background preloader

Presse santé connectée

Facebook Twitter

Les enjeux de l’e-santé dans la formation des professionnels. Entretien avec Jacques Lucas, vice-président du Conseil National de l'Ordre des Médecins et délégué général aux systèmes d'information en santé.

Les enjeux de l’e-santé dans la formation des professionnels

Quels nouveaux défis pose l’e-santé pour les professionnels médicaux ? Il faut avant tout se poser la question de ce que recoupe l’e-santé : ce sont à la fois toutes les innovations numériques qui bouleversent l’accès à l’information médicale, les échanges de données, ou encore les nombreux objets connectés et applications qui changent la donne dans le secteur de la santé. Sous le chapeau « e-santé », on retrouve tout un panorama de défis et objectifs différents. Il faut d’autant plus faire de la pédagogie et de la sensibilisation sur ces thématiques.

Comment le Conseil National de l'Ordre des Médecins appréhende-t-il le développement des applications et objets connectés ? On voit émerger un certain nombre d’applications et d’objets connectés : certains peuvent être qualifiés de dispositif médical, d’autres non. Pourquoi la médecine connectée est un des secteurs les plus porteurs de la French tech. Les grands secteurs d'activité français qui se démarquent cette année au CES 2016 sont l'IoT (les objets connectés), avec 73 start-up présentes, et la Santé, avec 19 start-up sur le salon.

Pourquoi la médecine connectée est un des secteurs les plus porteurs de la French tech

La minute tech Ajouter au classeurLecture zen Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne Atlantico : Vous êtes la deuxième délégation française présente au CES 2016. Vincent Daffourd, (CEO de Care Labs et membre fondateur de l’association France eHealth-Tech, qui regroupe 69 startup dans la e-santé) : oui, tout à fait. En ce qui concerne notre produit en particulier (Care Labs est émettrice du Chèque Santé®), les visiteurs américains sont très intéressés par ce qui permet d’accélérer et de faciliter l’accès aux professionnels de santé et aux remboursements.

Vous avez atteint le nombre d'articles que vous pouviez lire gratuitement ces 30 derniers jours Abonnez-vous enquelques clics. E-santé : La médecine à l’ère du numérique. E-santé : un nouvel écosystème veut ubériser la médecine. Une plateforme de financement participatif, des outils techniques, un accompagnement juridique : plusieurs partenaires s’associent pour lancer HealthShapr et aider médecins et patients à accélérer leurs projets de e-santé. 58% des jeunes médecins estiment que la e-santé aujourd’hui est issue des besoins des professionnels de santé et des patients mais seulement 34% d’entre eux pensent qu’elle est portée par ces mêmes personnes.

E-santé : un nouvel écosystème veut ubériser la médecine

C’est ce que révèle une étude réalisée du 7 au 20 janvier 2016 auprès d’un échantillon de 250 lecteurs de What’s Up Doc (une revue médicale) et dévoilée lors de la conférence de presse pour le lancement de HealthShapr le 28 janvier. Selon cette étude, seuls 28% des répondants pensent aux professionnels de santé en tant que principaux acteurs de la e-santé dans les 5 ans à venir, 70% citent plutôt les entreprises de technologies médicales. 71% des sondés jugent la médecine ubérisable. Source : HealthShapr. E-santé : un nouvel écosystème veut ubériser la médecine. Santé connectée : un marché en quête de crédibilité ? En marge de la publication du rapport annuel du cabinet de conseil PwC sur la santé, présentant les appareils connectés aux smartphones comme faisant partie du top 10 des nouvelles tendances en matière de santé pour 2016, la réflexion est posée sur les enjeux et les limites globaux de cette technologie envers le secteur médical.

Santé connectée : un marché en quête de crédibilité ?

Le Wall Street Journal est formel : dans un article précédent, il n’hésite pas à qualifier les technologies connectées comme vitales pour maintenir, faire évoluer et surtout améliorer nos systèmes de soins. Loin de passer à travers la révolution de l’Internet 3.0, le domaine de la santé sera d’ailleurs l’un des plus impactés par ces innovations. Mais comment ? Si l’entrée des objets connectés dans le secteur médical est logique compte tenu des énormes possibilités dont ils disposent, peut-on réellement laisser progresser la technologie à une telle vitesse dans un domaine aussi stratégique que la santé publique ? Santé connectée : Le grand point d’interrogation.