background preloader

Activité humaine : charge ou ress

Facebook Twitter

Rémunération variable : quel regard portent les directeurs commerciaux ? Les entreprises l'ont bien compris, la rémunération variable est l'un des principaux leviers de motivation.

Rémunération variable : quel regard portent les directeurs commerciaux ?

L'enquête Primeum/Meteojob* révèle que pour 87% des dirigeants ce type de rémunération est utile à l'entreprise dans la mesure où les collaborateurs ont besoin d'être motivés pour être performants. Mais si l'enquête révèle que pour 93% des directeurs commerciaux, ce type de rémunération est utile à l'entreprise, ils sont plus de la moitié (56%) à estimer que ce dispositif n'est pas susceptible de retenir leurs meilleurs talents (contre 46% pour les dg). Néanmoins dans cette période de pénurie de candidats, ils reconnaissent le pouvoir attractif du variable sur le recrutement des candidats. L’entreprise face au défi de la génération Y - ZDNet.

Il faut se faire une raison.

L’entreprise face au défi de la génération Y - ZDNet

La génération Y a passé le cap des 30 ans et poussé les portes des entreprises. Ceux qu’on nomme également les « digital natives » représentent désormais une part importante de la force vive des organisations et font bouger les lignes en termes de modes de travail. Pour eux, la technologie n’est pas une option mais un outil de base pour accomplir leurs tâches dans les meilleures conditions. Une réalité que doivent prendre en compte les DSI, qui doivent dorénavant satisfaire aux exigences d’une nouvelle génération de professionnels, sans pour autant perdre en route ceux qui ont développé d’autres habitudes après de nombreuses années d’activité.

Pour mieux comprendre cette évolution humaine et technologique, Dell a mandaté l’institut de recherche PSB (Penn Shoen Berland) pour réaliser une enquête mondiale et aider à cerner le rapport de chacun à l’innovation. Le constat n’est pas encore majoritaire mais il est de plus en plus partagé. Opportunité ou risque ? Antoine Carlier : "La politique de rémunération dans l'entreprise". Gestion d’entreprise Gestion d’entreprise | Coralie Soustre | 21/03/2016 Antoine Carlier : "La politique de rémunération dans l'entreprise" Le package de rémunération, qui comprend le salaire de base, mais également les autres rémunérations directes et indirectes et les différents avantages sociaux proposés aux salariés notamment au travers des actions du comité d'entreprise, est un élément essentiel de l’attractivité des entreprises en termes de ressources humaines.

Antoine Carlier : "La politique de rémunération dans l'entreprise"

DES PERSONNALITES DIFFERENTES DANS L'ENTREPRISE.

CONDITIONS DE TRAVAIL

Votre fiche de paie décortiquée, ligne par ligne. La mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin de salaire plus lisible doit rendre son rapport lundi.

Votre fiche de paie décortiquée, ligne par ligne

Jusqu'ici, pour la comprendre, il fallait un mode d'emploi. Une fiche de paie française peut compter jusqu'à 50 lignes et reste une énigme pour les salariés : la mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin plus lisible doit rendre son rapport lundi 27 juillet après-midi et devrait proposer notamment de regrouper les cotisations par thème (santé, retraite, chômage). >> Lire : Vers une simplification du bulletin de salaire En attendant d'en connaître les détails, Les Décodeurs s'étaient plongés il y a quelques mois dans le maquis de la fiche de paie et des cotisations réglées par les employeurs et les salariés en 2014. Et en effet, pour la comprendre, il fallait bien jusqu'ici un mode d'emploi...

(Si l'image interactive n'apparaît pas, vous pouvez la consulter en cliquant ici. ) 1. Tout salarié reçoit un salaire dit « brut ». 2. IND. IND. 3. 4. 5. CONFLITS.

COMMUNICATION

Untitled Prezi by DEHON GESTION on Prezi. COM° Google, cond° w. Ces salariés qui travaillent en mode start-up. Opérant en commando, ils brisent toutes les règles avec la bénédiction de leur patron.

