background preloader

Egalité et Citoyenneté

Facebook Twitter

Apprentissage de la citoyenneté : le Cnesco publie un dossier de ressources. À l’occasion du Comité interministériel Égalité et Citoyenneté du 13 avril 2016, le Cnesco publie un dossier de ressources sur l'apprentissage de la citoyenneté. © jovannig – Fotolia.com Seulement 13 % des Français considèrent que les jeunes ont pleinement connaissance de leur rôle de citoyen. C’est ce que révèle un sondage BVA pour le Cnesco et la Casden. Cette étude met également en lumière un attrait des Français pour une notion de citoyenneté renouvelée, prônant l’égalité filles-garçons ou la lutte contre les discriminations. 70 % des Français font aujourd’hui confiance à l’école pour diffuser ces valeurs et participer à la construction des futurs citoyens.

Face à ce constat, le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) publie un dossier complet de ressources afin de renouveler l’éducation à la citoyenneté. « Il souffle comme un vent nouveau sur l’apprentissage de la citoyenneté à l’école » estime en préambule Nathalie Mons, la présidente du Cnesco. Antoine Desprez. Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme. Lancement de la semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme République laïque, la France assure l'égalité devant la loi de tous ses citoyens, sans distinction d'origine, de race ou de religion. Face à la montée des haines au cours des dernières décennies et à la suite des attaques terroristes perpétrées en 2015, le Gouvernement a fait de la mobilisation contre le racisme et l'antisémitisme une priorité de son action. Du 21 au 28 mars, la Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme valorise les engagements de l'ensemble des institutions et de leurs partenaires en faveur des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.

Au cœur des valeurs de l'École de la République Un moment fédérateur de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme Cette année, la Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme et la Semaine d'éducation à la presse et aux médias se déroulent concomitamment. Un événement fédérateur Mode d'emploi. Du 21 au 28 mars, semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme. Du 21 au 28 mars se tient la Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme, qui valorise au sein de l'école les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.

Ces valeurs doivent être plus que jamais d’actualité. Du 21 au 28 mars 2016 se déroule la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, à l’heure où l’on remarque une augmentation inquiétante de ces actes haineux. Une forte mobilisation La ministre de l’Éducation nationale a lancé la mobilisation afin que « dans les enseignements, les actions éducatives et l’ensemble des situations concrètes de la vie scolaire soient menées des initiatives visant à prévenir toute forme de discrimination ou de violence fondées sur l’origine ou l’appartenance religieuse. » Le but ici est également d’inculquer aux élèves les valeurs de respect, de dignité et d’égalité. La campagne d’affiches menée par le ministère et la LICRA Des ressources pour les enseignants Antoine Desprez.

Education aux médias

Égalité fille garçon. Réserve citoyenne. Mardi 8 mars 2016 : Journée internationale des droits des femmes. Feuille de route 2016 pour l’égalité entre les femmes et les hommes : les priorités La feuille de route 2016 pour l’égalité entre les femmes et les hommes du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche constitue la 4e édition de l’exercice interministériel initié en 2012 pour structurer le dialogue autour des enjeux de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Elle couvre l’ensemble du champ ministériel et définit un cadre stratégique pour assurer une intégration plus forte des actions conduites pour l’égalité par les acteurs du champ scolaire, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette feuille de route, publiée le 8 mars 2016, dresse un bilan de l‘action volontariste conduite par le ministère, acteur majeur de la stratégie intégrée de l’égalité mise en place par le Gouvernement depuis 2012. Des résultats concrets et substantiels sont visibles désormais dans tous les champs d’intervention.

