background preloader

Agriculture chimique

Facebook Twitter

Agriculture conventionnelle - Définition. Accès rapide - Définition- Autres définitions- Vidéo Définition L'agriculture conventionnelle est la plus pratiquée à travers le monde, elle est apparue après les grandes guerres mondiales qui ont grandement amélioré la connaissance de la chimie.

Agriculture conventionnelle - Définition

C'est une agriculture ou les traitements sont réalisés grâce à des produits chimiques plus ou moins nocifs. Ceux-ci sont appliqués pour prévenir des maladies et des insectes nuisibles des cultures. Tous ces produits au même titre que ceux employés en Bio se retrouvent dans les aliments, par contre leurs toxicités sont estimées supérieures aux produits certifiés pour l'agriculture biologique. Un film documentaire: "Nos enfants nous accuseront" de Jean-Paul Jaud retrace la vie d'agriculteurs, d'enfants et de personnes voisines des cultures. Un des plus gros problèmes de l'agriculture conventionnelle reste la mort des sols et des sous-sols. Érosion extrêmement importante dans les vignes désherbées en totalité depuis plus de 30 ans.

Autres définitions. Roundup - Cancérogène ou pas ? Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ? Tribune Je ne suis inscrit dans aucun parti ni syndicat, je ne suis pas un électeur bobo-écolo EELV, je ne travaille pas dans le secteur agricole ; je suis travailleur social.

Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ?

Rien à voir. Je suis un Mayennais qui a emménagé en Bretagne, dans le Coglais voisin. Depuis plusieurs semaines, je lis dans les journaux locaux que des actions quasi simultanées sont organisées par les éleveurs devant des grandes surfaces de villes que je connais bien, comme Laval ou Fougères. Je tenais à vous dire que vos actions ne suscitent absolument pas l’empathie d’un citoyen comme moi. Je m’explique. Making of Notre riverain Tibokaya est travailleur social, issu d’une famille paysanne. C’est souvent la forme de vos actions qu’on vous reproche.

Cependant, si la violence ne se justifie pas dans un contexte quelconque, elle peut toujours s’expliquer. L’incohérence de vos positions C’est donc sur le fond que je porte ma critique de vos positions. Dans le Coglais, je connais deux adresses de paysans. La Mort est Dans le Pré - - Opening News. La Mort est dans le pré... (Pesticides & Cancers des agriculteurs)

Un défenseur de Monsanto affirme que le Round Up est buvable, mais refuse d’en boire. Environnement, Pesticides... La Fin De L'omerta. Pesticides et santé : le rapport qui dérange. Rédigé sous la houlette de Claude Gatignol, député UMP et vétérinaire, et de Jean-Claude Étienne, sénateur lui aussi UMP et professeur de médecine, le rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) lance plusieurs pavés dans la mare.

Pesticides et santé : le rapport qui dérange

S’il concède que les résidus de pesticides « sont présents dans tous les compartiments de l’environnement », il rappelle qu’« aucune étude scientifique n’est en mesure aujourd’hui de faire chez l’homme un lien entre la consommation d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies ». Et avec une réduction de 50% de l’usage des pesticides, comme le prévoit le Grenelle de l’environnement, il craint que l’accès aux produits par le « plus grand nombre » et « la sécurité de revenus stables » ne soient plus garantis pour les agriculteurs. François Veillerette, président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures. Monsanto - Kolibri. C'est la dose qui fait le poison (2) - Le jardin vivant. Si pour une bonne raison qui est la vôtre, vous épandez un pesticide dans votre jardin, le premier problème n’est pas le pesticide en lui-même ( même si s’en est un ), mais la réaction en chaîne qu’il va provoquer.

C'est la dose qui fait le poison (2) - Le jardin vivant

C’est l’effet Kiss-cool. En effet, pendant le processus d’homologation d’une préparation commerciale, sa toxicité est mesurée sur le rat : c’est la dose létale. Par contre, aucune mesure n’est effectuée sur la vie dans le sol, comme l’impact sur les populations de vers de terre. La dose réponse non-monotone est également jamais mesurée comme les interactions entre ces préparations commerciales et les autres molécules de synthèses « naturellement » présentes dans le milieu.

C’est l’effet Kiss-cool du cocktail Molotov. Vous me direz : on ne peut pas tout prévoir. Ces « effets dits secondaires » ont été dénoncés dès 1980 par un ancien directeur de recherche de l’INRA de Bordeaux, Francis Chaboussou, dans un livre intitulé : les plantes malades des pesticides.