Ces salariés qui travaillent en mode start-up

On les appelle les "intrapreneurs". Connaissez-vous la Poult Académie ? Rien à voir avec la télé-réalité, rassurez-vous ! Lancé en septembre 2012 par le numéro 2 français des biscuits, ce dispositif forme les salariés à la création d’activité. Douze jours par an, quatre groupes de six volontaires (cadres et ouvriers) apprennent à concevoir un business plan, à calculer un prix de revient industriel, à communiquer sur les réseaux sociaux. Circuits courts. 2013-009 - Les absences au travail des salariés pour raisons de santé : un rôle important des conditions de travail. Sur la période 2003-2011, au cours d’une semaine de référence, 3,6 % des salariés ont connu une absence au travail d’au moins une heure pour des raisons de santé ou pour la garde d’un enfant malade.

2013-009 - Les absences au travail des salariés pour raisons de santé : un rôle important des conditions de travail

L’absentéisme a globalement peu varié au cours de la période étudiée, les points hauts annuels ou trimestriels étant largement expliqués par les pics d’épidémies de maladies saisonnières. La probabilité qu’un salarié s’absente pour maladie dépend de variables sociodémographiques comme l’âge, le sexe, la composition du foyer, la catégorie socioprofessionnelle et le secteur d’activité dans lequel il est employé. Les salariés en CDI avec plus d’un an d’ancienneté et les fonctionnaires sont relativement plus souvent absents que les personnes en CDD ou récemment embauchées en CDI (respectivement 3,7 et 3,9 %, contre 2,6 %).

Cette différence persiste lorsqu’on tient compte des principales caractéristiques identifiables des salariés. Bilan social Air Liquide. Reconnaissance. Exigences économiques renforcées, pilotage par les objectifs et les résultats, impératif d'innovation, évolutions organisationnelles permanentes, tel est le quotidien de la majorité des entreprises et de leurs collaborateurs.

Reconnaissance

Dans cet environnement, les managers ont besoin d’un engagement supplémentaire de leurs équipes, se traduisant par une recherche accrue d’autonomie, de responsabilité et d’initiative de la part des salariés. Or la reconnaissance est un levier fort de l’engagement au travail. A contrario, la faible reconnaissance des efforts, le déni des difficultés, sont autant de causes de démobilisation, de mal-être, et de contre-performance productive.

Des atteintes à la santé sont même possibles. La reconnaissance au travail. Renault et ges° risques professionnels.

Culture d'entreprise

Films de communication interne EDF - Le parcours d'Arthur la facture. Coralie peut-elle améliorer les conditions de travail de Kit+ ? CGI recrute. Mettre en place une démarche globale de prévention des TMS. L'ergonomie au travail - film d'entreprise QHSE, sécurité au travail. Travailler Mieux. Quand le DRH fait un burn-out. Ca fait partie du métier...

Quand le DRH fait un burn-out

En 2010, Jacky Lhoumeau, alors DRH d'une multinationale de l'industrie pharmaceutique, est chargé par sa direction d'organiser un plan social avec 250 départs sur les 1400 salariés que compte la filiale française. Un plan dont il ne fait pas partie mais "avec des délais drastiques" à tenir. Dessin animé sur le travail & l'amélioration des conditions de travail. SNCF et Qualité travail Binder1. Le bulletin de paie. Dernière mise à jour le 31 décembre 2013 Synthèse Au moment du versement de son salaire, un bulletin de paie doit être remis à chaque salarié.

Le bulletin de paie

Certaines mentions figurent obligatoirement dans ce document. D’autres sont interdites. Enfin, l’employeur peut choisir de simplifier le bulletin de paie. A savoir Des règles particulières peuvent s’appliquer lorsque l’employeur a recours à des dispositifs de simplification administrative : titre emploi-service entreprise, (TESE), chèque emploi-service universel, chèque emploi-associatif. Sommaire Fiche détaillée Quelles sont les mentions obligatoires ? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l’employeur (nom, adresse, numéro d’immatriculation, code APE, numéro Siret…) ; le salarié (nom, emploi occupé, position dans la classification de la convention collective) ; l’URSSAF ou la MSA (Mutualité sociale agricole) auprès de laquelle les cotisations sont versées ; la convention collective applicable.