Les jurys sont ainsi composés de : MENE1602880C. L'École est à la fois le lieu de la transmission des connaissances et celui de l'apprentissage de la citoyenneté. Elle doit permettre le partage des principes et valeurs de la République que sont la laïcité, la liberté, l'égalité, la fraternité et le refus de toutes les discriminations. Dans un contexte de réaffirmation de ces valeurs (Grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République - annonce des 11 mesures du 22 janvier 2015), le Président de la République a souhaité faire de 2016, l'année de La Marseillaise. L'hymne national, qui constitue le chant de rassemblement de tous les Français, a fêté en 2015 les 220 ans de son adoption (14 juillet 1795) et figure dans la Constitution aux côtés de la devise de la République « liberté, égalité, fraternité ». 1. Objectifs Cette Année doit participer de la formation du futur citoyen. Elle s'inscrit dans le cadre du parcours citoyen de l'élève et des différents enseignements, notamment l'enseignement moral et civique. 2. 2.1. 2.2.

Contre la haine, soyons tous unis. Agissons au quotidien. Mixité sociale : « dans les secteurs défavorisés, si vous avez 30 élèves par classe, c’est foutu ! » Début décembre, les députés Rudy Salles (UDI) et Yves Durand (PS) ont remis leur rapport sur « l’évaluation des politiques publiques en faveur de la mixité sociale dans l’éducation nationale » (rédigé au nom du comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques). Décryptage avec le député de centre droit. Rudy Salles Quels sentiments vous animent après avoir entendu plus de 150 personnes, sur la question de la mixité sociale dans l’éducation nationale ? Ce travail a été réalisé en tandem avec un député socialiste avec lequel je suis, a priori, en désaccord sur un certain nombre de points concernant l’Éducation nationale. Je dis « a priori », car au sortir de cette mission, il se trouve que nous avons adopté ce rapport sans différences marquées entre nous. Pourquoi ? Yves Durand et moi sommes tous deux très attachés à ce que l’école permette l’intégration dans la République, qu’elle offre à chaque enfant l’égalité des chances.

Une anecdote. Olivier Van Caemerbèke. « La Flamme de l’égalité » : un concours pour sensibiliser aux valeurs de la République. Le concours scolaire "La Flamme de l’égalité" vient d'être lancé pour la première fois. Myriam Cottias, présidente du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, nous donne plus de précisions sur cette opération. Les ministères chargés de l’Education Nationale et des Outre-Mer, et le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, ont décidé de lancer le concours national La Flamme de l’égalité.

En quoi consiste cette opération et à qui s’adresse-t-elle ? Les ministères chargés de l’Education Nationale et des Outre-Mer, et le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE) lancent conjointement le concours pédagogique national « La Flamme de l’égalité ». Quels sont les grands objectifs de ce concours et comment est-il né ? Ce concours est né à l’initiative de George-Pau Langevin, ministre des Outre-Mer, qui a demandé au CNMHE (qui en avait par ailleurs formulé le souhait) de concevoir ce concours. Fériel Boudjelal. Je découvre, je comprends, j'agis pour les droits de l'enfant. Conscient des enjeux de la réforme des rythmes scolaires et soucieux de la diversité et de la qualité des activités proposées aux enfants, l’UNICEF France s’est associé à l’IFAC pour proposer aux animateurs de nouvelles activités périscolaires (NAP), mises en place dans les collectivités. Celles-ci se présentent sous la forme d’un kit d’animation dédié à la compréhension et à la promotion des droits de l’enfant auprès des 8-11 ans.

Ce kit d’animation est découpé en trois séquences afin de permettre à l’animateur de faire évoluer l’enfant dans la prise de conscience et l’appropriation de ses droits : • Séquence 1 : Je découvre les droits de l’enfant • Séquence 2 : Je comprends les droits de l’enfant • Séquence 3 : J’agis pour les droits de l’enfant Ludique et pratique, un livret contenant l’ensemble des outils indispensables à la réalisation de toutes les activités proposées accompagne le kit d'animation pour le rendre immédiatement utilisable. Fondapol | 70e anniversaire du droit de vote des femmes - Fondapol. 2014 est l’année du 70ème anniversaire du droit de vote des femmes. C’est pour nous l’occasion de vous présenter un important travail de recherche et de mémoire mené par notre équipe.

