background preloader

Gestion stress

Facebook Twitter

Réaction émotionnelle d'apprenants en contexte d'apprentissage : perspective neurophysiologique.

Musiques relaxantes

Mandalas. Comment le cerveau s’adapte à toutes les situations? 02.06.2014 - Communiqué Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie © CC BY-SA 2.0 by ZeroOne Lorsque l’on est face à une situation incertaine, changeante voire nouvelle, notre cerveau opte, après un moment de réflexion, pour une solution plutôt qu’une autre.

Comment le cerveau s’adapte à toutes les situations?

C’est le raisonnement par lequel l’Homme s’adapte à de telles situations, que vient de décrypter l’équipe d’Etienne Koechlin, directeur du laboratoire de Neurosciences Cognitives (Inserm/ENS). Les chercheurs ont découvert l’algorithme du cortex cérébral préfrontal permettant à l’Homme de raisonner pour s’adapter à ce type de situation grâce à deux processus distincts. Les résultats sont publiés dans la revue Science Express le 29 mai 2014. La prise de décision a lieu grâce à l’activité d’une zone cérébrale du lobe frontal appelée cortex préfrontal.

L’étude révèle le rôle clé joué par deux régions. Le fonctionnement du cortex préfrontal est massivement altéré dans les maladies neuropsychiatriques. Gestion du stress, mieux dormir, relaxation et meditation. Nos ondes cérébrales et les états d’ondes cérébrales ne sont pas très connus par le grand public.

Gestion du stress, mieux dormir, relaxation et meditation

En effet, peu de communication est faite sur les recherches sur notre cerveau et son fonctionnement. Mais en fait, il est important de savoir qu’en changeant notre état de conscience, ou plutôt en modifiant les ondes produites par notre cerveau nous pouvons changer efficacement notre conscience et notre expérience de la vie. A propos de la stimulation et des ondes cérébrales La stimulation auditive et visuelle (AVS) est une méthode de développement personnel qui a évolué pendant plus de deux décennies à partir de l’étude et l’utilisation de biofeedback, une procédure de formation qui peut permettre à une personne de modifier les réponses physiologiques permettant d’induire l’état d’esprit désiré. Dans le biofeedback, le but de l’individu est délibérément de tenter de se calmer délibérément ou de réduire son activité mentale. Quelles sont les différentes ondes cérébrales? La Lune perturberait bien le sommeil. Qui, ne pouvant fermer les yeux, ne s’est pas dit une nuit "Normal, c’est la pleine Lune" ?

La Lune perturberait bien le sommeil

Légende urbaine ? Pas vraiment ! Du moins à en croire une étude parue en novembre dans la très sérieuse revue Sleep Medicine qui conclut que l’on met plus de temps pour s’endormir et que le sommeil est moins profond et moins réparateur lorsque l’astre nocturne est dans sa phase la plus éclairée par le Soleil. Réalisée par une équipe internationale menée par Csilla Zita Turanyi, de l’université Semmelweis de Budapest (Hongrie), elle reprend des données collectées lors de précédentes recherches menées entre janvier 2007 et novembre 2009. Une étude "rétrospective" donc, mais qui n’en est pas moins solide, comme le confirme Joëlle Adrien, directrice de recherche à l’Inserm et spécialiste du sommeil : "L’avantage de ce type d’étude est que les données ne sont pas biaisées par des questions orientées des scientifiques [par exemple : "Avez- vous bien dormi durant cette nuit de pleine Lune ?

NUMÉRIQUE. Méditer aujourd'hui, par le Dr. Christophe André. Etudes scientifiques - pleine conscience. Vaincre la fatigue synaptique - Stress et Sommeil. Par Bruno Lacroix (Suite de l'article paru dans le numéro de mars) Augmenter et potentialiser les catécholamines 3.

Vaincre la fatigue synaptique - Stress et Sommeil

Importance des membranes (oméga-3) Un des effets majeurs d'une déficience en oméga-3 est la diminution de la neurotransmission des neuromédiateurs et, plus spécialement, de la dopamine sur le lobe préfrontal. L'utilisation d'huiles riches en DHA a pour conséquence l'augmentation de la sensibilité des récepteurs post-synaptiques des neurotransmetteurs, donc une meilleure signalisation des neuromédiateurs 1. 4. L'activation chronique de l'axe HPA réduit la capacité du cortisol à inhiber la libération du CRF (Corticotrophin Releasing Factor) et de l'ACTH, et mène à la dépression. 5.

Ravi Kurup, professeur de neurologie au Medical College, section Metabolic Disorders Research, Centre de Puliyarakonam en Inde, démontre les divergences physiologiques existant entre les hémisphères droit et gauche et leur rapport avec les niveaux de catécholamines cérébrales. Mieux Se connaître. SUGGESTION D’EXERCICE AUTOMNAL ! Voici un exercice proposé par Anne-Marie Jobin sur Facebook : Allez vous promener dehors et prenez votre temps.

SUGGESTION D’EXERCICE AUTOMNAL !

Apportez votre journal et quelques crayons. Laissez-vous attirer par un élément de la nature et allez à sa rencontre. Si vous pouvez, assoyez-vous pour l’observer plus longuement. Pourquoi est-ce celui-là qui vous a attiré et pas un autre? Écrivez ce qui vient dans votre journal. Terminez avec un court poème qui résume le message de cette rencontre. J’ai fait cet exercice en me promenant dans ma cour et j’ai remarqué que dans mon jardin tout flétri il y avait encore des fleurs de calendula aux couleurs pétantes… Je me suis approchée et assise, puis j’ai vu que certaines fleurs étaient au stade des graines, d’autres en bouton… qu’elles continuaient à pousser même si elles ne se rendraient jamais à la fin de leur cycle. AM Jobin Like this: J'aime chargement…