soi. En second lieu, apprécier consiste à affirmer les atouts passés et présents, les réussites et les potentiels. Les styles de leadership selon Hersey et Blanchard.

Quizz - Les styles de Directions. Steve Jobs & Bill Gates, le hippie et le geek. Le style de direction autoritaire chez carglass. Alain de Krassny: un patron à l'ancienne. Le style de direction consultatif chez fenwick. La motivation du personnel chez Auchan.

Styles de management : sélection d'articles. Tout manager possède un style qui lui est propre.

Styles de management : sélection d'articles

Qu'il soit adepte de méthodes autoritaires ou participatives, son style se construit sur sa personnalité. Dans l'absolu il n'existe pas de postures foncièrement mauvaises. Certaines situations requièrent une animation adaptée. Par exemple en cas de fortes difficultés, où l'urgence prime, il est salutaire d'adopter un management directif pour braver la tempête. Les styles de direction et le leadership. La stabilité émotionnelle : une compétence clé des managers. « J’ai été nommé manager car j’avais une solide expertise technique.

La stabilité émotionnelle : une compétence clé des managers

Je pensais que cela suffirait à encadrer une équipe », nous raconte Charles, responsable juridique au sein d’un groupe bancaire. Penser que la seule compétence technique puisse suffire à manager une équipe est une erreur communément partagée par les directions d’entreprise. Dans les faits, un bon commercial fait rarement un bon responsable des ventes. Pour combler cette lacune, certaines directions proposent à leurs cadres nouvellement nommés des formations aux techniques de management : communication, conduite d’entretien, animation de réunions, etc.

Quid des anciens ? Les compétences acquises s’avèrent peu utiles, quand le manager n’est pas stable émotionnellement. . « Six mois après ma nomination, j’ai du mettre en œuvre un changement d’organisation du travail au sein de mon service. Alors que faire pour donner à nos cadres cette compétence essentielle ?