Au cours de l’été 2009, des membres de la Fondation ont sillonné la France pour recueillir les témoignages de 18 femmes qui ont été parmi les premières votantes en 1945. Les souvenirs de ces citoyennes permettent de prendre pleinement conscience du bouleversement qu’a représenté ce moment historique pour les femmes mais également pour la démocratie de notre pays. Il est au cœur de l’activité de la Fondapol, fondation reconnue d’utilité publique, d’assurer la transmission du savoir des différents objets de la science politique. L’instauration progressive du suffrage universel en deux temps, d’abord masculin en 1848 puis universel à proprement parler en 1944 est un élément essentiel de notre histoire, jalonnée d’avancées progressistes.

Ces témoignages ont été recueillis par Charlotte Duc-Bragues. La classe plaisir : Quelques bulles de champagne au milieu d’un moment catastrophe. Cette année, je suis dans une classe de cycle 3, au sein d’une école classée en REP +, dont le projet mêle étroitement pratiques Freinet et pédagogie institutionnelle. Les élèves y font fonctionner conseils, messages clairs et médiation.

Textes libres, projets et recherches personnelles, ateliers bricolage, plans de travail individuels, dictées coopératives… ponctuent le quotidien didactique de nos écoliers. Les six classes de l’école sont des classes de cycle, ce qui signifie que les élèves grandissent dans la même classe pendant plusieurs années. Nous évoluons avec nos élèves au sein d’un quartier à la périphérie de la ville, où tout est à l’abandon, ghettoïsé. Mais, pour le moment, la réalité quotidienne de certains enfants de la classe est ailleurs. Deuxième semaine de classe, mardi matin, après la récréation. Premier élève, S., CM1 : « Vas-y, j’ai pas à te répondre, tu m’énerves, je ne te réponds pas. » Je demande alors à l’élève-facteur de l’accompagner chez la directrice. MENE1526907N. La France, comme de nombreux autres pays, a fixé au 20 novembre de chaque année une Journée internationale des droits de l'enfant. Cette date a été choisie par le Parlement en 1995 afin de commémorer l'adoption par l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies du texte de la Convention relative aux droits de l'enfant, le 20 novembre 1989.

Entrée en vigueur en France dès 1990, cette convention internationale, qui consacre notamment la notion d'intérêt supérieur de l'enfant, décline les différents droits que les pays signataires s'engagent à reconnaître aux moins de dix-huit ans. La convention institue l'enfant « sujet de droit », bouleversant la conception traditionnelle de l'enfant « objet de droit ». I. Lieu d'éducation, de prévention et de protection, l'institution scolaire contribue à la construction progressive de la citoyenneté. Les programmes d'enseignement permettent une réflexion en classe sur les valeurs communes indispensables pour vivre ensemble.

II. MENE1522921C. La promotion de l'esprit et de la culture de défense au sein de la jeunesse est un élément essentiel du développement de la citoyenneté et du civisme, marqué notamment par le développement de l'éducation morale et civique, le « parcours citoyen » et la « Grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République ». Deux concours, organisés respectivement par la commission armées-jeunesse et par l'association Cidan, visent à cette promotion autour de domaines variés : la mémoire, l'action sociale, l'éducation à la défense et à la sécurité nationale, les formes de coopération et d'engagement citoyen.

Ils ont récompensé chaque année au moins un établissement d'enseignement ou des actions menées en liaison avec un établissement d'enseignement. Les deux concours sont distincts, et les équipes pédagogiques et établissements peuvent concourir aux deux, à la condition de présenter deux dossiers différents. Trophée civisme et défense Cidan 9 ter rue Édouard Lefebvre 78000 Versailles. Comité interministériel égalité et citoyenneté : zoom sur les actions de l'Éducation nationale.